Montagne Pyrénées. Faune des Pyrénées.

Première au Parc national des Pyrénées : le baguage d’un Pic à dos blanc !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avec sa calotte rouge pour les mâles et noire pour les femelles, et ses belles moustaches (trait), il creuse une cavité dans un arbre sain (un hêtre généralement) pour préparer son nid. Le Pic à dos blanc est une espèce montagnarde rare qui, en France, ne vit que dans la partie occidentale du massif pyrénéen.

Très spécialisé sur son habitat, on le trouve essentiellement dans les vieilles hêtraies avec de nombreux arbres morts. Afin de mieux la connaître, cette espèce bénéficie depuis 5 années, d’un programme d’étude de capture et de baguage que le Parc national effectue en partenariat avec le Groupe Ornithologique des Pyrénées et de l’Adour.
Avec toutes les précautions d’usage, Jérémy Bauwin et Philippe Fontanilles, gardes-moniteurs du Parc national des Pyrénées et bagueurs du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, ont réussi à capturer et baguer pour la première fois, un pic à dos blanc. Après son baguage, les mesures biométriques, la photographie et le prélèvement de deux petites plumes, il a été relâché.

Une quiétude respectée

Les jours suivants, ses petits ont voleté autour de la loge. Désormais émancipés, ils se nourrissent seuls et ne vont pas tarder à prendre leur autonomie. L’intervention des gardes-moniteurs n’a donc pas perturbé le déroulement normal de cette reproduction. L’étude génétique permettra à moyen terme de vérifier l’existence d’une spécificité locale du pic à dos blanc dans les Pyrénées, la sous-espèce lilfrodi. Elle est à ce jour, inscrite sur la liste française de l’Union internationale de conservation de la nature comme « vulnérable ».

Advertisements