Patrimoine Catalan. Le Belvédère du Rayon Vert à Cerbère (66).

Un paquebot sur terre !

L'Hôtel Belvédère du Rayon Vert surplombe la Méditerranée.

L’Hôtel Belvédère du Rayon Vert surplombe la Méditerranée.

Le Belvédère du Rayon Vert est un ancien hôtel, de style Art Nouveau ou Art Déco, classé depuis 2002. Il est inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Lorsque vous entrez dans Cerbère, en venant de Perpignan et en direction de la frontière franco-espagnole, vous tombez nez à nez avec un énorme paquebot de béton. Ce navire sur terre était l’Hôtel du Belvédère. La proue de l’édifice porte encore le nom d’hôtel inscrit sur une cheminée qui n’a jamais fumé.
Depuis 1983 le client ne vient plus, le Belvédère est fermé. La construction qui avait débuté en 1928, aura duré quatre années. A la frontière, il était du dernier chic de prendre pension dans l’établissement entre deux trains ou pour des vacances ensoleillées. Le son de l’orchestre ne résonne plus dans la salle de bal. Ne reste que des souvenirs d’une époque aujourd’hui révolue.

Son Histoire…

Construit à partir de 1928 et terminé en 1932, l’hôtel est conçu par l’architecte de la Ville de Perpignan, Léon Baille, pour Jean de Léon, gérant du buffet de la gare de Cerbère. L’hôtel était destiné à la clientèle des «sleepings» contrainte à un arrêt obligatoire à Cerbère, dû aux formalités de dédouanement et à l’inévitable changement de train entre la France et l’Espagne. L’hôtel est bâti entre la Méditerranée et la voie ferrée, sur une parcelle triangulaire. L’architecte reprend la métaphore du paquebot, formule à la mode dans les années 20, pour dessiner les lignes et le décor de ce «transatlantique» et placer un garage-station service en rez-de-chaussée, comme dans un ferry-boat. L’édifice de quatre niveaux est entièrement réalisé en béton armé, dans le style « Paquebot ». La « poupe » du bâtiment, les coursières aux extrémités arrondies et la sortie d’un escalier sur le toit-terrasse, imitant une cheminée de navire, sont autant de références à l’architecture navale, inspiration qui marque également l’intérieur de l’édifice. Avec son restaurant, ses salles de bal et de spectacles et son court de tennis sur le toit-terrasse, tout est conçu pour séduire, l’espace d’un soir, ces passagers du navire immobile ancré sur un flot jaillissant de gerbes de béton aujourd’hui très dégradé que semblent soulever son étrave. Désaffecté depuis 1983, il est protégé depuis 1987.
Il est possible de le visiter. Ouvert toute l’année de 9h à 11h et de 15h à 18h. Tél. : 04 68 88 41 54 http://www.cerbere-village.com.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ski. Anciens et nouveaux Champions sur les pistes de Peyragudes (65).

Les 30 et 31 janvier 2016, c’est la Jedi Fun Cup à Peyragudes !

Le Snowpark de Peyragudes. Ph. P. Brunet.

Le Snowpark de Peyragudes. Ph. P. Brunet.

 

Après avoir accueilli la semaine dernière les futurs champions de snowboard, Peyragudes reçoit les samedi 30 et dimanche 31 janvier tous ceux qui ont marqué l’histoire de la glisse dans les années 1980. La rencontre multi-glisse entre l’ancienne et la nouvelle génération s’annonce explosive !

C’est à un événement sans précédent que nous invite Peyragudes. Champions du monde ou champions olympiques, pionnier du monoski, du snowboard, du skwal, du ski artistique, du kilomètre lancé, du télémark, photographes et cinéastes des années 1980… tous n’ont rien perdu de leur pouvoir. Les nouveaux glisseurs vont pouvoir côtoyer et se frotter aux anciens, le temps d’un week-end placé sous le signe de la convivialité.

Les plus grands ont répondu présent ! Lire la suite

Montagne. Parc national des Pyrénées.

Trois nouvelles communes adhèrent à la charte du Parc national des Pyrénées.

Panneau à l'entrée des communes du Parc national des Pyrénées.

Panneau à l’entrée des communes du Parc national des Pyrénées.

