Montagne Pyrénées. Environnement.

La Hiasse d’Aucun, dans le Val d’Azun (65), vous accueille !

Les panneaux annonçant la zone humide. Ph. M. Hervieu PNP.

Les panneaux annonçant la zone humide. Ph. M. Hervieu PNP.

Située côté droit à l’entrée de la commune en venant d’Argelès-Gazost, la zone humide dite de « la Hiasse » à Aucun vous accueille désormais avec deux panneaux d’informations mis en place par la commune en partenariat avec le Parc national des Pyrénées et l’Association pour la recherche et l’environnement Midi-Pyrénées. N’hésitez pas à vous arrêter pour mieux découvrir ou redécouvrir notre environnement.

Qu’est-ce qu’une zone humide ? Pourquoi les protéger ? Quels sont ses rôles et fonctions ?

La Hiasse d’Aucun est une prairie humide autrefois entretenue par la fauche et le pacage. Laissée à l’abandon pendant plusieurs décennies, elle s’est transformée naturellement en prairie humide à hautes herbes. Les zones humides rendent naturellement d’importants services à la collectivité.
Comme des éponges, elles régulent l’écoulement de l’eau en la stockant lors des épisodes pluvieux et en la libérant lors des périodes sèches (fonction hydraulique). Comme des reins, elles filtrent l’eau et en améliorent la qualité (fonction biogéochimique). Elles accueillent également de nombreuses espèces spécifiques, rares ou protégées (fonction écologique). Elles peuvent également avoir des rôles pédagogique, récréatif et culturel.
Afin d’éviter l’évolution du site vers un reboisement moins intéressant pour la biodiversité, la restauration et la valorisation de la Hiasse d’Aucun ont été identifiées comme des actions prioritaires de la convention d’application de la charte du territoire du Parc national, signée en 2013 entre la commune d’Aucun et le Parc national des Pyrénées.

Montagne Pyrénées. Belle récompense pour le Parc national des Pyrénées.

Le Totem d’Argent pour le Parc national des Pyrénées au Festival Deauville Green Awards !

Gavarnie et Mont Perdu. Ph. P. Meyer PNP.

Gavarnie et Mont Perdu. Ph. P. Meyer PNP.

La 4ème édition du festival international des productions audiovisuelles pour le développement durable et l’écologie, Deauville Green Awards, vient de décerner le Totem d’Argent au documentaire « Histoire géologique du site Pyrénées-Mont Perdu », dans la catégorie Nature & Préservation, section institutionnels et films d’entreprise.

Histoire géologique du site Pyrénées-Mont Perdu, produit par le Parc national des Pyrénées et la Comarca du Sobrarbe dans le cadre du programme européen POCTEFA, et réalisé par la société White Fox, raconte la fabuleuse histoire géologique du site Pyrénées Mont-Perdu.
Images à couper le souffle, schémas, animations, fossile de crocodile marin et tropical,… de la première ascension de Ramond de Carbonnière aux reconstitutions des mouvements des plaques tectoniques, ce documentaire vous permettra d’appréhender la formation du site Pyrénées Mont-Perdu, classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco au titre des paysages naturels et des paysages culturels.
Avec cette remontée dans le temps de près de 500 millions d’années, vous redécouvrirez les cirques de Gavarnie, Estaubé, Troumouse et Barroude avec un œil neuf, empreint de cette puissance naturelle qui a façonné notre planète.

