Val d’Azun (65).

EDF. Migouélou, un exercice secours grandeur nature.

Exercice d'évacuation d'un blessé le long de la conduite forcée de Migouélou.

Exercice d’évacuation d’un blessé le long de la conduite forcée de Migouélou.

Dans le cadre des impératifs de sécurité liés au chantier de rénovation de la conduite forcée de la centrale hydroélectrique EDF de Migouélou, le PGHM (Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne) et EDF ont organisé un exercice de secours grandeur nature sur le lieu même des travaux en cours.

Partenaires depuis de nombreuses années, le PGHM et EDF ont pris l’habitude de se rencontrer afin de mieux se connaître et tester régulièrement leurs organisations respectives en cas de secours. Les caractéristiques de ce chantier les ont conduit à organiser un exercice d’évacuation de blessés selon des scénarios proches de la réalité dans un environnement de travail difficile d’accès nécessitant l’intervention des professionnels du secours en montagne. Pour l’occasion il s’agissait tout d’abord de secourir une personne accidentée le long de la conduite forcée nécessitant une évacuation d’urgence par hélicoptère. Le deuxième exercice consistait à remonter une autre personne accidentée au fond d’un puits. Avec une parfaite maîtrise, les hommes du Capitaine Host, commandant le PGHM, se sont affranchis de ces deux situations.

Qui est le PGHM ?

Le Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne de Pierrefitte-Nestalas, c’est une unité de gendarmerie spécialisée dans le secours et la sécurité en montagne depuis plus d’un demi siècle (création en 1961 – 1ère unité de secours en montagne des Pyrénées). Elle se compose de 13 militaires professionnels de la montagne, pour les 3/4 titulaires du Brevet d’État de guide, du monitorat de ski ainsi que de l’habilitation d’officier de police judiciaire. Les gendarmes secouristes sont non seulement rompus aux techniques de secourisme avec matériel et en équipe mais aussi continuellement recyclés par 3 moniteurs appartenant à l’unité. Le peloton dispose enfin d’une équipe cynophile qualifiée dans le domaine des recherches de personne et bénéficie du concours de l’hélicoptère de la gendarmerie basé à Tarbes (65) et des médecins du SAMU montagne 65 lors des interventions.
Le PGHM est ainsi en mesure d’assurer sa mission qui se décline en 4 volets principaux :
– Surveillance générale, information et prévention auprès des usagers et des différents organismes de la montagne.
– Secours à personne en détresse et recherche de personne en milieux difficiles.
– Enquêter sur les causes des accidents en milieux difficiles.
– Gestion de crise complexe.

Advertisements