Gèdre (65)

Crue du Gave de Pau : aucun impact sur les barrages exploités par EDF.

 Photo webcam du déversoir du barrage des Gloriettes le 19 juin.


Photo webcam du déversoir du barrage des Gloriettes le 19 juin.

Suite à la crue exceptionnelle du Gave de Pau, EDF a lancé la procédure de contrôle prévue en pareille circonstance et confirme que ses barrages n’ont subi aucun impact.

Depuis le début de la crue, les équipes EDF sont mobilisées 24h/24 pour assurer la surveillance et la sûreté des centrales et barrages sur ce territoire. L’ensemble des contrôles et mesures ont permis de s’assurer du bon comportement des ouvrages et de confirmer que la crue n’a eu aucun impact sur les barrages exploités par EDF.
Le directeur du GEH Adour et Gaves, Christian Caussidéry, explique:  » Il est important de savoir que le risque de crue est prévu dès l’origine, à la conception même de l’ouvrage. Des aménagements complémentaires sont prévus tout au long de la vie des ouvrages pour s’adapter à l’évolution de la réglementation et des conditions climatiques « .
Sur le barrage des Gloriettes, EDF a ainsi construit un nouveau dispositif d’évacuation de crues extrêmes pour faire face aux nouvelles situations. Lors de la dernière crue, ce nouveau dispositif a parfaitement fonctionné.
Mis en service en 1952, le barrage des Gloriettes est le réservoir principal de la centrale hydroélectrique EDF de Gèdre. Il disposait à l’origine d’un évacuateur de crue capable d’évacuer 70 m3/s, débit jugé aujourd’hui insuffisant suite aux dernières études de réévaluation du risque de crue extrême.
Pour répondre à cette nouvelle contrainte et garantir la sûreté des personnes et des biens, EDF, en concertation avec les Services de l’Etat, a construit un nouvel évacuateur de crue situé au niveau du mur de fermeture en rive droite. Ce dispositif vient compléter l’évacuateur existant, portant ainsi la capacité totale d’évacuation à 150 m3/s.

Advertisements