Au printemps 2013, après plusieurs années d’un travail participatif des acteurs des vallées, élus, socioprofessionnels, usagers et habitants, soixante-trois communes adhéraient à la charte du Parc national des Pyrénées : cinquante-et-une en Hautes-Pyrénées, douze en Pyrénées-Atlantiques.

Outil innovant de gestion et d’animation des vallées, la charte du territoire du Parc national des Pyrénées vise à permettre un développement durable et local ainsi qu’une valorisation des patrimoines naturel, culturel et paysager. Travaillée en concertation, la commune et le Parc national signent une convention d’application qui précise la mise en œuvre locale et un programme d’actions à entreprendre.
Comme le permettait la loi, à l’automne 2015, les communes qui n’avaient pas adhéré en 2013, ont été de nouveau sollicitées par le Préfet de région.
Trois communes ont ainsi rejoint cette dynamique collective, portant à quinze le nombre de communes adhérentes sur les Pyrénées-Atlantiques soit 50% des communes sollicitées : Borce en vallée d’Apse, Bielle en vallée d’Ossau et Billières en vallée d’Ossau.
Concrètement, plusieurs projets seront très rapidement accompagnés techniquement par le Parc national. Pour exemples :
– à Borce : l’opération « Zéro pesticide », la gestion des estives,
– à Bielle : l’opération « Zéro pesticide », l’accompagnement dans la réalisation du Plan local d’urbanisme, la requalification et la restauration du patrimoine bâti,
– à Bilhères : l’accompagnement d’un projet culturel (circuit d’interprétation dans les villages de Bielle et de Bilhères), la requalification et la restauration du patrimoine bâti, l’accompagnement d’un projet archéologique.
Ces accompagnements peuvent rendre ces projets éligibles aux crédits alloués par le Parc national au titre de la Convention Interrégionale du massif des Pyrénées, crédits dont la dotation prendra en compte ces nouvelles adhésions. Les hébergeurs professionnels des communes pourront également prétendre à la marque « Esprit Parc national ».
Ces communes afficheront prochainement leur appartenance au Parc national des Pyrénées en apposant le panneau « commune du Parc national des Pyrénées » aux entrées de village.
Depuis le 10 janvier 2016, soixante-six communes adhèrent à la charte du Parc national des Pyrénées dont cinquante et une sur les Hautes-Pyrénées et quinze sur les Pyrénées-Atlantiques.

Ski. Freeride au Pic du Midi de Bigorre (65).

Samedi 23 janvier 2016, 1ère descente freeride pleine lune au Pic du Midi !

Avant d'entamer la descente du Pic du Midi de Bigorre.

Avant d’entamer la descente du Pic du Midi de Bigorre.

Le temps s’annonce parfait samedi 23 janvier pour la première descente freeride de l’année. Ce soir-là, le Pic du Midi propose aux skieurs aguerris de descendre du Pic du Midi, à ski ou en snowboard, éclairés par la seule luminosité de la lune.

Les amoureux de freeride sont attendus dès 15h pour une prise en charge par un moniteur qui évaluera le niveau de chacun. A partir de 16h, les skieurs passeront une soirée inoubliable et totalement insolite avec au programme : la montée en téléphérique au Pic du Midi en fin de journée, le coucher de soleil, la visite du site (terrasses et musée), un buffet traditionnel campagnard et enfin, la descente à ski, depuis le sommet, encadrée par des moniteurs. L’itinéraire le plus opportun sera déterminée en fonction des conditions du jour.

Deux autres soirées pleine lune prévues les samedi 20 février et vendredi 25 mars…

Rappelons qu’à l’instar de l’Aiguille du Midi à Chamonix et de La Grave dans les Alpes, le Pic du Midi a ouvert en décembre 2013 un espace de ski unique dans les Pyrénées. Depuis son sommet à 2 877 m, deux descentes s’offrent aux skieurs :
· Versant La Mongie jusqu’à Artigues-Campan, l’itinéraire « la Coume du Pic » avec son dénivelé de 1 700 m pour 10 km de descente. Une navette gratuite remonte les skieurs au pied des pistes.
· Versant Barèges jusqu’au Télésiège du Tourmalet, le forfait Pic du Midi Unlimited inclut le retour par cette remontée mécanique.
Les skieurs moins aguerris peuvent également emprunter les itinéraires de « la Jaune », « la Verte » ou « la Violette » depuis la gare intermédiaire du Taoulet à 2 341 m.