Pour visionner  » Histoire géologique du site Pyrénées-Mont Perdu  » :

– En français : http://www.parc-pyrenees.com/espace_videos/?video=Histoire-geologique-du-site-Pyrenees-Mont-Perdu-version-francaise.flv

En espagnol : http://www.parc-pyrenees.com/espace_videos/?video=Histoire-geologique-du-site-Pyrenees-Mont-Perdu-version-espagnole.flv

En anglais : http://www.parc-pyrenees.com/espace_videos/?video=Histoire-geologique-du-site-Pyrenees-Mont-Perdu-version-anglaise.flv

Toutes les versions sont disponibles sur le site internet du Parc national des Pyrénées, rubrique vidéo : http://www.parc-pyrenees.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Deauville Green Award est Le festival international des productions audiovisuelles pour le développement durable et l’écologie. À travers la compétition impliquant 250 films sur 30 pays, les conférences, rencontres professionnelles et actions ont pour objectifs de mettre en lumière les pratiques durables et de participer à la sensibilisation et la mobilisation du grand public autour des enjeux du développement durable. Une manière d’accéder à une connaissance du concret, basée sur les solutions mises en place par les entreprises et institutions.

Montagne Pyrénées. Faune.

Vautours fauves à la curée, scène de la vie ordinaire des estives…

Les Vautours fauves à la curée.

Les Vautours fauves à la curée.

Fin juin aux alentours du Col des Veaux au Pays Basque (64), une randonneuse effectuant le GR10 dit avoir vécu, le 3ème jour de sa traversée des Pyrénées, une « expérience angoissante » : une quarantaine de vautours fauves affairés à manger une carcasse de cheval sur le sentier l’auraient encerclée et menacée. Cette affirmation a été relayée récemment par la presse régionale et nationale.

Qu’en est-il réellement ?

Le vautour fauve avec ses 2,50 d’envergure, 1 mètre de haut et ses 8 à 11 kilos est un oiseau au gabarit impressionnant pour qui n’en a jamais vu de près. C’est aussi un oiseau grégaire. Nichant en colonies sur les falaises, il est fréquent de voir plusieurs individus évoluant en même temps dans le ciel. Quant l’un d’entre eux découvre grâce à sa vue performante un animal mort dans les estives, et que le lieu de la découverte semble tranquille, c’est la curée : des dizaines de vautours arrivent des quatre coins du ciel, se posent et entament, par les orifices, les viscères et autres parties molles de la bête.
Des cris, des postures d’intimidation voire des bagarres entre individus, des têtes et cous de vautours qui s’enfoncent dans la carcasse, l’odeur de putréfaction de la charogne… Pour qui n’a jamais vu cette scène, cela peut paraître impressionnant. Si les vautours sont dérangés par quelques randonneurs qui passent par là, alors ils s’envolent pour aller se poser à proximité ou patienter en vol le temps que les intrus s’éloignent du lieu de leur repas. Dès l’instant où les intrus sont suffisamment loin, les vautours reviennent rapidement consommer la carcasse et terminer leur travail d’équarrissage naturel. Aucun risque pour les intrus, le seul objectif des vautours, c’est la carcasse !
Cette scène est finalement une scène ordinaire, naturelle et quotidienne de la vie des estives pyrénéennes depuis des millénaires ! Les vautours assurent la basse besogne de faire disparaître efficacement les bêtes mortes en montagne laissées par les éleveurs, soit plusieurs milliers de tonnes par an.

Une relation à bénéfice réciproque !

Ils évitent la contamination des sources et limitent la propagation des virus et bactéries contenues dans des charognes en putréfaction. Si les randonneurs sont amenés à observer à distance une curée de vautours et qu’ils sont impressionnés par la scène, ils le seront bien plus par l’incroyable efficacité du travail de nettoyage et le service de salubrité publique que ces oiseaux nous rendent !

Montagne Pyrénées. Le Parc national en Vallée d’Ossau (64).

Col du Pourtalet : la Porte d’entrée du Parc national des Pyrénées inaugurée.

La Porte d'entrée du Parc national des Pyrénées. Ph. C. Bapt.

La Porte d’entrée du Parc national des Pyrénées. Ph. C. Bapt.

