Région Midi-Pyrénées. Culture…

« En attendant Lou futur » … l’avenir de nos campagnes en BD !

Une quarantaine de personnes se sont déplacées pour le lancement de cette BD.

Une quarantaine de personnes se sont déplacées pour le lancement de cette BD.

Une BD nous raconte l’avenir de nos territoires ruraux ! Tout juste rentrés du festival d’Angoulême le collectif d’auteurs « Indélébile » a rejoint les 5 territoires initiateurs du projet pour présenter le résultat de leurs 7 semaines de résidence de création à la maison des écritures de Lombez Midi-Pyrénées.

Dernièrement a été lancé officiellement la BD « En attendant Lou futur » à l’Hôtel de Région en présence des auteurs, des élus des territoires concernés, de Dominique Salomon, vice présidente de la Région, de Pierre-Jean Dupuy directeur adjoint de la DRAC accompagné de Nicolas Georges, directeur du service Livre et lecture au ministère de la culture. Plus d’une quarantaine de personnes s’étaient déplacées pour venir découvrir cette édition et pouvoir échanger avec les artistes et les territoires concernés par cette expérience.

Mieux comprendre l’avenir de nos campagnes d’ici 2040, pour anticiper et innover ?

Un enjeu que 5 territoires de Midi-Pyrénées ont partagé au premier trimestre 2013 dans le cadre du festival « La vie rurale, c’est pas de la science fiction ! ». Ainsi, le Pays Portes de Gascogne, le Pays d’Auch, le Pays Bourian, le Pays Midi-Quercy et le Parc naturel régional des Causses du Quercy avaient souhaité croiser les contributions artistiques, culturelles, scientifiques et débats de société pour mettre en perspective les évolutions actuelles et à venir de la ruralité. Spectacles, conférences, projections, débats, expositions : pas moins de 120 occasions étaient ainsi données au public de se projeter dans l’avenir.
C’est de ce trimestre bouillonnant que les auteurs Fränek, Basile Harel, Claire Petry, Pipocolor, Marion Puech, David Pujol et Megi Xexo, tous membres du collectif « Indélébile » ont été invités à être les témoins privilégiés et à nous en offrir une trace. Que retenir une fois les rideaux tombés, quand on rallume les salles, quand les micros sont coupés et les expos décrochées ? Ce que ces moments ont laissé derrière eux dans les villages est immatériel et propre à chaque spectateur. Heureusement, les Indélébiles sont des créateurs ! C’est en nous questionnant, en nous faisant douter, rire et imaginer que leurs planches peuvent faire perdurer nos expériences de ce premier trimestre 2013.

Retrouvez tous les comptes rendus de conférences, enregistrements radios, documents d’appui du Festival « La vie rurale c’est pas de la science fiction ! » dans la rubrique « Ressources » du site http://www.lavierurale.fr.

Parc national des Pyrénées.

Application de la Charte.

Les signataires de la convention devant la mairie d'Arbéost.

Les signataires de la convention devant la mairie d’Arbéost.

Dans les Hautes-Pyrénées, la première signature de convention d’application de la charte du Parc national a été apposée à la mairie d’Arbéost, par Monique Mech, maire d’Arbéost, Gilles Perron, directeur du Parc national et André Berdou, président de ce dernier.

Après l’adhésion à la charte, le Parc national des Pyrénées s’est fixé l’objectif de rencontrer toutes les communes une par une. Cela a permis d’identifier les projets conformes aux objectifs et orientations de la charte que le Parc national pouvait accompagner.
La convention avec la commune d’Arbéost, validée en conseil municipal, court sur une durée de quatre ans. Elle reflète de façon concrète la charte sur le territoire de la commune et précise les actions que les deux partenaires mèneront ensemble : réhabilitation du bâtiment du Soulor et ses abords (parking), élaboration d’un plan de circulation des véhicules à moteur dans les espaces naturels, réhabilitation de deux cabanes pastorales, aménagement de l’entrée de bourg et mise en place de l’opération « zéro pesticide ma commune adhère ».

Parc national des Pyrénées. Saint-Lary (65).

Une nouvelle Maison du Parc national des Pyrénées à Saint-Lary Soulan !

La Maison du Parc national des Pyrénées de Saint-Lary.

La Maison du Parc national des Pyrénées de Saint-Lary.

Accueillir tous les publics, voilà l’une des missions majeures du Parc national des Pyrénées. Aussi, en collaboration avec la commune de Saint-Lary qui a réalisé les travaux de gros œuvre, la Maison du Parc national de Saint-Lary a été entièrement réhabilitée.