Connaissance de la haute montagne exigée !

Ainsi, à près de 3 000 mètres d’altitude, c’est un domaine exceptionnel de haute montagne qui s’offre aux skieurs. Une bonne connaissance de la haute montagne et un équipement adapté sont indispensables car ces espaces ne sont ni surveillés, ni aménagés, ni balisés. Afin de bénéficier de conseils avisés et de profiter au maximum de ces magnifiques descentes, l’accompagnement par un professionnel de la montagne est fortement recommandé.

Soirée sur réservation : 99€/personne
Plus d’infos sur http://www.picdumidi.com

Ski. Peyragudes accueille le World Rookie Tour.

Une compétition de Snowboard pour les futurs champions !

L'Espace Free style La Flamme de Peyragudes.

L’Espace Free style La Flamme de Peyragudes.

Du jeudi 21 au dimanche 24 janvier 2016, l’élite du Snowboard se retrouvera à Peyragudes pour le World Rookie Tour. Cette manifestation réunit les jeunes snowboarders qui, d’ici quelques années, fréquenteront les podiums mondiaux.

Retour pour la 2ème année consécutive à Peyragudes de Marc-André Tarte, directeur de la compétition et snowboardeur connu pour avoir remporté de nombreuses compétitions (XGames, Air+Style…). Venus des 4 coins d’Europe et âgés de 14 à 18 ans, les jeunes snowboarders s’affronteront durant 3 jours dans une compétition internationale de Slopestyle qui permettra aux meilleurs d’entrer dans le cercle très fermé des futures stars mondiales du Snowboard.

Une véritable reconnaissance pour Peyragudes…

Peyragudes est la seule station en France à accueillir cette compétition WSF (Fédération Mondiale de Snowboard) dont la finale se déroulera en Autriche en avril prochain après 12 étapes dans le monde (Suisse, Italie, Chili, Japon, Norvège, USA…). Les 3 gagnants de Peyragudes seront qualifiés pour participer à cette finale.
C’est pour Peyragudes le prolongement de l’organisation pendant plusieurs années des épreuves du Pyrénées Snowboard Tour et de la Coupe d’Europe de Snowboard. Et pour pigmenter ce nouvel événement, ACROBAG déploiera son airbag géant sur le snowpark afin de permettre aux riders d’exprimer le meilleur d’eux-mêmes ! A noter que cet airbag géant restera sur le domaine jusqu’au dimanche 31 janvier.

Programme de la compétition

Le 21 janvier, les compétiteurs pourront s’entrainer toute la journée. Les qualifications se dérouleront le vendredi 22 janvier entre 11h et 15h tandis que la finale aura lieu le samedi 23 janvier également entre 11h et 15h.
Tout au long de ces 4 jours, des démonstrations de Snowboard de l’extrême seront proposées par Marc-André Tarte mais aussi Pâcome Allouis, Mathieu Compistrous ainsi que les riders du collectif Matière Blanche, partenaire de l’événement, dont Antoine Baduel et Justin Dutilh.

A propos de Peyragudes (Haute-Garonne / Hautes-Pyrénées)…

Deux villages, deux versants et un crédo : la zen attitude ! A Peyragudes, tout a été pensé pour que le ski rime avec plaisir. Avec ses 51 pistes de 1 600m à 2 400m d’altitude, 3 espaces free style et 2 circuits de ski de rando et raquettes, Peyragudes offre une glisse de très grande qualité. Remontées ultrarapides, équipements modernes, forfaits rechargeables, tout a été étudié pour faciliter la glisse. Peyragudes propose également de nombreuses activités telles que découverte du domaine en dameuse, raquettes ou chiens de traineau, deux centres de relaxation et de détente (dont un en vallée), construction d’igloo, airboard, Snake Gliss… Avec 9,7 M€ de chiffres d’affaires et 379 908 skieurs pour la saison 2014/2015, Peyragudes se place désormais comme le 3ème domaine skiable des Pyrénées françaises. Peyragudes est membre de la chaîne N’PY.

Vidéos de l’événement : https://youtu.be/KUdqv44spwk / https://vimeo.com/124794589
Toutes les informations à retrouver sur http://www.peyragudes.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Montagne. Expos au Parc national des Pyrénées.

La nature s’expose au Parc national des Pyrénées !