Suite à la suppression des contrôles systématiques aux frontières (accords de Schengen – 1985), les bâtiments de l’ancienne douane du col du Pourtalet sont devenus propriétés du Parc national des Pyrénées, par transfert du ministère des finances au ministère en charge de l’écologie, de la maîtrise de l’énergie et du développement durable.

Le Parc national des Pyrénées a décidé de valoriser ce bâti situé à l’entrée du cœur de son territoire en vallée d’Ossau (territoire de la commune de Laruns dans les Pyrénées-Atlantiques). Situé à la frontière franco-espagnole et en bordure de la route départementale 934, le col du Pourtalet est l’endroit du Parc national où transitent le plus de visiteurs, beaucoup venant d’Espagne.

Un projet concerté…

Des besoins spécifiques (information, sensibilisation,…) jusqu’alors mal assurés, nécessitaient de donner une nouvelle vocation à ce bien idéalement placé. Le cheminement de la réflexion s’est établi dans la concertation avec les différents acteurs du territoire, dans le cadre d’un comité de pilotage composé de représentants de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, de la sous-préfecture d’Oloron Sainte-Marie, du commissariat à l’aménagement des Pyrénées, du conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, de la communauté de communes de la vallée d’Ossau et du comité départemental des Pyrénées-Atlantiques.
Très vite les premières réflexions ont orienté le réaménagement de ce bâtiment vers la valorisation de la culture pastorale de la vallée d’Ossau et l’utilisation ancestrale du cirque d’Anéou, haut lieu du pastoralisme.
En effet, les recherches archéologiques menées depuis des années, en partenariat avec le Parc national, par le laboratoire Framespa, sous la direction de Christine Rendu, ont révélé une utilisation du site par les bergers depuis au moins l’âge de Bronze. Des installations (aires de traite, couloirs, cabanes bien évidemment) ont été mis à jour.
Cet espace est toujours extrêmement vivant, occupé par des bergers transhumants. L’été, les troupeaux se partagent ces riches estives et le fromage y est fabriqué. Cette histoire se devait d’être mise à disposition du public.

Sensibiliser et informer… Lire la suite

Pyrénées. Découverte artistique.

Une Artiste expose ses œuvres…

Marie Colombie devant une de ses œuvres.

Marie Colombie devant une de ses œuvres.

Connue dans le monde de la photo pour ses jolis clichés pris dans le Luchonnais (31), Marie Colombie a une autre corde à son arc qui mérite d’être connue !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A partir d’affiches, elle créé des tableaux qu’elle expose dans différents endroits des Pyrénées. Marie explique sa façon de procéder :  » J’ai besoin de trois affiches identiques sur un papier adapté pour réaliser un tableau. La première est collée sur un support et me sert de guide. Les autres sont découpées pour mettre en relief. Je recolle les morceaux avec du silicone. Je sculpte le papier et le silicone puis je termine avec un vernis céramique « .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous pourrez découvrir les créations de Marie Colombie cet été au CCAS EDF de Saint-Lary (65) où sont exposés des tableaux représentant Jean-Jaurès, des compositions à partir d’affiches sur les chemins de fer du Sud-Ouest (Pau, Cauterets, Biarritz) ainsi qu’un tableau réalisé à partir d’une de ses photos d’une mer de nuages.
Au mois d’août, Marie Colombie exposera aussi au CCAS EDF de Luchon et au Grand Hôtel de Superbagnères (31), ainsi qu’à la Maison des Curistes de Luchon, du 16 au 30 août.
Entre Luchon et Saint-Lary, ce sont plus de 60 tableaux qui s’offriront à l’œil des amateurs d’art.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Montagne Pyrénées. La Grotte de Niaux en Ariège (09).

« Niaux sous les étoiles »… 5 soirées privilège !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Située dans une vallée riche de vestiges préhistoriques, la Grotte de Niaux est une des dernières grottes ornées à être encore ouverte au grand public. Les vendredis 10, 17, 24 juillet, 5 ou 14 août, les médiateurs de la Grotte de Niaux proposent de passer une soirée exceptionnelle et participative. « Niaux sous les étoiles » va permettre de découvrir la vie des hommes, femmes et enfants au temps des Cro-Magnons.