Le nouvel aménagement répond aux normes du label « Tourisme & Handicap » pour les quatre familles de handicap (auditif, visuel, moteur et mental) et du Grenelle de l’Environnement. La maison a été conçue pour limiter sa consommation énergétique, participant ainsi à la diminution des rejets.

Un espace muséographique riche, varié et ludique

Le nouvel aménagement intérieur propose, dans des espaces adaptés, une découverte de la forêt en vallée d’Aure et de ses habitats naturels. A l’extérieur, un cheminement amène le visiteur à une meilleure connaissance de l’utilisation écoresponsable du bois. Un auditorium, d’une capacité de 55 places, complète l’installation.

Montagne Pyrénées. Peyragudes (65).

La station de Peyragudes accueille le Wintertour !

Simulateur de snowboard au pied des pistes de Peyragudes

Simulateur de snowboard au pied des pistes de Peyragudes

Le jeudi 27 février, Peyragudes accueille pour le deuxième hiver consécutif le Wintertour, sur le versant de Peyresourde.

Durant toute la journée, la station propose aux petits et aux grands : une zone de jeux pour les enfants avec structure gonflable, mascottes et jeux divers, un simulateur de snowboard et de nombreuses activités ludiques. Le pied de pistes sera animé durant cette journée par un DJ.
A la tombée de la nuit, les participants pourront assister à une descente aux flambeaux présentée par les moniteurs de l’École de Ski Français, accompagnée d’un spectacle son et lumière avec projections laser sur les pistes en front de neige.
Une animation musicale sera aussi proposée avec un DJ qui mixera en live devant la résidence Sérias. Les amateurs de danse pourront s’en donner à cœur joie sur une piste de danse improvisée sur la neige ! A cette occasion, la station et l’ESF auront le plaisir d’offrir au public vin chaud et chocolat chaud. Il va s’en dire que toutes ces animations sont gratuites !
A Peyragudes, tout le monde se réjouit de pouvoir offrir ce divertissement, non seulement aux nombreux clients en séjour à la station, mais aussi aux amateurs de glisse de passage ce jour-là.

Parc national des Pyrénées. Flore des montagnes pyrénéennes.

Un prix pour sauver la Subulaire aquatique !

Subularia aquatica - Etang du Comte. Ph. CBNPMP J. Garcia.

Subularia aquatica – Etang du Comte. Ph. CBNPMP J. Garcia.

Le Parc national des Pyrénées est lauréat, pour la deuxième année consécutive, de l’appel à projet soutenu par EDF : « préservation de la biodiversité dans les réserves naturelles ».

Le Parc national des Pyrénées se voit attribuer une subvention de 18 000 € pour prolonger son travail de sauvegarde de la Subulaire aquatique. Il s’agit d’une petite plante de la famille des crucifères (végétaux dont les fleurs ont leurs pétales disposés en forme de croix,) vivant dans les eaux peu profondes et fraîches sur les rives et les fonds des lacs d’altitude. Elle est protégée en Midi-Pyrénées et inscrite au Livre rouge de la Flore menacée de France. En métropole, l’espèce n’est présente que dans le massif pyrénéen et l’unique station de subulaires des Hautes-Pyrénées se trouve au niveau de la laquette inférieure d’Orédon dans la Réserve naturelle nationale du Néouvielle. Le Parc national des Pyrénées, qui évalue avec précision la dynamique de cette plante emblématique depuis 1999, craint sa disparition de la réserve à plus ou moins brève échéance.
En collaboration avec le Conservatoire botanique des Pyrénées et deux équipes de l’université Paul Sabatier de Toulouse, les études s’attachent à préciser les causes de régression de la Subulaire. En 2014, les recherches se poursuivront avec notamment une expertise génétique de la plante à l’échelle des Pyrénées, et jusqu’en Espagne. Les personnes impliquées dans le projet espèrent enrayer le déclin de l’espèce et mettant en œuvre des mesures de gestion appropriées.

Gourette (64). Festival Vertigo !

Un festival, plusieurs pistes…. Dans les Pyrénées !

afficheDu 12 au 15 mars prochain, Vertigo poursuit la belle trace laissée l’an passé sur les pentes de la station ossaloise en accueillant des artistes aux propositions curieuses, drôles, festives, conviviales et détendues.

