Arrens-Marsous (65).

Les couleurs de l’eau s’exposent jusqu’au 7 janvier !

Gloria et Danielle vous font partager leurs sensibilités.

Gloria et Danielle vous font partager leurs sensibilités.

Danielle Capron et Gloria Carreño présentent ce mois-ci une vingtaine de photographies dans une exposition intitulée ‘Les couleurs de l’eau’, à la Maison du Val d’Azun à Arrens-Marsous.

viewer expo (2)Les clichés nous amènent en voyage depuis la France jusqu’en Chine, en passant par l’Irlande, l’Angleterre et l’Écosse. On reconnaîtra peut-être la mer de Chine, la mer d’Irlande, ou l’océan Atlantique, mais aussi le pont d’Espagne et le Gave de Pau. Depuis la singulière goutte de rosée jusqu’à la turbulence d’une rivière en colère, vous pourrez y admirer l’eau dans tous ses états.

Le P’tit Pyrénéen… Que signifie pour vous ce titre ‘Les couleurs de l’eau’ ?

Danielle : « La vie, la lumière, la puissance, l’essentiel. »

Gloria : « Bien sûr on pourra dire que l’eau est transparente. On voulait dire par là que la couleur qu’elle porte est le reflet de son environnement… Un peu comme l’humanité elle-même. L’autre élément qui nous interpelle c’est le fait que l’eau est partout, qu’elle se partage pour ainsi dire entre les continents, entre les peuples. J’aime l’idée que cette eau qui se distille dans des formes différentes est la même partout. »

Le P’P… Qu’est-ce qui vous a donné l’idée de travailler ensemble ?

Danielle : « Tout d’abord une véritable amitié, nos regards différents et cette infatigable curiosité de cette nature qui nous entoure. »

Gloria : « Je dirais aussi un goût commun pour la photo. C’est un projet qui a mis au moins trois ans à se concrétiser. »

Le P’P… Est-ce que vos photos vous ressemblent ?

Danielle : « Telle une rivière, Gloria aime aller vers l’ailleurs. Au fil de ses voyages et de ses idées, elle écrit ses pièces de théâtre ou elle photographie. Elle peut me transporter dans son univers et éveiller la pensée. Ses photos méritent que l’on s’y arrête. Elles sont source d’énergie. Il y aura toujours quelque chose à y puiser. Voilà ce pourquoi j’ai aimé faire cette expo avec Gloria et vous invite à venir vous abreuver, vous rafraîchir au fil de ces photos. »

Gloria : « Je pense que Dany a un œil très affûté pour le détail qui « parle », qui raconte son histoire. Elle regarde vraiment. En balade en montagne, elle est capable de vous interrompre sèchement en plein milieu de votre phrase pour vous forcer à regarder une goutte de rosée. Elle a raison bien sûr. Ses clichés sont sereins, pleins de sensibilité et, je pense, proches d’un état de contemplation. L’image l’emporte sur la parole. »

Cette exposition dure jusqu’au 7 janvier 2014.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Advertisements