Montagne Pyrénées. Territoire à énergie positive pour la croissance verte.

Cette convention vient d’être signée à Nant, en Aveyron (12) !

André Berdou et Ségolène Royal, lors de la signature de la convention.

André Berdou et Ségolène Royal, lors de la signature de la convention.

Elle a été officiellement signée par Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du développement durable et de la maîtrise de l’énergie et André Berdou, Président du Conseil d’administration du Parc national des Pyrénées.

Dans le cadre de l’appel à projets « Territoire à énergie positive pour la croissance verte » lancé en 2014 par le ministère de l’Écologie, du développement durable et de la maîtrise de l’énergie, le Parc national des Pyrénées a été le seul parc national lauréat.
Au-delà des missions de préservation de la faune, de la flore et des paysages, le Parc national des Pyrénées s’est progressivement engagé dans la transition énergétique en l’intégrant dans la charte du territoire et dans sa stratégie de réduction des gaz à effets de serre.
Plusieurs actions ont d’ores et déjà été menées :
– L’alimentation en énergie renouvelable à 100% des refuges du Parc national début 2000 ;
– L’animation du défi « Familles à énergie positive » depuis 2013 ;
– La participation à la Réserve Internationale de Ciel Etoilé du Pic du Midi (opération gardiens des étoiles, étude sur la pollution lumineuse, …) ;
– Les interventions pédagogiques auprès des collégiens en lien avec le label « Établissement en démarche de développement durable » de l’Éducation nationale.

Un financement de 500 000 euros…

A ce titre, le Parc national des Pyrénées recevra un financement de 500 000 euros pour :
– Accélérer la rénovation thermique des bâtiments publics : concrètement des travaux de performance énergétique vont être réalisés dans plusieurs bâtiments du Parc national conformément au label « bâtiment basse consommation rénovation» (BBC). Ces travaux seront l’occasion de mobiliser les ressources en bois local et d’ouvrir les chantiers pour sensibiliser les entreprises du bâtiment du territoire ;
– Inciter à l’utilisation des déplacements sans énergie fossile: quatre packs mobilité composés de voitures et vélos électriques, seront mis en place au siège du Parc national et dans trois centres bourg valléens en gestion partagée avec des collectivités.

Publicités