Lourdes (65)

Samedi 13 avril, en présence de Robert Hossein et  de  son épouse Candice, Jean-Pierre Artiganave, maire de Lourdes, et l’équipe municipale, ont inauguré l’Espace Robert Hossein.

P1060513

C’est  une salle en forme d’éclipse profondément rénovée mais surtout équipée d’un matériel de son et de lumière qui la place  dans les standards hauts des salles de spectacles au niveau du département et certainement au niveau de la région et, sans doute possible, au niveau national !

Après avoir servi de guide et donné des explications sur la réalisation  des travaux  à Robert Hossein visiblement très ému, le maire de Lourdes a pris la parole pour partager sa joie de voir renaître cet espace : « Lourdes s’est entourée des meilleurs experts pour améliorer l’acoustique qui a été pendant longtemps  le  parent pauvre de ce lieu. La municipalité a consacré des moyens très importants pour rénover cette salle qui le mérite amplement. Tout comme Lourdes devait se doter de cet équipement  de cette importance au regard du rayonnement et de l’importance de Lourdes et pas simplement de l’importance de Lourdes au regard des pèlerinages. »

A sa prise de parole, Robert Hossein a souhaité lire un texte qu’il avait préparé pour cette occasion.

Robert Hossein les valeurs communes à Lourdes Tolérance, humanisme, ouverture, culture et Universalité

Robert Hossein, ses  valeurs sont communes à Lourdes: Tolérance, humanisme, ouverture, culture et universalité!

 » Il existe dans une vie bien remplie comme la mienne, des moments précieux, rares et marquants, que je savoure avec reconnaissance. Je suis à cet instant grâce à vous tous dans cet espace de  dévotion et de foi au cœur même de cette émotion. Je me souviens de l’été 2010 avec mon épouse Candice à Lourdes, la découverte imprévue de la Basilique Notre Dame et de la Grotte de Massabielle me plongeant comme un grand tonnerre intérieur, dans l’immédiate nécessité de monter  en ce site hautement privilégié, une fresque évoquant les apparitions vécues par Bernadette Soubirous. J’imaginais alors la Vierge Marie,  racontant à cette jeune fille de 14 ans humble et douce,  la vie de Jésus, comme elle l’avait douloureusement vécue.  L’idée était simple, le thème accessible à  celui qui croyait au ciel et à celui que n’y croyait pas. J’étais prêt à soulever  vos chères montagnes pour mener à bien ce projet inédit. En effet, depuis 152 ans, aucun accord n’avait été octroyé à une telle réalisation. Mgr Jacques Perrier, Evêque de Tarbes et de Lourdes, appelé aujourd’hui dans une autre cité, m’écouta avec une attention bienveillante. Je lui dois, et c’est l’essentiel, les clés accédant aux contacts et aux autorisations. J’en profite également pour saluer Mgr  Brouwet, le nouvel évêque de Lourdes…

La naissance de mon rêve, insaisissable comme tous les songes, il s’épanouit alors, aux couleurs de la réalité !

 » Mais, c’est à vous Monsieur le Maire, qui, lors de notre première rencontre,  laissa la porte ouverte au dialogue et à l’espoir dont j’avais tant besoin.  Cher Jean-Pierre Artiganave, je n’oublierais jamais votre compétence et votre courtoisie ! Vous avez avec les autorités religieuses et civiles, permis la naissance de mon rêve. Insaisissable comme tous les songes, il s’épanouit alors, aux couleurs de la réalité. Et puis toujours, sous votre responsabilité, furent résolus les problèmes pratiques qui ne sont pas, je dois l’avouer toujours au cœur de mes préoccupations ! Vous avez mis à notre disposition la salle des fêtes qui a accueilli durant des semaines décors, costumes, accessoires et répétitions. En liaison avec les responsables des sanctuaires, vos  services techniques admirablement coordonnés  et dirigés, se révélèrent disponibles, discrets et efficaces.

En écrivant ces lignes, je me rends compte que cette soirée du 13 août 2011, encrée dans ma mémoire et dans ma foi,  vous devez beaucoup et plus particulièrement notre équipe de 400 personnes qui trouva partout ici, hospitalité et gentillesse. Je n’oublie pas les bénévoles locaux  engagés et responsables, Bernadette et Marie en étant les lumineux symboles. Merci donc à tous et à chacun, des mécènes indispensables pour un spectacle évidemment gratuit, aux bonnes volontés qui nous ont  accompagnées en nous protégeant de tout, même du violent orage s’éloignant à l’ultime moment…   » Miracle  » ! « 

Sans fausses modesties, le bilan de cette évocation fût supérieur  à mes ambitions les plus démesurées.

 » La présence de centaines de malades, 8 000 pèlerins, 25 000 spectateurs,  2 millions devant l’écran de France3, public amplifié par le DVD et le cinéma, avec des retombées médiatiques innombrables… Voilà mes chers amis, qui percevez, j’en suis certain, mon trouble et mon émotion, ce que je voulais vous confier au moment d’inaugurer l’espace  qui portera désormais mon nom ! Je vois dans cette attention, en ce lieu de prières et de souffrances, mais aussi d’espérances et de joies, une preuve de votre attachement.  Il me bouleverse ! « 

 » Mon métier éphémère est posé sur le sable. Votre geste affirme le contraire ! Le poète écrivait : « Vienne la nuit, sonne l’heure, les jours s’en vont, je demeure ». Aujourd’hui, un sentiment comparable s’empare de moi ici et longuement, je reste avec vous ! « 

Discours intégral de Robert Hossein lors de l’inauguration de la salle des fêtes de Lourdes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités