Faune des Pyrénées. Bagnères-de-Bigorre (65).

Becs et Ongles, une exposition à découvrir !

afficheSi vous cherchez une sortie familiale, didactique, surprenante pour les vacances de Noël… vous l’avez trouvée ! Nichée au cœur du vallon de Salut à Bagnères-de-Bigorre, cette exposition de près de 400 m2 permet aux petits et grands de découvrir l’univers des rapaces et des liens qui nous unissent à eux…

Un film en guise de préambule pour s’immerger dans l’univers des croyances, des symboles à travers le monde que les rapaces inspirent aux hommes. Puis, dans une colonne ascendante, à la manière de Léonard de Vinci le visiteur tente de comprendre le vol des rapaces. Os et plumes n’auront plus de secrets ! Il peut comparer son envergure à celle des plus grands rapaces et faire le, constat que le vol des rapaces est toujours source de rêve et d’inspiration pour les hommes.
Un peu plus loin, c’est dans l’univers médical des professeurs d’ophtalmologie et d’ORL que le visiteur compare les performances de sa vue et de son ouïe à celles des rapaces. Puis autour d’un nid géant, différents témoignages audiovisuels permettent au visiteur de prendre conscience de la fragilité de ces espèces au moment de la reproduction. Ensuite, c’est dans un restaurant directement sorti d’un film de Tim Burton que le visiteur prend place et découvre les services rendus par les rapaces aux hommes ainsi que leurs différents régimes alimentaires, mais aussi les dangers liés à l’alimentation. Enfin, un espace poétique permettra à chacun de revoir ou pas son rapport intime avec les rapaces…
Un animateur, passionné par les rapaces, est à la disposition des visiteurs pour rendre cette visite encore plus riche !

Infos pratiques

C’est où ? Muséum de Bagnères de Bigorre, Vallon de Salut-Hautes-Pyrénées.
C’est quand ? Ouverture de 14h30 à 17h30 les 28, 29 décembre et 4 et 5 janvier.
Equipe de médiation à disposition.
C’est combien ? Individuels 4 € /Groupes 3 €
Renseignements au 06 76 82 40 56. Courriel, contact@pourdespyreneesvivantes.fr

Montagne Pyrénées. Ariège (09).

Les rapaces se posent à Beille !

L'aigle royal.

L’aigle royal.

La nature reprend ses droits à Beille, 1er espace nordique des Pyrénées. Durant toutes les vacances scolaires de Noël et février ainsi que tous les week-ends, un fauconnier accompagne désormais petits et grands à la découverte de 6 oiseaux de proie.

La base Angaka de Beille connue pour ses balades en chiens de traineau, propose une nouvelle activité : la Piste Découverte Rapaces Beille. Une balade de 50 minutes à travers la forêt qui permet de mieux connaître le mode de vie en milieu naturel de la Buse de Harris, de l’Aigle Royal, de l’Harfang des Neiges, de la Chouette Lapone et du Hibou Grand Duc. Christophe, ancien fauconnier de l’Armée de l’Air, fait ainsi partager sa passion pour ces animaux de proie.
Durant toute la promenade, un oiseau en vol libre suivra le groupe de branche en branche, l’occasion de percevoir pleinement la majesté de son vol. L’espace d’un moment, tous ceux qui le souhaiteront pourront également porter un oiseau au gant, gage d’une photo souvenir inoubliable…

Inscription / Renseignement :

Sur réservation au 05 61 01 75 60 ou e-mail : lafustechristophe@orange.fr,
Départ à 11h30, 12h30, 13h30 et 14h30 ou sur demande. Maximum 20 personnes,
Tarif : 15 €/adulte et enfant de plus de 12 ans – 10 €/enfant de 3 à 12 ans – Gratuit/moins de 12 ans

Plus d’infos sur http://www.beille.fr / http://www.chioula.fr

Dossier Montagne Pyrénées.

La neige de culture… C’est quoi ?

Schéma de la neige de culture.

Schéma de la neige de culture.

La neige de culture est indispensable sur nos stations afin de maintenir l’activité toute la saison dans les meilleures conditions possibles pour les amateurs de glisse.

Les prélèvements en eau sont règlementés par des arrêtés préfectoraux afin de maintenir les débits nécessaires à la vie biologique dans les cours d’eau. Les stations disposent d’un ou plusieurs bassins qu’elles remplissent en fonction des possibilités du milieu. Il est dit qu’en général 1m3 d’eau produit 2m3 de neige ; cela dépend bien évidemment de nombreux facteurs, mais ce sont à peu près les proportions.

Bon à savoir !

18 millions de m3 d’eau sont prélevés en France pour la neige de culture alors que 35 millions de m3 sont nécessaires pour l’appoint en eau pour le remplissage des piscines en France. La neige de culture est un mélange d’eau et d’air que l’on pulvérise à plusieurs mètres du sol. Le « brouillard givrant » ainsi créé, en se refroidissant dans l’air ambiant, se transforme naturellement en neige. Ce mécanisme ne fait intervenir aucun additif, aucun agent chimique, aucun adjuvant.
Le « Snomax », additif utilisé par nos voisins suisses, italiens et autrichiens, n’a fait qu’une brève apparition en France (liée à une étude sur son innocuité) et n’est plus commercialisé en France depuis 2005, sur une initiative volontaire des exploitants français.
La production se fait par temps froid mais également en fonction de l’humidité de l’air. Plus l’air est sec et plus il sera possible de produire à des températures légèrement plus élevées ; les stations commencent à pouvoir produire à -2°C par temps sec.

Pic du Midi de Bigorre (65).

Depuis le 19 décembre 2013, la Réserve Internationale de Ciel étoilé du Pic du Midi est labellisée !

Pluie d'étoiles au-dessus du Pic du Midi. Ph. P. Compère.

Pluie d’étoiles au-dessus du Pic du Midi. Ph. P. Compère.

40 000 points lumineux concernés par l’amélioration des éclairages, 251 communes dont d’aussi importantes que Lourdes et Lannemezan, 87 500 habitants, 65% du département des Hautes- Pyrénées… la labellisation de la Réserve Internationale de Ciel Etoilée (RICE) du Pic du Midi vient confirmer une véritable dynamique mise en marche par l’ensemble des acteurs du territoire.

Grâce à sa labellisation par l’IDA* (International Dark-Sky Association), la RICE du Pic du Midi devient la 6ème au monde et la 1ère en Europe continentale. Cette labellisation va permettre de préserver de la pollution lumineuse le ciel étoilé autour de l’Observatoire du Pic du Midi et plus globalement les espaces naturels haut-pyrénéens. Dans le cadre de l’application des dispositions du Grenelle 2 relatives à la lutte contre la pollution lumineuse, les Hautes-Pyrénées à travers la RICE du Pic du Midi deviennent ainsi un territoire pilote dans la mise en place de nouveaux modes d’éclairage économes et non polluants et dans le développement de nouvelles formes de tourisme scientifique et de nature.

Une labellisation menée tambour battant ! Lire la suite

Saint Béat (31).

Visite de Martin Malvy dans le canton de Saint-Béat, suite aux inondations de juin 2013.

Martin Malvy lors de la visite à la scierie Martin et fils d’Estenos.

Martin Malvy lors de la visite à la scierie Martin et fils d’Estenos.

Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées s’est rendu ce lundi 16 décembre à Saint-Béat en présence de Bernard Bahut, sous-préfet de Saint-Gaudens, Carole Delga, députée et Bertrand Auban, sénateur et conseiller général.

Ce déplacement a été l’occasion de faire un point sur les aides en faveur des communes ou entreprises sinistrées des inondations et d’envisager l’avenir économique et touristique de cette zone. Le président de Région a visité la scierie Martin et fils d’Estenos. Particulièrement touchée par les inondations, cette scierie a bénéficié d’une aide de plus de 100 000 € de la Région pour sa remise en état et des investissements matériels et immobiliers.
Après une visite du centre-ville de Saint-Béat, Martin Malvy a participé à une réunion de travail au siège de la Communauté de Communes à Marignac en présence du sous-préfet, des parlementaires, des élus de la Région, du Conseil général, des maires de la communauté de communes, et des chambres consulaires.
Particulièrement touchées par les inondations du 18 et 19 juin derniers, les communes du canton de Saint-Béat ont bénéficié de 14 aides régionales pour plus de 550 000 € dans le cadre du fonds de reconstruction et de solidarité mis en place par la Région. Pour information, un agent de la Région a été spécialement désigné pour traiter en urgence les dossiers des communes et entreprises sinistrées.
Au total, depuis juin dernier, la Région est intervenue de manière exceptionnelle à hauteur de 9.2 M€ en faveur des territoires sinistrés des inondations en Haute-Garonne et dans les Hautes-Pyrénées. D’autres dossiers sont à l’instruction et seront soumis à la prochaine commission permanente.

Arrens-Marsous (65).

Les couleurs de l’eau s’exposent jusqu’au 7 janvier !

Gloria et Danielle vous font partager leurs sensibilités.

Gloria et Danielle vous font partager leurs sensibilités.

Danielle Capron et Gloria Carreño présentent ce mois-ci une vingtaine de photographies dans une exposition intitulée ‘Les couleurs de l’eau’, à la Maison du Val d’Azun à Arrens-Marsous.

viewer expo (2)Les clichés nous amènent en voyage depuis la France jusqu’en Chine, en passant par l’Irlande, l’Angleterre et l’Écosse. On reconnaîtra peut-être la mer de Chine, la mer d’Irlande, ou l’océan Atlantique, mais aussi le pont d’Espagne et le Gave de Pau. Depuis la singulière goutte de rosée jusqu’à la turbulence d’une rivière en colère, vous pourrez y admirer l’eau dans tous ses états.

Le P’tit Pyrénéen… Que signifie pour vous ce titre ‘Les couleurs de l’eau’ ?

