Midi-Pyrénées.

La Région Midi-Pyrénées, partenaire des projets du Canal des Deux Mers. Dossier sur le Canal du Midi…

Au fil de l'eau. Ph. D. Viet CRT Midi-Pyrénées.

Au fil de l’eau. Ph. D. Viet CRT Midi-Pyrénées.

A l’occasion du 26ème Congrès mondial des canaux, qui se tient à Toulouse du 16 au 19 septembre, la Région Midi-Pyrénées réaffirme son engagement en faveur de la préservation et la valorisation du Canal des Deux Mers.

« Le Canal du Midi est un des plus beaux paysages du Grand Sud. De Sète à Toulouse – et jusqu’à l’Atlantique grâce au prolongement que constitue le Canal latéral à la Garonne – il incarne l’image de notre région bien au-delà de nos frontières, ce que reconnaît et amplifie son classement au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il exprime à la fois l’inventivité et la ténacité des hommes de ces terres d’Occitanie, la majesté des paysages, la douceur de vivre, le lien entre les hommes, du Languedoc à la Gascogne. La Région Midi-Pyrénées, parce qu’elle est consciente de la richesse de cet héritage, agit depuis de nombreuses années en faveur de sa protection et sa valorisation », a commenté Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées.

La Charte du Canal des Deux Mers

En juillet 2009, la Région Midi-Pyrénées a signé avec la Région Aquitaine, l’Etat et Voies Navigables de France (VNF) la Charte du Canal des Deux Mers. Elle a pour objectif de fixer entre Midi-Pyrénées et Aquitaine des ambitions communes pour le Canal, sur des thématiques telles que la promotion touristique, l’amélioration et la valorisation de la connaissance du patrimoine, ou encore les services aux usagers.
La Charte fixe 3 orientations essentielles autour :
– de la promotion touristique du bassin navigable des Rivières et Canaux du Midi (Lot, Baïse, Canal des Deux Mers),
– de la connaissance du patrimoine,
– des services aux usagers.

Le Plan d’actions pour le Canal des Deux Mers…

Passage d'une écluse. Ph. D. Viet CRT Midi-Pyrénées.

Passage d’une écluse. Ph. D. Viet CRT Midi-Pyrénées.

Pour Midi-Pyrénées, un Plan d’actions spécifique a été établi avec l’Etat et VNF pour la période 2008-2013, autour… 20 actions regroupées en 5 axes :

– les ouvrages hydrauliques et le patrimoine d’exploitation géré par VNF,
– l’environnement (berges, paysages, faune et flore, gestion de l’eau , canal propre),
– la culture (événements, numérisation du patrimoine et des archives, réhabilitation des bateaux),
– l’économie, le tourisme et le transport (infrastructure et prestations voie verte canal, promotion interrégionale, signalétique, aide aux professionnels et loueurs,…),
– les Projets de territoires (Musée & Jardins du canal, par exemple).

A ce jour, la Région a participé à 83 opérations dans le cadre de ce Plan d’actions, pour un montant de 4,23 M€.

Parmi les projets réalisés ou à venir :

– la création d’une voie verte dans le Tarn-et-Garonne,
– l’aménagement du port de Montauban et la remise en navigabilité du Tarn sur 10 km,
– la création de la halte nautique de Moissac,
– la halte d’accueil à Valence d’Agen,
– l’aménagement du site de la pente d’eau de Montech (à venir).

Le Plan de sauvetage du Canal des Deux Mers

« Nous sommes confrontés à un problème majeur. Le paysage du Canal est en danger. La maladie du chancre coloré attaque les platanes du Canal dont les alignements font une grande partie sa renommée, son image majestueuse, même si Riquet ne l’a jamais vu tel que nous l’avons toujours connu. Sur 100 000 arbres, 40 000 platanes sont menacés à terme par cette maladie aujourd’hui incurable. Pour l’instant, aucun n’est atteint en Midi-Pyrénées. Mais elle se propage inexorablement et exponentiellement. Un plan de sauvetage est inévitable. Même si le Canal est propriété exclusive de l’Etat, nous interviendrons pour sauver l’ouvrage et son environnement », a précisé Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées

Face à la maladie du chancre coloré, plusieurs études ont été menés.

