Val d’Azun. Aucun (65).

14ème édition de la Fête du cheval de trait. Les 5 et 6 octobre, Aucun sera la capitale du cheval de trait du Grand Sud Ouest.

Petit clin d’œil. Ph. Ph. Champion

Petit clin d’œil. Photo Ph. Champion.

Pour la 14ème édition, cette fête est l’occasion de mettre à l’honneur le cheval de nos grands-parents, un peu oublié aujourd’hui et pourtant très présents dans les montagnes.

Le Val d’Azun, vallée de montagne haute pyrénéenne, située à 25 km de Lourdes au pied des cols du Soulor et de l’Aubisque, a comme tradition l’élevage de chevaux de trait, perpétué dans la tradition des exploitations agricoles. La fête du cheval de trait s’est imposée comme le rendez-vous incontournable du monde du cheval de trait à l’échelon du Grand Sud Ouest. Il s’agit bien là d’une volonté de valoriser cet élevage pyrénéen et montagnard. Organisée en période propice en raison du calendrier des concours des Haras et de la faible concentration d’évènements à cette période, la manifestation bénéficie d’un attrait et d’une fréquentation toujours plus importants.
Tout le long du week-end, le Cheval de Trait est à l’honneur à travers un concours local de chevaux de trait organisé par les Haras Nationaux de Tarbes, des espaces d’échanges structurés autour d’un salon professionnel, des spectacles équestres, des attelages en calèche, une randonnée ainsi que diverses démonstrations et animations. Cette manifestation s’inscrit dans le temps, car elle a pour ambition de remettre le Cheval de Trait sur le devant de la scène afin qu’il ne reste pas dans l’esprit de tous « le cheval de nos grands pères » mais s’impose dans de nouvelles filières dans notre société (loisirs, travail, transport…)

La Fête du cheval de Trait c’est… Lire la suite

Argelès-Gazost (65).

Excellente fête des chiens des Pyrénées 2013 !

Le Mâtin des Pyrénées « Caliope de Cantarranas », meilleur chien de l'exposition

Le Mâtin des Pyrénées « Caliope de Cantarranas », meilleur chien de l’exposition.

Ils étaient 368 cette année dont 183 Bergers des Pyrénées, 33 Bergers Catalans, 138 Montagnes des Pyrénées et 6 Mâtins des Pyrénées à se plier au dur concours.

Les nationalités étrangères étaient très bien représentées puisque plus de 60 des exposants venaient de l’étranger, précisément d’Allemagne, Autriche, Belgique, Croatie, Espagne, Finlande, Grande Bretagne, Italie, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Suède, Suisse, Tchéquie… D’autres nationalités plus lointaines, notamment une délégation importante d’américains, étaient présents en tant que visiteurs pour rencontrer les juges internationaux, les organisateurs et les éleveurs.
Le déroulement du concours sur deux jours donne plus de temps aux participants pour s’organiser et préparer leurs chiens afin de leur enlever un peu de stress. Cela donne une ambiance conviviale et un esprit de fête et de rencontres dans l’enceinte du parc thermal: des ilots se forment par nationalité ou par affinité, des abris sont installés, décorés au nom de l’élevage ou avec drapeau du pays…

Le Palmarès

Le meilleur chien de l’exposition est une femelle Mâtin des Pyrénées « Caliope de Cantarranas » vivant en Espagne. Les autres chiens récompensés ont été nombreux et voici les meilleurs de chaque race : pour le Berger Catalan « Buyezo de Pastors Del Pas » meilleur mâle et meilleur de race ; pour les Bergers des Pyrénées à face rase « Saphir Bleu de Loubajac » meilleure femelle et meilleure de race ; pour les Bergers à poil long, « Calypso du Pic d’Espade », meilleur de race ; pour les Montagnes des Pyrénées « Roda de Alba de Los Danaznates » meilleur de race.

Pour les plaisirs hors concours, le public s’est intéressé au travail du berger avec son troupeau de moutons, d’oies et de canards dans le jeu d’adresse et d’obéissance du chien. Les enfants ont fortement apprécié « d’assister » le berger : créer une haie d’honneur entre laquelle les moutons ont évolué, donner à manger aux canards… Sans oublier, les démonstrations d’Agility, les animations pour enfants, le repas garbure, le village des saveurs, les métiers d’antan…, toujours très prisés par le public.

