Région Midi-Pyrénées. Développement durable.

Les Journées Nature en Midi-Pyrénées.210x50%20BANDEAU%20HD

Du 22 au 24 mai, dans le Gers (32), la Haute-Garonne (31) et les Hautes-Pyrénées (65), la Région Midi-Pyrénées met les Journées Nature à l’honneur !

Dans le Gers

Tri des textiles, désherbage alternatif ou encore découverte des richesses botaniques des coteaux, au programme des Journées Nature dans le Gers ! Durant ces trois jours, près d’une douzaine d’animations sera proposée dans le département. Parmi elles :
– Portes ouvertes du Relais 32 – Jeudi 22 mai, de 9h à 16h30 à Marciac. Animation pour découvrir la filière du tri textile. Que deviennent les textiles déposés dans les conteneurs Relais? Quel impact sur le développement local ? Animation proposée par Le Relais 32.
– Exposition interactive « Objectif : Zéro pesticide dans nos jardins » – Du 22 au 23 mai, de 9h à 17h à L’Isle de Noe. Cette exposition aborde les différents dangers des pesticides pour les utilisateurs comme pour l’environnement. Elle proposera ainsi les alternatives au désherbage et l’intérêt des herbes dites « mauvaises », le rôle du sol et l’intérêt du compost, les économies d’eau, la rotation des cultures et les associations végétales, le rôle des auxiliaires et les traitements écologiques. Animation proposée par le CPIE Pays gersois, avec Loiret Nature Environnement, Fredon Centre et Jardiniers de France.
– Découverte des richesses botaniques des coteaux de Pavie – Samedi 24 mai, 14h00-18h00 à Pavie. Balade découverte des milieux méditerranéens entourant la commune de Pavie, accompagnée de botanistes locaux. Aphyllante de Montpellier, Orchidées, Nigelle de France et autres raretés méritent le détour. Animation proposée par l’Association Botanique Gersoise.

Dans la Haute-Garonne… Lire la suite

Montagne Pyrénées. Faune.

Vautours fauves… Des analyses pour mettre fin à l’instrumentalisation et revenir à la raison !

Le Vautour fauve. Ph. Br. Berthémy.

Le Vautour fauve. Ph. Br. Berthémy.

Les Vautours fauves sont des rapaces nécrophages qui consomment des cadavres, jouant pleinement leur rôle d’équarrisseurs naturels et d’agents d’élimination des éléments pathogènes des écosystèmes montagnards. Dans de rares cas particuliers (mise bas difficile sans surveillance, bêtes blessées ou malades), opportunistes, ils peuvent anticiper la mort d’un animal.

Sans vérification, sans analyse, sans recoupement, le Vautour est jeté en pâture à la vindicte publique. Ce climat de défiance, de dénonciation systématique, n’est profitable à personne :
– il jette l’anathème sur une espèce protégée dont le lien avec le pastoralisme concourt à l’équilibre des milieux montagnards et à leur gestion sanitaire,
– il amène certaines structures impliquées dans le dossier à prendre des postures caricaturales et empêche ainsi le nécessaire développement d’une réflexion et d’un dialogue serein quant à l’avenir de l’élevage en milieu montagnard.
Il faut sortir du flou, de la suspicion et de l’instrumentalisation, avoir des éléments indiscutables pour pouvoir agir. Aujourd’hui, les seuls chiffres dont nous disposons remontent à plus de 18 mois : seulement 16% des constats établis par les agents assermentés de l’État (Soit 8 cas confirmés sur 52 déclarations en 2012 (Source : ONCFS)) confirment un rôle des vautours dans la mortalité du bétail en situation de difficulté (mise-bas difficile sans surveillance, bêtes blessées ou malades).

Qui peut permettre de faire toute la vérité, de rétablir la confiance et d’apaiser les tensions ?