Les premiers abattages, en Languedoc-Roussillon, ont commencé en 2006. VNF a évalué à 220 M€ le coût global des opérations à mener pour l’abattage, la replantation des arbres ainsi que la défense des berges. Le Gouvernement a proposé une répartition pour le financement. 1/3 de ces investissements serait assuré par l’Etat, 1/3 par les collectivités locales et 1/3 par le mécénat. Les collectivités locales de Midi-Pyrénées seront appelées à participer au financement de ce plan sur la portion de Canal qui traverse la Région, soit 18% du tracé.
Au total, la Région pourrait ainsi participer à ce sauvetage du Canal à hauteur de 6,7 M€. Martin Malvy a donné récemment son accord de principe à ce dispositif qui pourrait être inscrit dans un prochain contrat avec l’Etat et VNF, pour la période 2014-2020.

Et aussi …

La campagne régionale de valorisation et de restauration des bateaux et péniches du Canal des Deux Mers
Un Plan de soutien aux bateaux a été adopté en novembre 2009 pour permettre aux propriétaires de bénéficier d’aides pour la rénovation de leurs péniches.
Les bénéficiaires : les propriétaires de bateaux et péniches logement du Canal des deux mers, les bateaux à vocation économique et touristique, tels que : hébergements classés et labellisés, restaurants traditionnels de qualité , bateaux-promenade, bateaux-spectacle, …
Les aides : à la restauration extérieure du bateau pour le carénage, les peintures, frais d’expertise ; pour l’équipement de traitement des eaux usées, ainsi que les aides aux aménagements intérieurs.
A ce jour, la Région ainsi accompagné la rénovation de 35 bateaux, pour un montant de
320 000 €.

L’inventaire des bateaux du Canal
Les services de l’inventaire du patrimoine de la Région, en étroite relation avec VNF, ont réalisé une étude sur les ouvrages d’art et les bateaux du Canal des deux mers. Les enquêtes portent sur l’histoire des bateaux, leur transformation, leur valeur patrimoniale. A ce jour 30 bateaux ont été étudiés.

Les Grands Sites Midi-Pyrénées liés au Canal des Deux Mers
La Région soutient également les actions autour du Canal des Deux Mers, à travers 4 de ses Grands Sites Midi-Pyrénées : « Aux sources du Canal, Sorèze, Revel, Saint Ferréol », « Canal des deux mers – L’œuvre de Pierre-Paul Riquet », Moissac et Toulouse.
Ces Grands Sites bénéficient ainsi des outils promotionnels et de l’appui technique de la Région pour leur valorisation. Le film consacré au Grand Site « Canal des deux mers » sera d’ailleurs projeté pour la première fois sur le stand de la Région, lors du Congrès mondial des Canaux.

Le Musée & Jardins du Canal du Midi
Afin de diversifier l’offre touristique à Saint Ferréol et valoriser le site du lac, réservoir d’eau qui alimente le Canal, la Région a créé le Musée & Jardins du Canal du Midi, inauguré en juin 2008. Le musée d’une superficie de plus de 850m² est entièrement dédié au Canal et à Pierre Paul Riquet. A ce jour, il a accueilli plus de 65 000 visiteurs.

Le château de Bonrepos-Riquet
La Région avait aidé la commune à son acquisition, en 2007, à hauteur de 433 000 €, et elle soutient aujourd’hui ses démarches pour la valorisation du château et son rattachement au Canal afin d’être intégré dans le périmètre reconnu par l’Unesco.

Et pour les autres cours d’eau…

Depuis 2008, la Région a co-financé avec les fonds européens FEDER un programme de remise en navigabilité du Lot à l’aval de Luzech pour un montant de 1,65 M€ de la Région et de 3,3 M€ de FEDER.

Publicités