Le rendez-vous est d’ores et déjà pris pour les 20 et 21 septembre 2014.

Argelès-Gazost (65).

Une pierre du Balandrau.

Une pierre du Balandrau.

La culture occitane à l’honneur : Conférence-conte par Thérèse Pambrun, jeudi 3 octobre à 17 heures à la salle de la Terrasse.

Parmi la programmation du mois d’octobre à l’attention toute particulière des curistes de la cité thermale, l’office de tourisme de la Vallée d’Argelès-Gazost accueille Thérèse Pambrun, fervente défenseur de la culture occitane. L’auteur présentera son dernier ouvrage, intitulé « Memorias de peira, mémoires de pierre, memorias de piedra », publié aux éditions Letras d’oc. Ce livre est un voyage dans l’imaginaire pyrénéen au travers des usages et des croyances liés aux pierres et rochers ; une véritable découverte de la culture et des paysages de la montagne pyrénéenne au travers d’un ouvrage illustré de photographies en quadrichromie.
Cette rencontre sera aussi l’occasion pour Thérèse Pambrun de faire partager sa passion du conte et de la langue occitane. Elle lui donnera vie pendant plus d’une heure sous forme d’un diaporama émaillé de contes courts.

Plus d’infos : Office de Tourisme de la Vallée d’Argelès-Gazost. Tél, 05 62 97 00 25. Site : http://www.argeles-gazost.com.

Midi-Pyrénées

Attribution de bourses par la Fondation Catalyses de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier et par EDF à 5 nouveaux étudiants.

Lors de la signature des Bourses. Ph. A.Labat

Lors de la signature des Bourses. Ph. A.Labat

L’université Toulouse III – Paul Sabatier (UPS) et EDF Production Hydraulique Sud-Ouest ont annoncé l’attribution officielle de cinq bourses étudiantes « Une Rivière, Un Territoire », pour la rentrée 2013-2014.

Le but de ces bourses, d’un montant global de 21 360 €, est de faciliter l’accès aux études supérieures des lycéens issus des territoires ruraux et de montagne. À cet effet, des chartes engageant EDF, l’UPS, la Fondation Catalyses et les étudiants ont été signées en septembre à l’Espace EDF Bazacle, en présence de Bertrand Monthubert, président de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier et d’Alain Beaudoux, directeur EDF Production Hydraulique Sud-Ouest. Cinq bacheliers originaires de l’Ariège, des Hautes-Pyrénées et de l’Aveyron ont été mis à l’honneur à cette occasion. Ils commencent leurs études à l’Université Toulouse III – Paul Sabatier dans des filières de santé et de sciences.
Les lycéens issus des territoires dits de « montagne » et plus largement des départements ruraux accèdent moins facilement à l’enseignement supérieur. Partant de ce constat et dans le cadre de leur politique en faveur de l’égalité des chances, EDF et la Fondation Catalyses ont lancé il y a maintenant trois ans ce programme de bourses.
À ce jour la collaboration entre les deux instances a permis à 14 étudiants de mener à bien leurs études au sein de l’université Paul Sabatier, auxquels s’ajouteront les 5 boursiers de la rentrée 2013-2014.

Les nouveaux Boursiers… Lire la suite

Hautes-Pyrénées (65).

Conseils de prévention en montagne en automne…

Héliportage d'un blessé en haute montagne.

Héliportage d’un blessé en haute montagne.

Henri d’Abzac, préfet des Hautes-Pyrénées, rappelle qu’en automne, période propice aux randonnées et aux activités de chasse ou de pêche, la montagne nécessite de la part de tous le respect de précautions élémentaires pour partir en toute sécurité.

En effet, la montagne peut-être le théâtre d’accidents tragiques ; 2 décès ont été à déplorer dans le département le week-end dernier. Les professionnels du secours en montagne vous rappellent ces quelques règles simples de préparation et d’organisation d’une sortie en montagne :
– Renseignez-vous sur les conditions météorologiques et d’accessibilité du moment. Tenez compte de votre forme physique et de votre niveau technique dans le choix de l’itinéraire ;
– Soyez bien équipé, bien chaussé et n’oubliez pas dans votre « fond de sac » de quoi vous protéger du froid (veste polaire…) et de la pluie (imperméable respirant si possible) ;
– Tenez compte des jours qui raccourcissent et prévoyez de rentrer tôt (moins de luminosité en fin d’après-midi) ;
– Méfiez-vous des « pentes herbeuses » qui peuvent entraîner des glissades.

