Montagne Pyrénées. Faune pyrénéenne.

Des produits illégaux empoisonnent nos montagnes : un Vautour percnoptère en fait les frais !

Le Vautour percnoptère empoisonné. Ph. E. Kobierzycki.

Le Vautour percnoptère empoisonné. Ph. E. Kobierzycki.

Le 28 juin dernier, un Vautour percnoptère a été retrouvé mort par un exploitant agricole sur la commune d’Arthez d’Asson dans les Pyrénées-Atlantiques (64).

Comme pour les autres espèces de rapaces nécrophages entrant dans le dispositif Vigilance Poison (Gypaète barbu, Milan royal, Vautour fauve), cet individu a été autopsié et des analyses toxicologiques ont été réalisées afin de connaître la cause de sa mort.
Les résultats sont sans équivoque : l’oiseau est mort des suites de l’ingestion d’un insecticide interdit à la vente et à l’utilisation en France depuis décembre 2008. Cette même substance avait déjà utilisée en 2009 et 2012 sous la forme d’appâts empoisonnés dans l’Aude provoquant la mort de 2 vautours percnoptères, de 8 Vautours fauves et de 1 Milan noir. Les rapaces nécrophages, témoins de la qualité des milieux qu’ils fréquentent, sont doublement exposés : par l’ingestion directe de l’appât empoisonné et par l’ingestion des animaux morts suite à la consommation de ces appâts.

Espèce considérée « En danger » sur la dernière Liste Rouge de l’UICN France…

Le Vautour percnoptère est une espèce protégée bénéficiaire d’un plan national d’actions animé par la LPO Pyrénées Vivantes sous l’égide de l’État depuis 2006. Actuellement 73 couples sont recensés sur le versant nord des Pyrénées. Les Pyrénées-Atlantiques constituent le cœur de la population pyrénéenne avec 45 couples présents.
Afin de faire toute la lumière sur ce nouveau cas scandaleux d’empoisonnement, la LPO porte plainte contre X pour l’infraction de destruction d’espèce protégée. Pour rappel, la destruction d’une espèce protégée est un délit passible d’une amende de 15000 € et d’un an d’emprisonnement.

Montagne Pyrénées. Festijam, le Festival consacré au Reggae !

Du Reggae en Altitude !

La 7ème édition du festival « Festijam » aura lieu les 7, 8 et 9 Août 2014 sur le stade municipal et la base de loisirs du village d’Arrens-Marsous dans le Val d’Azun (65).

C’est en plein cœur du Val d’Azun que vous êtes conviés à venir découvrir des artistes et artisans authentiques du reggae music, qu’ils soient d’Afrique, des Caraïbes, de Paris, d’ici ou d’ailleurs. Leur message d’unité et de respect résonnera dans les hauteurs, loin de la ville et des foules denses, une proximité certaine avec la vibration originale du Reggae.
Des concerts sous chapiteau et en plein air, un sound-system, des projections, un marché artisanal, une bourse aux disques vinyles, de la restauration Ital, un tournoi de foot, un arbre à palabres animé par Fréquence Luz et plusieurs animations vous sont proposés pour animer ce week-end en altitude. Pour la première fois une ballade musicale est proposée aux festivaliers le samedi après-midi ainsi que des discussions ouvertes sur le thème de l’agro écologie.
Loin de toute démarche strictement mercantile, le Festijam reste un mouvement culturel ouvert à la diversité et aux alternatives pour un monde meilleur aujourd’hui. Ce terrain de rencontre propice est enrichi par la présence de stands et d’intervenants sur des thèmes variés, liés aux Hommes et à la Nature. Un événement donc à dimension humaine où l’échange et le partage sont maîtres mots.
Parmi tous les concerts proposés, on notera la présence de deux maîtres du Reggae : Lutan Fyah et Jah Mason.

L’arbre à palabres…

L'arbre à palabres

L’arbre à palabres

Venez vous réunir sous l’arbre à palabres d’Arrens-Marsous, lieu d’échange d’idée et de beauté, dans l’éclectisme et la bonne humeur, autour des hommes et du monde… Ouvert à Tous pour partager, échanger, apprendre, comprendre !
Il y aura la présence d’Olivier Hebrard, proche collaborateur de Pierre Rabhi, des intervenants de la confédération Paysanne 31 et plein d’autres militants qui parleront de leurs expériences respectives. Préparez vos questions, la discussion est ouverte!