Une des photos de l'exposition sur l'eau. Ph. Ph. Llanes.

Une des photos de l’exposition sur l’eau. Ph. Ph. Llanes.

D’un regard décalé, d’une vision passionnée et passionnelle des montagnes pyrénéennes, le photographe Philippe Llanes nous offre une version onirique du monde qui nous entoure à travers deux expositions présentes en ce début d’année dans les Maisons du Parc national.

L’Eau tout d’abord : « Là-haut dans les Pyrénées, l’eau, libre et sauvage, est à la fois architecte, metteur en scène et acteur principal du théâtre de la nature ». L’exposition Paroles d’images, L’Esprit de l’eau vous propose une balade féérique, tout en poésie, à la découverte d’univers qui ne peuvent être façonnés que par ce noble élément.
A découvrir jusqu’au 31 janvier 2016, à la maison du Parc national de Gavarnie (65), du lundi au vendredi, de 9h à 12h puis 13h30/17h30. En mars à la Maison du Parc national d’Arrens-Marsous (65), en avril à la Maison du Parc national de Cauterets (65) et en septembre 2016 à la Maison du Parc national de Laruns (64). Et à retrouver dans le livre éponyme.

Une des photos de l'exposition sur l'arbre. Ph. Ph. Llanes.

Une des photos de l’exposition sur l’arbre. Ph. Ph. Llanes.

L’Arbre : « L’arbre participe entre le visible et l’invisible, le spirituel et le matériel, ses racines pénètrent les entrailles de la terre tandis que sa ramure et sa cime se balancent dans les hauteurs cosmiques. Comment ne pas percevoir cette énergie formidable, cette vibration qui circule de l’ombre vers la lumière. Sa puissance et sa fragilité sont la nôtre, il est notre double végétal. »
L’exposition Arbres Peuple Racine est une invitation aux voyages, dans des univers empreints de poésie et d’élégance, de pureté et de légendes.
A découvrir jusqu’au 31 janvier 2016, à la Maison du Parc national et de la Vallée de Luz Saint-Sauveur (65), du lundi au vendredi de 9h à 12h et 14h à 19h, et le samedi de 16h à 19h. En février à la Maison du Parc national de Cauterets (65), en avril à Gavarnie (65) et en septembre 2016 à la Maison du Parc national d’Arrens-Marsous (65).

Plus d’infos sur http://www.philippellanes-auteurphotographe.com.

Faune des Pyrénées. Décès d’un des bouquetins ibériques réintroduits.

Pitou retrouvé mort sur le versant des Pyrénées espagnoles.

Pitou le Bouquetin ibérique lors de son lâcher. Ph. J-P. Crampe.

Pitou le Bouquetin ibérique lors de son lâcher. Ph. J-P. Crampe.

Grand et beau bouquetin mâle de 10 ans originaire de Sierra de Guadarrama, Pitou est arrivé dans le Parc national des Pyrénées lors du lâcher du 10 octobre 2014.

Son comportement exploratoire l’avait mené dès la fin octobre 2014 en Espagne, à proximité de Canfranc. Il n’avait pas quitté cette zone bien que se retrouvant seul loin de ses congénères. Grâce aux bonnes relations entretenues avec les services du gouvernement d’Aragon, le suivi minutieux de ses déplacements et de ses comportements se poursuivait. Mi-décembre, le collier GPS qu’il portait semblait ne plus indiquer de mouvement de sa part. Les agents de l’environnement et de la chasse du gouvernement aragonais se sont rendus sur place et n’ont pu que constater son décès. La cause de la mort reste encore indéterminée.
Après le décès de Sumo dans une avalanche l’hiver dernier sur les hauteurs de Cauterets (65), la mort de Pitou est la seconde perte à déplorer parmi les Bouquetins ibériques réintroduits au sein du Parc national. Il faut cependant tenir compte aussi de la disparition d’un autre individu, Chico, dont on a perdu la trace depuis le printemps 2015. Malgré ces pertes, le taux de survie de 95% est particulièrement important et bien au-dessus des taux habituellement rencontrés pour ce type d’opération.
A ce jour, la population de Bouquetins ibériques présente dans le Parc national des Pyrénées est de 61 individus dont 23 mâles.

Sur la carte les déplacements de Pitou.

Sur la carte, les déplacements de Pitou.