EDF. Pour la protection du Gypaète Barbu dans les Pyrénées

EDF et la LPO, partenaires pour concilier protection du Gypaète Barbu et production d’hydroélectricité dans le massif pyrénéen.

Christian Caussidéry entouré de responsables de la LPO

Christian Caussidéry entouré de responsables de la LPO

La Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO), Nature Midi-Pyrénées (NMP), l’Etat et EDF se sont retrouvés dans les locaux de l’usine hydroélectrique EDF de Beaudéan (65) pour affiner un partenariat initié en septembre 2011 pour la protection des rapaces sur le massif pyrénéen.
La convention, signée à l’occasion de cette rencontre, a pour but d’adapter la convention cadre Massif Pyrénéen signée en 2011, aux spécificités du site du Chiroulet, concerné, d’une part, par la présence d’un couple de Gypaètes barbus et d’autre part, par les activités d’exploitation des usines EDF du Chiroulet.
Cette convention prend en compte l’analyse des activités d’EDF sur site ainsi que l’analyse de l’enjeu rapace sur ce même territoire et propose des mesures afin d’atténuer l’impact que l’activité d’EDF peut avoir sur la zone durant la période de reproduction du Gypaète barbu (1er novembre – 15 août). Rapace le plus menacé en Europe, il est bénéficiaire en France d’un Plan national d’actions coordonné par l’Etat et mis en œuvre sur le massif des Pyrénées par la LPO Pyrénées Vivantes.
Le directeur du GEH Adour et Gaves, Christian Caussidéry, s’explique :  » Très sensible au dérangement, et notamment aux survols motorisés, EDF s’engage à ne pas survoler les zones de sensibilité majeure (ZSM) durant les périodes de reproduction, ce qui implique d’adapter les plannings de travaux sur sites ou modifier les plans de vol des hélicoptères utilisés pour acheminer les matériels sur la zone de travaux « .
EDF, soucieux de la préservation des espaces naturels pyrénéens n’a pas hésité à s’engager dans ce nouveau partenariat. A noter, deux conventions identiques ont déjà été signées le 3 décembre à Foix (09) pour la protection de deux sites ariégeois concernés comme en vallée de Lesponne par la présence d’un couple de Gypaète barbu.

Chiffres clés sur le Gypaète barbu dans les Pyrénées

Le Gypaète Barbu est de loin l’un des plus grands rapaces vivant sur la chaîne pyrénéenne, avec une envergure pouvant aller jusqu’à 2 m 70.
Nombre de couples dans les Pyrénées : 145-150 couples
Espagne : 75% des effectifs / Andorre : 1% / France : 24%
En 2012 dans les Pyrénées françaises : 33 couples ont donné 10 jeunes à l’envol – une productivité très faible… à peine plus de 1 couple sur 3 produit un jeune à l’envol par an en moyenne (productivité de 0,38 entre 2000 et 2012).
En Ariège : 7 couples 1 jeune à l’envol seulement en 2012
Espèce bénéficiaire d’un plan national d’actions de 2010-2020
Actions de suivi, préservation, valorisation et sensibilisation mis en œuvre dans le cadre d’un programme transfrontalier POCETFA impliquant 70 partenaires à l’échelle des Pyrénées.
350 observateurs investis dans le réseau Casseur d’os animé par la LPO Pyrénées Vivantes à l’échelle du massif des Pyrénées (associations naturalistes, espaces protégés, fédérations de chasse, associations des pâtres, ONF, ONCFS…).

Advertisements