N’hésitez pas à contacter les professionnels de la montagne : guides de haute montagne, accompagnateurs en moyenne montagne, services de secours en montagne (PGHM, CRS 29).

Sites internet utiles :
• Météo France-montagne : http://france.meteofrance.com/france/montagne
• Ministère de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative-sports de
montagne http://www.sports.gouv.fr/pratiques-sportives

Argelès-Gazost (65).

Octobre Rose. La ville d’Argelès-Gazost se mobilise pour le dépistage du Cancer du Sein dimanche 6 octobre.

Le Centre thermal argelésien.

Le Centre thermal argelésien.

La commune et l’établissement thermal se mobilisent à l’occasion de la campagne d’information sur le dépistage du cancer du sein baptisée « Octobre Rose » et organisée par l’association « Le Cancer du Sein, Parlons-en ! ».

Avec l’aide des socio-professionnels de la station et de nombreux bénévoles, une Marche Rose (5 ou 10 km ; tarif : 10 €, entièrement reversés à l’Association « DOC 65 » – Dépistage Organisé du Cancer des Hautes-Pyrénées) sera organisée au départ de l’établissement thermal. Cette manifestation sera l’occasion pour les thermes d’Argelès-Gazost de rappeler au grand public que la station est à la pointe en matière de traitement thermal du lymphœdème du bras et de la jambe, une pathologie pouvant survenir suite à un traitement du cancer. Naomie (2 ans), la plus jeune curiste d’Argelès-Gazost traitée en début de saison pour un lymphœdème reviendra d’ailleurs avec sa maman pour participer à la Marche Rose.
Parallèlement à cette journée événementielle, la ville (façade des thermes, statues, pavillon du parc, coloration de l’eau des fontaines, abbaye de Saint-Savin…) et les vitrines des commerçants seront entièrement décorées de rose, signe que l’ensemble de la commune est partie prenante dans cette campagne de sensibilisation « Octobre Rose ».

Renseignements : Thermes d’Argelès-Gazost (Rue Adrien Hébrard). Tél, 05 62 97 03 24. Mail, contact@thermes-argeles.fr

Pourquoi une Marche Rose à Argelès-Gazost ? Lire la suite

Hautes-Pyrénées (65).

EDF. Visite décennale de contrôle du barrage d’Escoubous.

Les techniciens EDF contrôle le barrage d'Escoubous.

Les techniciens EDF contrôle le barrage d’Escoubous.

Au cours du mois de septembre, EDF réalise la visite décennale de contrôle du barrage d’Escoubous situé dans les Hautes-Pyrénées à proximité immédiate de la Réserve du Néouvielle.

Il s’agit d’un moment clef dans le dispositif de sûreté mis en place pour garantir le bon état et le bon fonctionnement de ce barrage. Sous l’autorité de la DREAL*, les opérations de contrôle, effectuées dans le cadre de cet examen technique complet du barrage d’Escoubous, sont réalisées à la cote minimale d’exploitation afin de permettre une visite directe des ouvrages génie civil. Les examens des organes de sûreté habituellement immergés nécessitent la mise en place de moyens spécifiques comme par exemple l’utilisation d’un robot. Cette inspection s’inscrit dans un vaste programme de contrôle exercé par EDF sur l’ensemble de ses aménagements hydroélectriques.

Ce programme comporte aussi :
· des visites périodiques des installations
· des contrôles réguliers des différents organes tels que les vannes
· des mesures par capteur du barrage et de ses fondations
· des opérations de maintenance adaptées
Construit entre 1951 et 1953, puis mis en service en 1954, le barrage d’Escoubous fait partie intégrante de l’aménagement complexe de Pragnères-Cap de Long. Malgré sa faible capacité de stockage (1,4 millions de m3), ce barrage sert à capter les eaux du bassin versant d’Escoubous qui sont ensuite redirigées par un système de pompage vers le barrage de Cap de Long, barrage réservoir de la centrale hydroélectrique de Pragnères.

* DREAL : Direction Régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement, représentant de l’État.

Ce diaporama nécessite JavaScript.