Arcizans-Avant (65)

Chez Pierrot

Du 28 février au 24 mars, Le bruit et la Fureur

-Le Bruit et la Fureur

Le Bruit et la Fureur

« Le Bruit et la Fureur », c’est le nom de la première exposition d’affiches de Pèir Lavit ! Elle aura lieu dans le café alternatif « Chez Pierrot » à Arcizans-Avant (65) à l’initiative de l’association Pyr’n’Rock. Un grand merci à eux ! Pèir Lavit exposera à la fois des créations personnelles ainsi que des affiches réalisées pour différents groupes.

Exposition visible du jeudi midi au dimanche soir.

Dimanche 24 Mars  à 18 heures 

Dulce Copla y otros Palos en concert

- Dulce Copla y otros Palos

Dulce Copla y otros Palos

Le genre dénommé « Copla », né dans les années 30 en Espagne, prend racine dans le flamenco. Mais son penchant pour la chanson française de l’époque, celle qui raconte une histoire, lui donne un caractère particulier. Du Flamenco, la Copla prend les styles rythmiques et harmoniques de la chanson française, elle prend la structure narrative, son côté romanesque et romantique. Comme si l’histoire se répétait, ce projet musical voit le jour, né de la rencontre d’Esther Villa, de Barcelone, et d’Alain Fourtine, des Hautes-Pyrénées françaises. Après des années de jeux avec le boléro, la copla, la chanson d’amour, ils décident de se lancer dans ce projet. Un nouveau répertoire prend forme au cours de l’été 2010, confectionné avec tendresse et sensibilité, à leur manière, et qui invite le cœur à se renverser. Entrée : 5 €

Vendredi 29 Mars  à 19 heures

Zamboumba (musique ethnique et peinture)

-Zoumba

Zoumba

Philippe Berly et Esther Villa avec la collaboration spéciale de Christophe dit « swing » (didgeridoo, guimbardes, flûte harmonique…)

Dans l’esprit de l’échange et de la rencontre Philippe Berly a fait de la percussion son principal univers. Suite à de nombreux voyages sa musique nous transporte au quatre coins du monde. Au-delà de sa formation classique et contemporaine au conservatoire son réel intérêt pour le flamenco, le rock, les styles afro ethniques apporte à ses instruments divers et variés un son nouveau à la fois personnel, élégant et coloré.

Sensible à la peinture dès son enfance Esther Villa cherche un langage plastique personnel en utilisant différentes techniques acquises à l’école des Arts de Barcelone mais aussi de manière autodidacte. En découvrant des artistes comme Kandinsky, le monde de l’abstrait lui révèle enfin ses propres textures, matières, formes et couleurs. Elle s’inspire des images de la vie, des idées philosophiques, de la logique mathématique et de sa sensibilité

La rencontre de ces deux artistes permet la création d’un langage « Pictorico-Musical » qu’ils partagent avec leur public. Aucune langue ne leur étant pourtant commune. Zamboumba c’est une liberté créative de sensibilités différentes. Mélange de codes et respect d’une construction artistique. Entrée : 5 €

Publicités