Ski. Lutte contre le changement climatique.

La Station de ski de Peyragudes, en Vallée du Louron (65), investit pour son avenir !

Vue aérienne de la Station de Peyragudes. Ph. Soule-Delaffont.

Vue aérienne de la Station de Peyragudes. Ph. Soule-Delaffont.

Les domaines skiables pyrénéens n’ont pas attendu que la hausse globale des températures et son impact sur l’environnement soient au coeur de l’actualité pour se remettre en question. Ils ont notamment su s’équiper en neige de culture et apprendre à travailler la neige naturelle. Aujourd’hui, ce savoir-faire permet de diviser par trois l’exposition des stations aux aléas climatiques.

Néanmoins, les stations de montagne sont dans l’obligation d’adapter leur modèle face aux nouveaux défis à relever. Peyragudes a ainsi été l’une des premières à mettre en place une stratégie de diversification de son offre en développant des activités 4 saisons. Avec notamment la création dès 2000, de Balnéa, devenu le 1er centre de bien-être des Pyrénées françaises. Désormais, la station va encore plus loin.

Contribuer à la lutte contre le changement climatique…

Certifiée ISO 14001 dès 2007 (certification au management environnemental), Peyragudes, à l’instar de l’ensemble des domaines skiables du groupe N’PY, a adopté une démarche volontariste pour diminuer son impact sur l’environnement. Tous les effets potentiels ou avérés des activités de la station ont été identifiés et traités qu’il s’agisse d’impact sur les paysages, la pollution de l’air et de l’eau, la production de déchets, l’utilisation de l’eau, les nuisances sonores, la biodiversité ou la consommation d’énergie.
Soucieuses d’aller encore plus loin, les stations N’PY se sont engagées en 2013 dans une démarche de management de l’énergie grâce aux aides de l’ADEME et de la Région Midi-Pyrénées. L’objectif étant de diminuer les consommations énergétiques (électricité et carburants) et ainsi les émissions de gaz à effet de serre. Peyragudes a ouvert la voie en obtenant la certification ISO 50001 (système de management de l’énergie) l’été dernier.
Les premières actions menées ont porté leurs fruits avec une diminution de 5,2 % de la consommation énergétique globale par jour d’exploitation (damage, production neige, fonctionnement des remontées mécaniques et bâtiments) entre la saison 2013/2014 et 2014/2015. Soit une économie de 290 000 Kwh/an… la consommation annuelle moyenne de 115 foyers ! Les efforts vont s’intensifier cette prochaine saison.

Exemples d’actions menées…

• Fabriquer la juste neige de culture grâce à une production quantifiée par enneigeur et une mesure fine d’épaisseur du manteau neigeux par un sonar embarqué sur une dameuse. Optimiser l’énergie nécessaire au refroidissement de l’eau et au remplissage des retenues (mise en place d’une stratégie de remplissage en fonction de la proximité des sources d’approvisionnement). La mise en œuvre de ces actions a permis d’économiser 20% d’énergie entre les deux dernières saisons.
• Mettre hors tension les transformateurs des remontées mécaniques en dehors de la saison hivernale afin d’éliminer les pertes à vide des appareils Travailler sur la diminution du talon de consommation (mise en place d’horloges, remplacement d’aérothermes par des chauffages radiants). Diminuer le nombre d’arrêt/redémarrage en cours d’exploitation par une amélioration des zones d’embarquement/débarquement et l’utilisation de la petite vitesse.
• Optimiser le travail des dameuses par l’utilisation systématique des GPS (travail sur les circulations). Sensibiliser les chauffeurs à l’éco-conduite via le suivi des consommations de chaque dameuse.
• Dans les bâtiments, remplacement de luminaires par des luminaires écoresponsables. Mise en place de systèmes de régulation des chauffages. Sensibilisation de l’ensemble des salariés aux éco-gestes.