– Des analyses vétérinaires indépendantes et systématiques, pour compléter les constats effectués par les agents de l’État, dès l’instant où un éleveur manifeste un doute à propos de l’intervention de Vautours fauves sur du bétail domestique,
– La publication trimestrielle des résultats de ces analyses et des constats réalisés par personnel assermenté avec une information spécifique auprès de tous les acteurs impliqués dans ce dossier (gestionnaires d’estives, éleveurs, vétérinaires, associations de protection de la nature…).
Ces éléments rationnels devraient permettre de sortir de cette controverse.
Les signataires ci-dessous réitèrent leurs demandes pour qu’une décision dans ce sens soit prise par l’État afin de garantir une coexistence durable apaisée dont vautours et pastoralisme profiteront tous deux.

Liste des signataires :

LPO : Gwenaëlle Plet, tél 05 62 97 27 02, gwenaelle.plet@lpo.fr ; Yves Roullaud, tél, 06 37 03 69 01, yves.roullaud.aude@lpo.fr ; Laurent Couzi, tél, 05 56 91 33 81, laurent.couzi@lpo.fr.

Association La Frênette Gestionnaire Réserve Naturelle Régionale d’Aulon : Maurice Dubarry, tél, 06 82 06 32 04, maurice.dubarry@orange.fr.

Nature Midi Pyrénées : Antoine Gaillard, tél, 05 34 31 97 97, a.gaillard@naturemp.org.

Pays de l’Ours : Alain Reynes, tél, 06 13 59 29 76, a.reynes@paysdelours.com.

Groupe Ornithologique du Roussillon : Lionel Courmont, tél, 04 68 51 20 01, gor2@orange.fr.

Association des Naturalistes de l’Ariège : Julien Vergne, tél, 05 61 65 80 54, julien.v@ariegenature.fr.

Pyrénées Culture. Festival de Gavarnie (65).

Le Songe d’une Nuit d’Eté… L’alliance du merveilleux et de la comédie.

Le Songe d'une nuit d'été. Ph. V. Toulet.

Le Songe d’une nuit d’été. Ph. V. Toulet.

Pièce féerique, Le Songe d’une Nuit d’Été, est une œuvre de jeunesse de William Shakespeare. Bruno Spiesser et son équipe du Théâtre Fébus ont choisi de la présenter au cœur d’un site exceptionnel, le Cirque de Gavarnie, classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. 13 représentations seront ainsi données du 25 juillet au 6 août 2014 dans le cadre du 29ème Festival de Gavarnie.

Comédie romantique, burlesque mais également subtile et merveilleuse, Le Songe d’une Nuit d’Été est aussi populaire que Roméo et Juliette ou encore Hamlet. Mais c’est surtout une comédie légère à la fantaisie féerique dans laquelle le monde des humains et le monde des esprits s’effleurent, se confrontent et se comparent. C’est une pièce inclassable où le merveilleux le dispute au comique, une pièce lumineuse entre monde réel et rêve, un hommage à l’illusion et au jeu théâtral.
Son atmosphère légère et magique trouvera une vraie résonance à Gavarnie, l’action principale se déroulant dans une forêt, qui plus est, la nuit. Spectacle en pleine nature… les paysages naturels seront sublimés par un jeu de lumières, les rochers, sentiers et buissons devenant des espaces de jeux à part entière. Les 13 comédiens subiront, au contact de cette nature magique, des transformations propres à leurs pulsions devenant tour à tour humains, fées, elfes, faunes ou encore lutins…
Humour, sortilège, amour, magie, passion seront au rendez-vous des nuits théâtrales de Gavarnie. Le festival le plus haut d’Europe nous convie à un spectacle pour tous. Petits et grands pourront ainsi partager un moment magique à 1 450 mètres d’altitude.

