Sare (64)

Pays basque… Le Train de La Rhune circule jusqu’au 11 novembre sans interruption !

En route vers le sommet mythique du Pays basque !

En route vers le sommet mythique du Pays basque !

A 10 kilomètres de Saint-Jean-de-Luz, cet authentique train à crémaillère de collection, datant de 1924, vous amène à 905 mètres d’altitude sur le sommet mythique du Pays basque, dominant à perte de vue les côtes françaises et espagnoles ainsi que la chaîne des Pyrénées.

Pendant 35 minutes d’ascension à 9 km/h, au cœur d’une nature sauvage, vous pourrez découvrir les Pottok, robustes petits poneys basques vivant en totale liberté, les brebis manech et les vautours fauves, rapaces emblématiques de la chaîne pyrénéenne.

Mieux découvrir la biodiversité du massif de La Rhune…

Vue aérienne de La Rhune. © Ph. Laplace.

Vue aérienne de La Rhune. © Ph. Laplace.

L’objectif est de proposer une visite plus enrichissante qu’un simple trajet en train et de positionner clairement le massif de La Rhune comme le site incontournable de découverte-nature en pays basque. Innovation cette année avec la création d’une caisse au sommet, d’un espace accueil groupe/handicapé en gare de Saint Ignace et d’un personnel formé. Une enquête satisfaction clientèle est mise en place tout au long de la saison touristique afin de mieux connaître les attentes des clients. Une vente de billet par internet voit le jour afin de pouvoir prévoir son excursion à l’avance et de bénéficier d’un accueil privilégié sur le site.
L’année 2013, c’est aussi le bicentenaire des batailles de la Nivelle. La Rhune est dotée de richesses historiques tels que les vestiges de la redoute napoléonienne de Korahlandia. C’est pourquoi le train de la Rhune ne pouvait trouver meilleur alliée que l’association Jakinzta qui présentera une série d’animations relatant les combats de novembre 1813.

Animations « découverte-nature »

Juin, tous les dimanches de 14 h 30 à 16 h 30 : « Les secrets des rapaces » en partenariat avec l’association Hegalaldia. Un animateur présentera les espèces du massif, observation selon passage et conditions météo. A 15 heures, lâcher d’un vautour fauve dans son milieu naturel.
Juillet – Août, uniquement sur le départ de 8 h 30 : Les Matinales. Les Robinsons de La Rhune vous présenteront : « Initiation à la survie en milieu naturel ». Comment se protéger du froid, construire un abri d’urgence, les signaux SOS…. Et tous les mardis, lâcher d’oiseaux au sommet de La Rhune en partenariat avec l’association Hegalaldia.
Septembre, tous les dimanches de 14 h 30 à 16 h 30 : « Les secrets des rapaces » en partenariat avec l’association Hegalaldia. Un animateur présentera les espèces du massif, observation selon passage et conditions météo. A 15 heures, lâcher d’un vautour fauve dans son milieu naturel.
Octobre – Novembre, vacances scolaires de Toussaint, du lundi au vendredi, du 21/10 au 01/11 : « La chasse aux trésors ! ». Retrouvez les bornes cachées au sommet grâce à un questionnaire et une carte d’orientation. Une animation libre parents / enfants, une manière de mieux connaître l’histoire du sommet ainsi que la faune et la flore du massif tout en s’amusant.
Toute la saison : une exposition sur les rapaces diurnes et nocturnes du massif de La Rhune et alentours est proposée à la gare du sommet.

Animation Bicentenaire des batailles de la Nivelle

Animation gratuite sur réservation le dimanche 6 octobre :
Découverte de la redoute de Koralhandia, départ à 14 h 30. Vous allez revivre l’histoire napoléonienne et les combats de La Rhune autour des vestiges de la redoute Koralahandia. Le train s’arrêtera à mi-parcours puis vous rejoindrez à pied (15 min) l’association Jakintza pour une visite commentée (1h). Prévoir des chaussures de marche.

Un peu d’histoire sur les batailles de la Rhune et de la Nivelle en 1813

Napoléon 1er voulait s’attaquer à l’Angleterre. Pour l’affaiblir, il décréta le 21 novembre 1806 le blocus continental destiné à interdire l’accès des ports européens aux Anglais. Mais le Portugal resta l’allié fidèle et n’appliqua pas ce blocus provocant en novembre 1807 l’invasion du pays par les troupes françaises du général Junot.
L’instabilité politique de l’Espagne incita Napoléon à proposer à son roi une solution imposant un changement de dynastie. Il invita à Bayonne Charles IV et son fils Ferdinand. Le 30 avril 1808, il obtint le renoncement au trône d’Espagne du père et du fils moyennant finances et protection. C’est à la suite de ce que l’histoire a qualifié de guet-apens de Bayonne qu’il installa son frère aîné Joseph sur le trône d’Espagne. Deux jours plus tard, ce fut l’insurrection générale qui dura 5 années.
L’entrée en guerre de l’Angleterre, après un débarquement au Portugal, allait inverser le rapport des forces. Arthur Wellesley, futur duc de Wellington, prit la tête de l’armée Anglo-portugaise à laquelle se joignirent les combattants espagnols.
Les défaites françaises succédèrent aux victoires. Celle de Vitoria au Pays basque le 21 juin 1813, allait être lourde de conséquences. Le roi Joseph en déroute regagna Saint-Jean-de-Luz et le 10 juillet il reçut l’ordre de céder le commandement des troupes au maréchal Soult, duc de Dalmatie rappelé depuis le front de l’Est. L’armée française dut passer la frontière en laissant derrière elle, les garnisons de Pampelune et de Saint Sébastien.
Soult tenta vainement de faire libérer les deux garnisons encerclées mais connut de lourdes défaites si bien qu’après des combats autour de la Bidassoa les 7 et 8 octobre 1813, l’armée alliée franchit la frontière et s’installa sur les hauteurs de la Rhune et autour d’Hendaye pour préparer la prochaine bataille, celle de la Nivelle. Le commandant en chef des troupes alliées, le duc de Wellington attendant le moment propice pour attaquer les troupes du maréchal Soult, prit possession du sommet de la Rhune, point stratégique de la région.
La grande bataille dite de la Nivelle eut lieu le 10 novembre 1813. Après avoir organisé un combat de diversion du côté de la mer, les troupes alliées portèrent l’attaque principale par la Rhune, Sare et Ainhoa. Victorieuses, les troupes anglo-hispano-portugaises et hanovriennes pénétrèrent sur le territoire français jusqu’à Saint-Jean de-Luz où Wellington installa son état-major le 11 novembre, Maison Granga Baita, tandis que le général anglais Hill occupait les alentours de Cambo et d’Ustaritz.
Le duc de Dalmatie ordonna aussitôt aux troupes françaises de reculer sur Bidart et Arrauntz. Les pontonniers de la 1ere division anglaise se mirent au travail dès le 11 novembre pour réparer les 2 ponts de Saint-Jean-de-Luz ainsi que celui de Bidart afin de faire passer leur artillerie. Puis Soult préféra continuer son repli sur Bayonne et préparer les futurs combats d’Arcangues, Saint Pierre d’Irube et de Mouguerre qui se soldèrent en décembre par autant de défaites. Elles furent suivies en avril 1814 de l’abdication de Napoléon 1er.

logoLe Train de la Rhune est un nouveau site N’PY Nouvelles Pyrénées. Informations sur http://www.rhune.com, tél, 05 59 54 20 26. Ou : http://www.n-py.com/. Adresse : Le Train de La Rhune, Col de Saint Ignace, 64310 Sare.

Publicités