Poursuivre la dynamique…

Loin de se satisfaire des résultats encourageants de l’année passée et soucieux de ne pas considérer comme une fatalité le changement climatique, Peyragudes s’engage pour les deux années à venir à mettre en œuvre de nouvelles mesures en faveur de la maîtrise de l’énergie et du respect environnemental.
2016 : mise en place de 1 000 m de barrières à neige.
Cet été, Peyragudes a installé en test 100 m de barrières à neige d’une hauteur de 2 m. Ce dispositif permet de piéger la neige transportée par le vent pour ensuite la remettre sur les pistes. Les premiers résultats sont extrêmement satisfaisants. Durant l’été 2016, 1 000 m de barrières seront déployés sur l’ensemble de la station. Ils devraient permettre de capturer 32 000 m3 de neige soit une économie par rapport à de la neige produite par enneigeur de 700 kg/an de CO², 112 000 Kwh et 16 000 m3 d’eau.
2016 : une nouvelle dameuse à treuil équipée d’un sonar.
Fort des résultats de la dameuse qui permet de cartographier les épaisseurs de neige, Peyragudes va s’équiper d’une seconde machine, cette fois-ci à treuil afin d’améliorer la connaissance des épaisseurs de neige sur les zones les plus pentues donc les plus soumises à usure par les skieurs. Cette connaissance encore plus fine des épaisseurs de neige permettra d’optimiser la production de neige (produire la juste quantité) et d’améliorer le travail de damage (mieux répartir les volumes de neige sur la piste). La gestion de la ressource en eau et la production énergétique seront ainsi encore mieux maîtrisées.
2016 : suppression de navettes grâce à la création d’une piste retour.
Dès 2016, Peyragudes prévoit de créer une piste de retour depuis le Sérias vers le secteur de Balestas à l’entrée de la station de Peyresourde. Cet aménagement permettra de diminuer le nombre de rotations de navettes nécessaires au rapatriement des clients entre le front de neige et les résidences de Balestas. La baisse du nombre de rotations effectuées pour assurer le service est estimée à un minimum 20%. Au terme du projet, 70% des rejets liés aux navettes seront éliminés.
2016 : rénovation totale de la Résidence Privilège.

Cet été, 44 logements de la Résidence Privilège ont été entièrement rénovés.

Remplacement des menuiseries bois par des menuiseries aluminium à isolation thermique renforcée, changement des portes d’entrées, des luminaires et des convecteurs, mise en place de système ventilation contrôlée… autant de travaux qui doivent permettre une économie d’énergie de 25%. Les travaux pour les 64 appartements restant sont prévus durant l’été 2016.

2016/2018 : réalisation d’une télécabine entre Loudenvielle et Peyragudes.

La création d’une liaison par télécabine entre la Vallée du Louron et la station de Peyragudes va engendrer une très forte diminution du flux de véhicules. Les études montrent que sur une année pleine, 220 000 personnes devraient utiliser ce moyen de transport plutôt que la voiture entrainant ainsi une diminution annuelle de CO² de 234 tonnes.
Par ailleurs, le cahier des charges actuellement en cours de réalisation, impose de nouvelles exigences en termes d’économie d’énergie. Notamment tout ce qui concerne la motorisation et le chauffage des gares arrivée et départ.

A propos de Peyragudes (Haute-Garonne / Hautes-Pyrénées)…

Deux villages, deux versants et un crédo : la zen attitude ! A Peyragudes, tout a été pensé pour que le ski rime avec plaisir. Avec ses 51 pistes de 1 600m à 2 400m d’altitude, 3 espaces free style et 2 circuits de ski de rando et raquettes, Peyragudes offre une glisse de très grande qualité. Remontées ultrarapides, équipements modernes, forfaits rechargeables, tout a été étudié pour faciliter la glisse. Peyragudes propose également de nombreuses activités telles que découverte du domaine en dameuse, raquettes ou chiens de traineau, deux centres de relaxation et de détente (dont un en vallée), construction d’igloo, airboard, Snake Gliss… Avec 9,7 M€ de chiffres d’affaires et 379 908 skieurs pour la saison 2014/2015, Peyragudes se place désormais comme le 3 ème domaine skiable des Pyrénées françaises. Peyragudes est membre de la chaîne N’PY.

Toutes les informations à retrouver sur http://www.peyragudes.com

Publicités