Gavarnie (65).

Plus que 2 jours pour aller voir la 28ème édition du Festival de Gavarnie, samedi 3 et dimanche 4 août. La Belle a rendez-vous avec la Bête à Gavarnie…

Le Cirque de Gavarnie sublime la Belle et la Bête.

Le Cirque de Gavarnie sublime la Belle et la Bête.

Pour sa 28ème édition, le Festival de Gavarnie a choisi de présenter un conte universel qui a su traverser les siècles et fascine depuis plus de 250 ans …

La Belle et la Bête émerveille, enchante, effraye et résonne dans l’imaginaire des enfants mais également dans celui des adultes… l’histoire ne laisse personne indifférent. Adaptée à de nombreuses reprises pour le cinéma, on a surtout retenu le film culte et poétique de Jean Cocteau. La Belle a rendez-vous avec la Bête dans un site exceptionnel, le Cirque de Gavarnie, classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco.

Plus que deux jours pour en profiter !

Plus que deux jours pour en profiter !

Le metteur en scène et comédien, Bruno Spiesser, commente :  » Texte fondateur sur le mythe des monstres, La Belle et la Bête évoque l’amour, la recherche de l’humanité, la complexité des rapports familiaux, la transgression, le passage de l’adolescence au monde adulte en insistant sur nos fantasmes et nos peurs cachées… Un père sacrifie sa fille à un monstre afin de sauver sa peau. La Belle apprivoise, séduit et finit par aimer cette Bête d’un amour véritable « .
Peut-on aimer au-delà des apparences ? Savons-nous regarder avec notre cœur ? N’avons-nous pas nous aussi nos bêtes intérieures ? Autant de questions qui trouveront peut-être des réponses à Gavarnie…

Quatre lignes directrices ont retenu l’attention dans l’écriture de Bruno Spiesser, Jérome Pinel et Lionel Sabattier…

La première est de raconter l’histoire telle qu’elle est présentée dans le conte original: Une bête doit se faire aimer par une jeune fille pour retrouver son apparence humaine. Ici on n’oublie pas la forêt (Lieu des peurs ancestrales), la rose, le sacrifice du père, les sœurs jalouses, le miroir magique (fenêtre sur le monde) et son dénouement heureux. Un récit cependant modifié par le fait que la bête ne montre pas directement son apparence à la Belle.
La deuxième est d’appréhender ce passage entre la réalité (Celle du monde de la bête et du père) et le rêve (Celle du fantasme, du désir avec l’apparition d’un double humain de la bête).
La troisième est d’ancrer l’histoire dans un monde féerique où l’on apprend les vraies origines de la belle et dans lequel des fées jouent un rôle essentiel.
La quatrième est de recentrer l’histoire sur les sentiments profonds des deux personnages principaux.
D’un côté une jeune femme qui veut s’affranchir d’une société aride et transgresser l’ordre moral, de l’autre une bête qui refuse toute bestialité et qui tend à une humanité exemplaire et secondé par une conscience symbolisée ici par un nouveau personnage, le gardien de la rose et du maléfice.

Photos d’Anita Troquereau

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un spectacle en pleine nature

La gigantesque enceinte à l’état brut du Cirque de Gavarnie, classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco, sera la scène à ciel ouvert du 1er festival de théâtre des Hautes-Pyrénées et du plus haut spectacle d’Europe. 13 représentations pourront accueillir jusqu’à 1 450 personnes chaque soir, du 23 juillet au 4 août.
C’est à un spectacle en pleine nature, le plus haut d’Europe à 1 450 mètres d’altitude, que sont invités petits et grands, un spectacle visuel et chorégraphié dans un cadre grandiose. Sentiers, buissons, arbres, rochers seront autant de scènes naturelles où évolueront plus d’une dizaine d’artistes mêlant échassier, comédiens et danseurs dans une ambiance musicale des années trente…
Par leur travail d’écriture, le metteur en scène Bruno Spiesser, Jérôme Pinel et Lionel Sabattier ont choisi de faire osciller le public entre rêve et réalité, entre le monde de la Bête (un monde léger et en mouvement), le monde des hommes (celui du père et des sœurs de Belle dominé par la superficialité et la violence des rapports) et le monde du rêve (celui des fantasmes et des désirs). Cette année, c’est donc à un spectacle pour tous que nous convie le Théâtre Fébus.

Anita Troquereau et Philippe Champion

Le lieu

Le Cirque de Gavarnie se situe dans les Hautes-Pyrénées à 1 h 15 de Tarbes et 50 minutes de Lourdes. On accède sur le lieu de spectacle après ½ heure de marche. Le retour se fait à la lueur des flambeaux. Site plein air. Prévoir des vêtements chauds. Les billets ne sont ni datés, ni numérotés et sont valables un soir au choix. Le placement est libre.

Toutes les infos sur http://www.festival-gavarnie.com. Tél, 05 62 92 49 10

Tarifs : Adulte : 22 €. Étudiants, demandeurs d’emploi : 15 €. Jeunes de 12 à 18 ans : 10 €, de 6 à 11 ans : 5 €. Enfants moins de 6 ans : gratuit. Cartes, CE, groupes (10 pers. Minimum) : 18 €.

Points de vente Particuliers

Billetterie à partir de 19 heures sur le site de la Courade.
Par correspondance à l’adresse du Festival – Chèque à l’ordre de Fébus Gavarnie : Festival de Gavarnie, 3 chemin des Acacias, 65400 Argelès-Gazost.
FNAC, Carrefour, Géant, Auchan, E. Leclerc, Cora, Cultura, Virgin Mégastore.
Par téléphone : France Billet au 08 92 68 36 22 ou Ticketnet au 08 92 39 01 00.
Par Internet : http://www.ticketnet.fr ou http://www.fnac.com.
Offices de tourisme de Gavarnie, Gèdre, Pierrefitte-Nestalas, Luz-Saint-Sauveur, Maison de la Vallée, Barèges, Lourdes, Argelès-Gazost, Cauterets, Tarbes, Pau, Maison Midi-Pyrénées à Toulouse.

Accès

30 mn de marche environ depuis le centre du village de Gavarnie jusqu’au site du spectacle. Se munir de chaussures de marche et vêtements appropriés chauds.
Transport possible pour les personnes à mobilité réduite. Sur réservation (Office de tourisme de Gavarnie). Parkings municipaux gratuits à partir de 16 heures sur présentation du billet d’entrée au spectacle (voiture et camping-car)
Restauration : Collation campagnarde (garbure, sandwichs, gâteaux, vins, boissons) tous les soirs de 19 heures à 21 heures. Possibilité d’apporter son pique-nique.

Transport
Liaison AR avec les Cars Lasseron : départ de Pau (arrêts à Soumoulou, Lourdes, Argelès, Luz). Sur réservation au 07 81 16 53 21 ou par e-mail : contact-resa@festival-gavarnie.com. Bus SNCF : liaison Lourdes/Luz et Luz/Gavarnie. Covoiturage avec Banc Public : http://www.bancpublic.ass.fr.

Publicités