Flore des Pyrénées.

La régression de la subulaire aquatique à l’étude…

La subulaire aquatique.

La subulaire aquatique.

La subulaire aquatique (subularia aquatica) est une plante des rives et fonds de lacs peu profonds constitués d’eau claires, oligotrophes (pauvres en éléments nutritifs) et fraîches.

En France, l’espèce ne serait plus présente qu’au sein de la chaîne pyrénéenne : Pyrénées Orientales, Ariège et Hautes-Pyrénées dont la réserve du Néouvielle constitue l’unique station d’observation. Elle bénéficie d’un statut de protection dans la région Midi-Pyrénées. Elle est inscrite au livre rouge de la flore menacée de France (espèces prioritaires).
La subulaire aquatique souffre depuis quelques années d’une forte régression détectée dans le Parc national des Pyrénées (PNP). Pour en améliorer la connaissance, cette plante fait l’objet d’une étude menée par le PNP, le conservatoire botanique des Pyrénées et l’Université de Toulouse, dans le cadre d’un partenariat conclu entre EDF et les Réserves Naturelles de France (RNF).
Cette démarche en faveur de la préservation d’espèces représentatives des Pyrénées s’inscrit dans les actions que mène EDF, conjointement avec le PNP, pour intégrer au mieux l’exploitation de ses ouvrages hydroélectriques et améliorer en permanence sa performance environnementale.

Description

La subulaire aquatique est une plante aquatique qui possède un caractère amphibie lui permettant de croître aussi bien sur les berges des lacs émergées qu’en totale immersion. Elle pousse à partir de racines fibreuses et ne dépasse guère 5 centimètres de hauteur. Elle ressemble à une petite touffe de gazon, à cause de ses feuilles allongées et aiguës. Elle s’épanouit de juin à septembre en de petites fleurs blanches.

Advertisements