Lourdes (65)

La photo s’expose dans la rue ! Du 9 avril au 8 octobre, façade nord-ouest de la médiathèque du pays de Lourdes, place du Champ Commun.

Marcel Durand Photographe

Marcel Durand… Photographe

Marcel Durand est né à Lourdes en 1941.

Au sein du studio photographique familial, accrédité auprès des Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes, son père, par ailleurs photographe sportif au temps  du grand FCLXV, lui transmet la passion de la photographie artistique.

En 1995, il publie « Lourdes, un certain regard », témoignage très personnel de 30 années de photographies aux environs de la Grotte Massabielle. Marcel Durand, rend hommage à la condition humaine en quête d’espérance, à la dignité dans la souffrance et à la solidarité fraternelle.

L’œil  de cet  homme voit  « le cœur » de ce qui est véritablement le pèlerinage à Lourdes

Aujourd’hui, Marcel Durand place « la rencontre »  au cœur de son travail et nous propose des instants au gré de ses balades autour de son quartier. Poursuivant son voyage photographique à partir du seuil de son domicile, derrière le quotidien d’une ville de province, l’œil du photographe nous invite à nous questionner devant la richesse humaine et le vivre ensemble. Sa photographie lui ressemble, il la vit comme une expérience personnelle.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Conversation avec un photographe humaniste…

Pourquoi cette passion pour la photographie ?

MD :  » Au départ, on ne peut  parler de passion ! Je suis devenu photographe grâce à une opportunité familiale à l’âge de 27 ans et après avoir passé quelques années à Paris. Puis, au fil des années, la photographie s’est  simplement imposée à moi.  Tu sais, j’ai vu des gens, des situations terribles  dans les Sanctuaires qui m’ont donné à réfléchir sur la condition humaine… Sur la vie… Ma sensibilité s’est révélée auprès de toutes ces personnes qui souffrent.  Et j’ai regardé le monde autrement ! « 

Racontez-nous comment est né votre projet sur les photos de votre quartier…

MD :  » Simplement quelques problèmes de santé !  Un soir, alors que je rentrais chez moi, je me suis trouvé devant le portail de ma maison et je n’ai pas eu envie de rentrer dans cette maison vide, froide  et sans vie. J’avais besoin de réfléchir sur moi, sur ma vie, sur mon avenir. Alors, j’ai marché, marché, marché pendant des heures. Puis, tous les soirs, je me faisais ma petite marche (souvent plusieurs km) afin de me vider la tête. Je regardais autour de moi la vie qui était là, qui me donnait de l’espoir et enfin que je trouvais belle ! « 

Que racontent vos photos ?

MD :  » Tout d’abord je veux que l’on sache que ces photos sont le fruit d’un travail personnel ! J’ai eu envie de partager mon regard sur « la vie simple de mon quartier ». Dans ces photos, c’est mon œil qui voit, mais c’est mon cœur qui parle. Voilà ce qu’est la photo, le cœur ! Une attention intime sur le monde.  Mes photos racontent l’enfance, la joie, le bonheur, l’espoir, l’amour. « 

Pourquoi ce projet de photos gigantesques de 3m/2m autour des halles de Lourdes ?

MD :  » C’est une première à Lourdes ! Jamais on n’avait fait ce genre d’exposition ! L’art est dans la rue et accessible à tous. Désormais, c’est le passant qui a l’œil sur moi !  » (rires).

Selon vous, quelle est la photo qui vous tient le plus à cœur dans cette exposition ?

MD :  » C’est la photo avec le chat! On peut y découvrir  des choses à travers cette image ! Tu la regarderas et tu me diras… »

Publicités