Région Midi-Pyrénées. Environnement.

Le confluent de la Garonne et de l’Ariège devient Réserve Naturelle Régionale !

La nouvelle Réserve Naturelle Régionale, à 10 km au sud de Toulouse. Ph. A. Nars.

La nouvelle Réserve Naturelle Régionale, à 10 km au sud de Toulouse. Ph. A. Nars.

La création d’une Réserve Naturelle Régionale pour protéger et valoriser le confluent de la Garonne et de l’Ariège, c’est l’une des décisions qu’ont adoptées les élus régionaux, sur proposition du président de Région Martin Malvy, lors de la dernière commission permanente du 4 juin.

Situé à moins de 10 km au Sud de Toulouse (31), le territoire Confluence Garonne-Ariège s’étend sur 579 hectares en bordure de la Garonne et de l’Ariège, sur les communes de Clermont-le-Fort, Goyrans, Labarthe-sur-Lèze, Lacroix-Falgarde, Pinsaguel, Pins-Justaret, Portet-sur-Garonne, Toulouse, Venerque, Vernet et Vieille-Toulouse.
Il présente un intérêt écologique majeur et constitue un véritable réservoir de biodiversité en situation périurbaine, dans la plaine toulousaine, identifié comme tel dans le Schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE). Son classement en réserve naturelle régionale permet la préservation :
– Des milieux et zones humides en bordure de cours d’eau ;
– Des zones de divagation des cours d’eau ;
– De plus de 500 espèces végétales, de nombreuses espèces d’insectes, de poissons, d’amphibiens, de reptiles, d’oiseaux et de mammifères, dont de nombreuses protégées.
C’est dans cette dynamique que les élus régionaux ont également voté lors de la commission permanente une aide de 10 500 € pour le site du Montious. Elle permettra l’élaboration du diagnostic de territoire et du dossier de demande de classement en RNR de 642 ha de milieux patrimoniaux constitués de vielles forêts matures, sur la commune de Bordères-Louron (65).
Depuis 2014, cinq Réserves Naturelles Régionales permettaient déjà la préservation de 6 500 ha de patrimoine naturel.

Publicités