Hautes-Pyrénées (65)

Hydrologie : EDF Hydraulique Sud-Ouest se prépare aux scénarios de fonte pour ce printemps.

Le barrage de Cap de Long

Le barrage de Cap de Long

L’hiver 2012-2013 va rester celui de tous les records pour les Pyrénées avec un enneigement exceptionnel et assez atypique dans sa répartition.

Tout d’abord avec un enneigement très largement excédentaire, voire exceptionnel, entre 1 800 et 2 000 m (1,5 à 2 fois le stock de neige habituel) et ensuite un enneigement supérieur aux normales au-dessus de 2 200 mètres. Au regard de ce contexte, EDF Hydraulique Sud-Ouest s’est préparée pour gérer les différents scénarios de fonte du printemps.
A ce jour les grands barrages pyrénéens, tels que Cap de Long ou des Gloriettes, sont presque vides. Ainsi le niveau de remplissage du barrage de Cap de Long est actuellement à 50 mètres en dessous du niveau de la retenue nominale et à un niveau bien inférieur à celui de 2012 à la même date. Les barrages pyrénéens sont gérés habituellement avec un taux de remplissage au plus bas en avril, à la sortie de l’hiver. Le taux de remplissage des retenues des Pyrénées à ce jour est légèrement inférieur à l’historique à cette période de l’année.

Le barrage des Gloriettes

Le barrage des Gloriettes

 » Cette situation résulte à la fois des besoins en électricité de pointe pendant cet hiver rigoureux qui ont conduit à solliciter nos aménagements de manière soutenue, et de notre anticipation des apports importants qui auront lieu au printemps, liés à la fonte du manteau neigeux. Si jusqu’à présent la fonte des neiges se déroule de manière lente, les scénarios produits à ce jour par les experts d’EDF DTG (Division Technique Générale) indiquent que les débits seront soutenus dans les rivières pendant plusieurs semaines. Mais cette fonte, même importante, ne peut à elle seule créer des crues exceptionnelles qui sont avant tout liées à des épisodes de pluies exceptionnels. Dans tous les cas, les barrages n’ont aucune influence sur les crues « , a expliqué Christian Caussidéry, directeur EDF du GEH Adour et Gaves, lors de sa conférence de presse.

Les hydrauliciens mobilisés 24h/24h et 7jours/7 si nécessaires

Comme chaque année, l’exploitation en période de crue va mobiliser les agents d’EDF Hydraulique Sud-Ouest pour assurer la conduite des aménagements et la surveillance des ouvrages dans les meilleures conditions de sureté.  » Les équipes s’y préparent depuis quelques semaines. Nos services sont également en lien avec les préfectures et les services de Prévisions des crues pour envisager les différents scénarios « , a-t-il conclu.

Publicités