La soirée démarre par une visite privilégiée de la Grotte de Niaux. Armés d’une lampe portative, les explorateurs suivent leur guide sur 800 mètres puis découvrent le « Salon Noir » où quelques 80 peintures d’animaux sont représentées. C’est un véritable voyage dans le temps qui s’opère.
De retour à l’air libre, un buffet champêtre composé de produits du terroir et de produits ariégeois attend les visiteurs. La soirée continue dans un climat convivial, autour d’une animation sur le feu et l’éclairage à la Préhistoire. Après une présentation du feu et de son utilisation au temps des Cro-Magnons, une démonstration et une expérimentation d’éclairage avec lampes à graisse et torches sera proposée sous le porche de la Grotte de Niaux.
Cette soirée placée sous le signe de la convivialité va permettre des moments d’échanges libres et privilégiés. C’est l’occasion pour petits et grands de se mettre le temps d’une soirée dans la peau de nos ancêtres, artistes des cavernes.

Informations pratiques

http://www.sites-touristiques-ariege.fr – 05 61 05 10 10, Grotte de Niaux – 09400 Niaux.
Soirées uniquement sur réservation à 19h. Nombre de places limitées. Adulte : 30€ / Enfants et jeunes (5 à 18 ans) : 20€.
Site ouvert à l’année – Réservation indispensable
Pour des raisons de conservation, la visite s’effectue avec un éclairage portatif. Prévoir un vêtement chaud et de bonnes chaussures.

Montagne Pyrénées. Territoire à énergie positive pour la croissance verte.

Cette convention vient d’être signée à Nant, en Aveyron (12) !

André Berdou et Ségolène Royal, lors de la signature de la convention.

André Berdou et Ségolène Royal, lors de la signature de la convention.

Elle a été officiellement signée par Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du développement durable et de la maîtrise de l’énergie et André Berdou, Président du Conseil d’administration du Parc national des Pyrénées.

Dans le cadre de l’appel à projets « Territoire à énergie positive pour la croissance verte » lancé en 2014 par le ministère de l’Écologie, du développement durable et de la maîtrise de l’énergie, le Parc national des Pyrénées a été le seul parc national lauréat.
Au-delà des missions de préservation de la faune, de la flore et des paysages, le Parc national des Pyrénées s’est progressivement engagé dans la transition énergétique en l’intégrant dans la charte du territoire et dans sa stratégie de réduction des gaz à effets de serre.
Plusieurs actions ont d’ores et déjà été menées :
– L’alimentation en énergie renouvelable à 100% des refuges du Parc national début 2000 ;
– L’animation du défi « Familles à énergie positive » depuis 2013 ;
– La participation à la Réserve Internationale de Ciel Etoilé du Pic du Midi (opération gardiens des étoiles, étude sur la pollution lumineuse, …) ;
– Les interventions pédagogiques auprès des collégiens en lien avec le label « Établissement en démarche de développement durable » de l’Éducation nationale.

Un financement de 500 000 euros…

A ce titre, le Parc national des Pyrénées recevra un financement de 500 000 euros pour :
– Accélérer la rénovation thermique des bâtiments publics : concrètement des travaux de performance énergétique vont être réalisés dans plusieurs bâtiments du Parc national conformément au label « bâtiment basse consommation rénovation» (BBC). Ces travaux seront l’occasion de mobiliser les ressources en bois local et d’ouvrir les chantiers pour sensibiliser les entreprises du bâtiment du territoire ;
– Inciter à l’utilisation des déplacements sans énergie fossile: quatre packs mobilité composés de voitures et vélos électriques, seront mis en place au siège du Parc national et dans trois centres bourg valléens en gestion partagée avec des collectivités.