Danielle : « La vie, la lumière, la puissance, l’essentiel. »

Gloria : « Bien sûr on pourra dire que l’eau est transparente. On voulait dire par là que la couleur qu’elle porte est le reflet de son environnement… Un peu comme l’humanité elle-même. L’autre élément qui nous interpelle c’est le fait que l’eau est partout, qu’elle se partage pour ainsi dire entre les continents, entre les peuples. J’aime l’idée que cette eau qui se distille dans des formes différentes est la même partout. »

Le P’P… Qu’est-ce qui vous a donné l’idée de travailler ensemble ?

Danielle : « Tout d’abord une véritable amitié, nos regards différents et cette infatigable curiosité de cette nature qui nous entoure. »

Gloria : « Je dirais aussi un goût commun pour la photo. C’est un projet qui a mis au moins trois ans à se concrétiser. »

Le P’P… Est-ce que vos photos vous ressemblent ?

Danielle : « Telle une rivière, Gloria aime aller vers l’ailleurs. Au fil de ses voyages et de ses idées, elle écrit ses pièces de théâtre ou elle photographie. Elle peut me transporter dans son univers et éveiller la pensée. Ses photos méritent que l’on s’y arrête. Elles sont source d’énergie. Il y aura toujours quelque chose à y puiser. Voilà ce pourquoi j’ai aimé faire cette expo avec Gloria et vous invite à venir vous abreuver, vous rafraîchir au fil de ces photos. »

Gloria : « Je pense que Dany a un œil très affûté pour le détail qui « parle », qui raconte son histoire. Elle regarde vraiment. En balade en montagne, elle est capable de vous interrompre sèchement en plein milieu de votre phrase pour vous forcer à regarder une goutte de rosée. Elle a raison bien sûr. Ses clichés sont sereins, pleins de sensibilité et, je pense, proches d’un état de contemplation. L’image l’emporte sur la parole. »

Cette exposition dure jusqu’au 7 janvier 2014.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Montagne Pyrénées.

Pour sa 3ème édition, la N’PY Cup part en tournée les 22 décembre à Piau, 11 janvier à Gourette, 8/9 février au Grand Tourmalet !

Une superbe animation dans les stations de ski pyrénéennes.

Une superbe animation dans les stations de ski pyrénéennes.

Née dans le but de rassembler un public jeune autour de la musique, des sports de glisse et des animations ludiques et festives, la N’PY Cup King For a Day est désormais l’un des temps forts de la saison hivernale Pyrénéenne.

Initialement sur deux jours et afin de répondre à l’attente des jeunes, la N’PY Cup bascule désormais sur un format de tournée. Deux premières étapes sur une journée permettront de préparer une grande finale sur deux jours. C’est ainsi que la station de Piau-Engaly démarre le dimanche 22 décembre suivie par Gourette le samedi 11 janvier. La finale se déroulera au Grand Tourmalet (versant La Mongie) les samedi 8 et dimanche 9 Février 2014.
Forte du succès de ces deux années précédentes, et ce malgré des conditions climatiques difficiles, la N’PY Cup grandit et s’annonce pleine de surprises pour le plus grand bonheur de tous. Au programme, des événements sportifs et décalés accessibles aux amateurs comme aux professionnels, des espaces réservés aux enfants avec de nombreux ateliers, des zones Chill Out, des villages gourmands, mais aussi des DJ sets et soirées.

Piau et Gourette pour démarrer

Format réduit sur une journée, Piau et Gourette n’en accueilleront pas moins une étape qui comprendra tous les ingrédients du KING. A savoir un village test avec plus d’une vingtaine de marques, le Banked slalom, succession de virages relevés dans un tracé naturel, modules gonflables, étendue d’eau à traverser, igloos et autres surprises (épreuve individuelle accessible à tous, qualificative pour la grande finale), le Big Air ainsi que le Big Air Bag. Pour les moins sportifs, la N’PY Cup réserve des zones Chill Out tout confort avec bars à bière, vin chaud, transats et village gourmand pour des dégustations de produits locaux et originaux. Pendant que les parents s’amusent, la Kid Area accueillera les enfants de 2 à 10 ans et leur proposera des ateliers créatifs et récréatifs sur neige.

La finale au Grand Tourmalet (côté La Mongie)

Encore plus de marques, de surprises et d’activités seront proposées au Grand Tourmalet. Le Banked Slalom verra les gagnants de chaque étape réunis en une grande finale. Point d’orgue de l’évènement, la soirée du samedi à la Salle des Horizons accueillera un large public avec une belle programmation musicale. Après Dj Falcon, Brodinski, Club Cheval et Monsieur Monsieur, cette année Dj Pone (Birdy Nam Nam), Victor Aime (Because) et Naughty J (NTM) se partageront l’affiche.
Tout est donc réuni pour rassembler jeunes, enfants et parents autour de journées et soirées festives. Un cocktail détonnant pour cet événement associant sports de glisse, fête et musique… Rendez-vous est donné dès le 22 décembre !

Plus d’infos sur http://www.n-py.com.