Renseignements pratiques

GAVARNIE-Affiche 2014 (2)http://www.festival-gavarnie.com – 05 62 92 49 10,
Tarifs :
Adulte : 22 €
Étudiants, demandeurs d’emploi : 15 €
Jeunes de12 à 18 ans : 10 €
6 à 11 ans : 5 €
Enfants moins de 6 ans : gratuit
Cartes, CE, groupes (10 personnes minimum) : 18 €

Le Cirque de Gavarnie se situe dans les Hautes-Pyrénées à 1h15 de Tarbes et 50 minutes de Lourdes. On accède sur le lieu de spectacle après ½ heure de marche. Le retour se fait à la lueur des flambeaux. Site plein air. Prévoir des vêtements chauds. Les billets ne sont ni datés, ni numérotés et sont valables un soir au choix. Le placement est libre.

Lourdes – Vallée des Gaves (65). Environnement.

Le Pays de Lourdes s’engage dans le nettoyage du Gave !

Énormément de déchets ont enlaidi les abords du Gave de Pau.

Énormément de déchets ont enlaidi les abords du Gave de Pau.

Lors des crues successives d’octobre 2012 et juin 2013, de nombreux déchets de l’ancienne décharge intercommunale de Beaucens se sont dispersés le long des berges du Gave de Pau, polluant ainsi le paysage de nos vallées.

Pour remédier à cela, les communes de Geu et St-Pé-de-Bigorre ont recruté dès octobre 2013, deux personnes en CAE (Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi) pour travailler sur leur territoire communal à l’enlèvement de ces déchets. En parallèle, les élus du Syndicat Intercommunal Rural du Pays de Lourdes (SIRPaL) ont engagé une réflexion plus globale afin de mettre en place une équipe chargée de la collecte de ces déchets sur l’ensemble des berges de Geu à St-Pé-de-Bigorre.
Le SIRPaL ainsi que les communes de Geu, Ger, Aspin-en-Lavedan, Lugagnan, Viger et St-Pé-de-Bigorre en concertation avec le syndicat mixte du Pays de Lourdes et des Vallées des Gaves (PLVG), ont recruté une équipe composée au total de 8 personnes en CAE pour nettoyer les abords accessibles du Gave et les Saillets. Cette équipe, encadrée par le technicien rivière du SIRPaL, a commencé à travailler le 1er avril dernier et sera présente le long des berges du Gave durant 6 mois.

Les secteurs les plus visibles seront traités en priorité.

L’équipe en place alternera ainsi les différents secteurs de Geu à St Pé-de-Bigorre. Pour compléter ce travail d’enlèvement des déchets, le SIRPaL va faire appel à un prestataire extérieur afin d’organiser un nettoyage en raft, depuis le lit du Gave. Il traitera les zones inaccessibles depuis les berges par l’équipe des personnes en contrats aidés. Le nettoyage en raft des berges inaccessibles du Gave devrait commencer ce printemps, dès que le niveau d’eau sera suffisamment satisfaisant pour une bonne exécution de la mission.
Un travail fastidieux et difficile, mais qui créé de l’emploi, et qui est nécessaire afin de retrouver un Gave de Pau accueillant !

Lourdes (65). VTT de Descente.

Retour sur la 16ème Descente VTT du Pic du Jer.

Juste avant l'arrivée...

Juste avant l’arrivée. Photo QNP Media.

La Coupe régionale Midi-Pyrénées de VTT de Descente a tenu toutes ses promesses au Pic du Jer de Lourdes.

Malgré deux jours sous la pluie, les riders se sont entraînés sur la piste de descente du Pic du Jer. Et bien leur en a pris car le jour de la compétition, c’était enfin le beau temps qui les attendait. 130 vététistes ont pris le départ. Rendue glissante par les pluies de la semaine écoulée, la piste a dû être raccourcie de 500 m. A noter la performance du Lourdais Guillaume Larbeyou de Lourdes VTT, 2ème au scratch, vainqueur de la 1ère manche. Son collègue Cyril Meslier (champion du monde Master 2013) a remporté l’épreuve Master 1. Le vainqueur Amaury Pierron du Team Passion Vélo est le seul être passé sous le temps des 3 minutes. Espérons avec les responsables de Lourdes VTT que la ville de Lourdes sera retenue pour une manche de la coupe du monde 2015 de mountain bike UCI. Réponse le 11 juin prochain !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lourdes (65). Pèlerinage de l’Ordre de Malte.

