Pyrénées

Crue du Gave de Pau : aucune influence des barrages sur ce phénomène naturel !

L'évacuateur de crues en touches de piano du barrage des Gloriettes en action.

L’évacuateur de crues en touches de piano du barrage des Gloriettes en action.

Suite au redoux du week-end dernier et à l’épisode pluvieux actuel, la fonte des neiges s’est accélérée provoquant une nouvelle crue exceptionnelle du Gave de Pau.

Dans ce contexte exceptionnel, les équipes d’EDF sont mobilisées 24h/24 pour assurer la surveillance et la sûreté des centrales et barrages situés sur ce territoire. Christian Caussidéry, directeur du GEH Adour et Gaves, donne des explications sur le rôle des barrages :  » Les barrages d’EDF n’ont pas pour rôle d’écrêter les crues, mais ils peuvent, si leur niveau de remplissage le permet, stocker partiellement le volume et lisser les débits. Dans les Hautes-Pyrénées, les grands barrages d’altitude (Cap de Long, Migouélou, Gréziolles) ont actuellement un niveau de remplissage très bas et vont permettre de stocker tous les apports entrants. Les barrages de moyenne altitude de plus faible capacité de stockage sont dorénavant pleins et restituent intégralement les débits entrants. Le barrage des Gloriettes, a fait l’objet d’importants travaux en 2009 et 2010 avec la construction d’un nouvel évacuateur de crues en « touches de piano » qui a permis de doubler sa capacité totale d’évacuation portée dorénavant à 150 m3/s.  »
A noter que depuis le début de la période de crue, EDF est en contact étroit avec les préfectures et les services de l’Etat (DREAL et Services de prévision des crues) pour échanger sur les dernières actualités et prendre les décisions qui s’imposent.

Publicités