Le festival Vertigo investit donc à nouveau la station béarnaise avec une programmation toujours aussi éclatée ! Vertigo c’est la création sous toutes ses formes, de la bande dessinée au théâtre en passant par la création numérique. Vertigo convoque la création la plus excitante et la plus novatrice d’hier et d’aujourd’hui. Ainsi, l’immense Jean Solé exposera pour la première fois en Aquitaine ; Blutch viendra taquiner la poudreuse et rencontrer son public ; le collectif Icinori colorise la station; Aérosculpture souffle un vent poétique sur Gourette avec ses sardines volantes, le plasticien Antonin Fourneau explore le graffiti technologique avec son waterlight graffiti… Bref, Vertigo c’est l’endroit où l’on retrouve des artistes rares, c’est gratuit et c’est à Gourette !

L'atelier Grands Dessins.

L’atelier Grands Dessins.

L’originalité de Vertigo réside aussi dans sa dimension participative, les artistes invités animeront des ateliers pratiques, le public pourra donc aller à la découverte de leur univers de façon ludique, conviviale et même drôle. Petits et grands pourront partager des moments d’échanges privilégiés avec les artistes. Béarnais, vacanciers de passage et artistes invités se retrouveront autour de toutes ces formes d’expression qui conjuguent démarche contemporaine et langage populaire pour une semaine de fête !
Après une bonne journée de glisse rien de tel que de passer un moment de rigolade devant un spectacle de théâtre de rue ou bien encore de se plonger dans les nombreux bouquins de la bédéthèque!

Les invités : Solé, Blutch, Philippe Uger, Audrey Spiry, Alice Bohl, Icinori, Antonin Fourneau, Aérosculpture, Guillaume Trouillard et les Editions La Cerise, Anouk Boisrobert, Louis Rigaud, La compagnie Joseph K, librairie Bachi Bouzouk.

Infos sur http://www.gourette.com.

Lourdes (65). Festival de Musique.

Le Festival de Musique de Lourdes aura lieu cette année du 15 au 21 avril avec comme tête d’affiche Barbara Hendricks !

Barbara Hendricks. Ph. Mats Backer.

Barbara Hendricks. Ph. Mats Backer.

Le Festival de Pâques créé à Lourdes par Kurt Redel et Georges Loustalot, présente depuis 1968, une série de concerts de musique d’essence spirituelle principalement du répertoire baroque, mais avec un éclectisme qui n’exclut pas des écoles plus récentes.

L’ARAL (Association pour le Rayonnement Artistique de Lourdes), qui en est le maitre d’œuvre, a fait venir des artistes de très grande renommée interprétant des œuvres majeures, tout en permettant aussi à son fidèle public de découvrir des ensembles jeunes et des œuvres moins connues. Ces dernières années, sous l’impulsion de son président Francis Boule, cette diversification s’est davantage affirmée. Le cru 2014, fidèle à ces choix, présente, à coté de Barbara Hendricks l’une des plus belles voix du monde, un quatuor issu du Philharmonique de Czestochowa et Capella Forensis, un ensemble français de qualité qui mélange voix et instruments.
Son audience et ses apports culturels, valent au festival de Musique de Lourdes de bénéficier de subventions régionales, départementales et municipales sans lesquelles une programmation aussi prestigieuse ne serait pas possible. De plus, il bénéficiera à partir de cette année, de l’Espace Robert Hossein, un auditorium dont l’esthétique et l’acoustique sont dignes d’une artiste telle que Barbara Hendricks qui y donnera le concert d’ouverture.

Programme du Festival

Le 15 avril à 21h, à l’Espace Robert Hossein, Barbara Hendricks.
Le 20 avril à 21h, à l’église Paroissiale, « A Quattro » Quatuor de l’ensemble philharmonique de Czestochowa.
Le 21 avril à 21h, à l’ancienne Abbatiale de Saint-Savin, « Stabat Mater » de Pergolèse & le Cantique de Racine mis en musique par Pascal Collasse par l’ensemble Capella Forensis.

Tarifs

Barbara Hendricks :
Tarif Normal : 40 € / CE + groupe (10 pers) : 36 €
Tarif Privilège : 50 € / CE + groupe (10 pers) : 45 €

Concerts du Quatuor de Czestochowa et de Capella Forensis :
Tarif Normal : 24 € / CE + groupe (10 pers) : 22 €
Tarif Privilège : 30 € / CE + groupe (10 pers) : 27 €

Des tarifs réduits à 10 € seront proposés à la vente le soir même des concerts pour les étudiants, chômeurs et personnes en situation de handicap. Bientôt en vente à l’Office de Tourisme de Lourdes et Pau, ainsi que sur différents services de billetterie en ligne.