Plus d’infos sur http://www.festijam.fr

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Montagne Pyrénées. Ciel étoilé en musique !

Soirée étoilée en musique au Pic du Midi de Bigorre (65).

La musique autrement...

La musique autrement…

Samedi 9 août, dans le cadre de l’obtention du label Réserve Internationale de Ciel Étoilé du Pic du Midi, le Pays de Lourdes et des Vallées des Gaves, en partenariat avec le Pic du Midi, organise une soirée très spéciale…

C’est en effet à 2 877 m d’altitude et en musique que 100 privilégiés pourront découvrir la voute céleste et la voie lactée ! Allongés sur des chaises longues et bien couverts, ils pourront entendre « Ciel Étoilé », une création musicale de Marc Démererau et Catherine Jauniaux, une véritable invitation à voyager dans les étoiles.
Cette création électroacoustique unique sera transmise en quadriphonie, le public étant entouré de quatre haut-parleurs. Chants de rossignols tout d’abord puis musique qui entraine vers un voyage vers l’espace avant de revenir « au petit matin » avec des chants de merle. La musique conduira les spectateurs dans la magie nocturne. « Il y aura un côté immersif et méditatif tout en amenant les gens à regarder les étoiles » nous prédisent les deux musiciens.
Rappelons que durant tout l’été, le Pic du Midi organise des soirées étoilées ouvertes à tous. Mais uniquement sur réservation !

Infos pratiques :
Réservation : 05 62 56 70 00 – http://www.picdumidi.com
Soirée avec repas : 95€/adulte – 47€/enfant de moins de 12 ans
Diner : apéritif, assiette fraîcheur d’assortiment de truite des Pyrénées (fumée et rillette) Gigot de Barèges AOC, gratin de pomme de terre maison et son jus d »haricots Tarbais, croustade aux pommes, vin de pays Madiran, café.

http://www.picdumidi.com

Montagne Pyrénées. Sécurité en montagne.

La montagne requiert de la part des promeneurs et des randonneurs le respect de précautions élémentaires pour partir en toute sécurité.

Héliportage d'un blessé en haute montagne.

Héliportage d’un blessé en haute montagne.

Randonner en toute sécurité, c’est avant tout se préparer et s’organiser :
• Renseignez-vous sur les conditions météorologiques (brouillard, orages…) et d’accessibilité du moment.
• Tenez compte de votre forme physique et de votre niveau technique dans le choix de l’itinéraire ;
• N’oubliez pas de quoi vous orienter : descriptif de l’itinéraire, cartes, boussoles… et sachez vous en servir ;
• Ne partez pas seul, indiquez à un proche l’itinéraire et l’horaire de retour prévus, partez tôt afin d’éviter les orages de l’après midi ;
• Equipez-vous de bonnes chaussures ;
• Partez tôt le matin : « la montagne appartient à ceux qui se lèvent tôt » ;
• Emportez-vous avec vous le « fond de sac » qui comprend :
– de quoi se protéger du froid (gant et bonnet selon la météo – veste polaire par exemple),
– de quoi se protéger du soleil (chapeau, lunette de soleil, crème solaire),
– de quoi se protéger de la pluie (imperméable respirant si possible),
– de quoi se soigner : la trousse de 1ère urgence,
– une lampe de poche ou frontale,
– un sifflet pour être localisé très facilement,
– de quoi s’alimenter en eau et en nourriture en cours de route.
• Si vous avez un téléphone portable, ne le laissez pas dans la voiture. Mais attention, il ne « passe pas » partout !
• Soyez prudents vis-à-vis des troupeaux d’animaux en estive.

Pour certaines sorties et parce que la présence de neige est encore importante en altitude (>2400m), les secouristes du PGHM et de la section montagne de la CRS 29 rappellent qu’il est nécessaire de s’équiper de matériels techniques tels que crampons et piolets afin d’éviter chutes et glissades.
Pour ceux qui débutent dans ce milieu, il est recommandé de s’adjoindre les services de professionnels de la montagne tels que les guides de haute montagne et les accompagnateurs en moyenne montagne.

Sites internet utiles :
• Météo France-montagne : http://france.meteofrance.com/france/montagne
http://www.sports.gouv.fr/pratiques-sportives/pratique-securite/Pratiquer-l-ete/article/Sports-de-montagne-15239