Visite du Patriarche Maronite lors du pèlerinage de l’Ordre de Malte.

Le Patriarche Maronite Béchara Boutros Raï.

Le Patriarche Maronite Béchara Boutros Raï.

« Le Secours catholique Caritas constitue un appui essentiel dans le travail socio-pastoral que nous menons au Liban », a déclaré lundi le Patriarche Maronite Béchara Boutros Raï, lors de sa première visite à la Cité Saint Pierre de Lourdes.

Accompagné par le président de l’Ordre de Malte du Liban, le Patriarche a pris le temps d’échanger avec l’équipe de la Cité Saint Pierre et de la délégation du Secours catholique Pyrénées-Gascogne à propos de la situation au Liban et dans les pays voisins.
Le Patriarche a rappelé que le Liban est le seul pays du Moyen-Orient où musulmans et chrétiens vivent sur un pied d’égalité, dans le cadre d’un État multiconfessionnel. « Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vivre cette expérience, et transmettre nos valeurs, dans le respect des différences de chacun », a-t-il souligné. De son côté, le président de l’Ordre du Malte du Liban a décrit l’action menée par son association au pays des cèdres pour aider à la fois les réfugiés de Syrie et les populations déshéritées du Liban.
A l’issue de la visite, après s’être recueilli sur la tombe de Jean Rodhain, fondateur du Secours catholique, le Patriarche Béchara Boutros Raï a planté un cèdre du Liban dans le sol de la Cité Saint Pierre, au pied de la cathédrale de verdure.

Montagne Pyrénées. Argelès-Gazost (65).

Un cœur de ville en fleurs, dimanche 18 mai !

Le mail de l'église d'Argelès-Gazost aux couleurs du printemps

Le mail de l’église d’Argelès-Gazost aux couleurs du printemps

La ville d’Argelès-Gazost, labellisée « ville fleurie, trois fleurs », renouvelle cette année son « Marché aux fleurs » le dimanche 18 mai prochain.

Près d’une trentaine d’exposants seront présents dès 10 heures sur le mail de l’église : des horticulteurs, pépiniéristes et producteurs de plantes à massifs, de végétaux, d’arbres et d’arbustes…. Mais aussi des producteurs de cactées, plantes grasses, fleurs de montagne, de rosiers et bougainvilliers, et bien entendu des semences et des plants de légumes pour le potager !
Le marché sera agrémenté par la présence d’artisanat : décoration de jardin, poteries, objets en bois…, artistes peintres ou photographes et produits du terroir.

A noter

– Un atelier pour les enfants « Les P’tits Débrouillards » sur le thème de la biodiversité : semis, fleurs, pollinisation, insectes, animé par l’association du même nom à 11h et 15h.
– Un stand sur « les pratiques environnementales de la Ville » : le service des espaces verts de la Ville exposeront leur matériel présenteront leur méthode de travail pour lutter contre les mauvaises herbes sans pesticides et s’attacheront à sensibiliser et à informer la population locale sur les préoccupations environnementales.
Parmi les nouveautés, deux initiatives locales à souligner :
– L’initiative « Jardin Partagé » par les enfants de l’Ecole Primaire Notre-Dame,
– Les portes ouvertes aux « Jardins du Gave » organisées par l’Association des Jardins familiaux.

Des rendez-vous à ne pas manquer pour tous les amoureux de la nature et les passionnés du jardinage. Alors, sans hésitation venez découvrir, admirer et acheter plants et végétaux pour fleurir vos balcons, terrasses et jardins !

Plus d’information :
Office de tourisme de la vallée d’Argelès-Gazost.
Tél, 05 62 97 00 25 ; Site, http://www.argeles-gazost.com.