EDF. Inspection décennale d’un barrage de haute montagne.

Cap-de-Long sous toutes les coutures.

le-lac-de-cap-de-long

Le Lac de Cap de Long.

Logé à plus de 2 000 mètres d’altitude dans les Hautes-Pyrénées, le barrage de Cap-de-Long est le 2ème plus grand réservoir des Pyrénées. Programmé en avril 2017, l’Examen Technique Complet (ETC) du barrage va permettre de procéder à l’inspection décennale réglementaire des parties immergées.

Dans le cadre des exigences réglementaires et en lien avec les services de l’État (DREAL), l’inspection décennale du barrage aura lieu en avril 2017. Pour la rendre possible, la retenue de 67 millions de m3 d’eau doit être abaissée pour permettre le contrôle des parties habituellement immergées, ainsi que des travaux de maintenance sur l’ouvrage. À ce jour, elle a déjà perdu plus de 95 % de son volume. Préparée depuis 2 ans, en concertation avec les services de l’État et les acteurs du territoire pour préserver le milieu aquatique, cette opération d’envergure va garantir la sûreté de l’ouvrage sur le long terme.

Des chantiers en parallèle…

Cet abaissement permet à EDF d’entamer dès février, un lourd programme de maintenance des installations. Le barrage de Cap-de-Long étant l’ouvrage clé de la centrale de Pragnères, EDF profitera de son arrêt pour rénover 2 groupes de production sur 3. En mai 2017, Cap-de-Long se remplira par son bassin-versant et grâce aux pompages de l’eau de la vallée des Gaves. Il alimentera ensuite la centrale de Pragnères, installation à fort enjeu de production hydroélectrique pour les Pyrénées.

Le drone, un service innovant…

Pour la première fois dans les Pyrénées, le contrôle visuel détaillé du parement d’un barrage s’effectuera par le balayage automatique d’un drone programmé. Grâce aux capteurs embarqués, une modélisation 3D de l’ouvrage sera réalisée pour obtenir un diagnostic plus performant. L’utilisation du drone dans ces zones difficiles d’accès permet de réduire et de sécuriser l’intervention.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Hautes-Pyrénées (65).

EDF. Visite décennale de contrôle du barrage d’Escoubous.

Les techniciens EDF contrôle le barrage d'Escoubous.

Les techniciens EDF contrôle le barrage d’Escoubous.

Au cours du mois de septembre, EDF réalise la visite décennale de contrôle du barrage d’Escoubous situé dans les Hautes-Pyrénées à proximité immédiate de la Réserve du Néouvielle.

Il s’agit d’un moment clef dans le dispositif de sûreté mis en place pour garantir le bon état et le bon fonctionnement de ce barrage. Sous l’autorité de la DREAL*, les opérations de contrôle, effectuées dans le cadre de cet examen technique complet du barrage d’Escoubous, sont réalisées à la cote minimale d’exploitation afin de permettre une visite directe des ouvrages génie civil. Les examens des organes de sûreté habituellement immergés nécessitent la mise en place de moyens spécifiques comme par exemple l’utilisation d’un robot. Cette inspection s’inscrit dans un vaste programme de contrôle exercé par EDF sur l’ensemble de ses aménagements hydroélectriques.

Ce programme comporte aussi :
· des visites périodiques des installations
· des contrôles réguliers des différents organes tels que les vannes
· des mesures par capteur du barrage et de ses fondations
· des opérations de maintenance adaptées
Construit entre 1951 et 1953, puis mis en service en 1954, le barrage d’Escoubous fait partie intégrante de l’aménagement complexe de Pragnères-Cap de Long. Malgré sa faible capacité de stockage (1,4 millions de m3), ce barrage sert à capter les eaux du bassin versant d’Escoubous qui sont ensuite redirigées par un système de pompage vers le barrage de Cap de Long, barrage réservoir de la centrale hydroélectrique de Pragnères.

* DREAL : Direction Régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement, représentant de l’État.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Luz-Saint-Sauveur (65).

EDF. Cap de Long / Pragnères, l’eau au sommet de sa force.

expocedas_panneau1A l’occasion de l’anniversaire des 60 ans de la mise en service de l’aménagement hydroélectrique de Pragnères, la Maison du Parc et de la Vallée de Luz-Saint-Sauveur accueille, jusqu’au 27 septembre prochain, l’exposition « Cap de Long Pragnères, l’eau au sommet de sa force » réalisée par le CEDAS.

De 1947 à 1954, au cœur du massif de Néouvielle, dans des conditions extrêmes, des hommes ont relevé un défi hors du commun, celui de réaliser un barrage-réservoir gigantesque à 2160 mètres d’altitude et de le relier à une usine de la vallée voisine par le biais de 10 kilomètres de galeries. Sous la conduite des ingénieurs EDF et de nombreuses entreprises des travaux publics, un des plus grands chantiers européens voyait le jour en vallée d’Aure et dans la haute vallée des Gaves.
L’exposition présente environ 17 panneaux qui racontent le mythique chantier de Cap-de-Long – Pragnères. Après une introduction qui retrace la genèse du projet, le récit se répartit en quatre thèmes : travaux à Cap-de-Long, aménagement de différents éléments du système de la cueillette de l’eau et l’usine de Pragnères, hommes valeureux et Cap-de-Long aujourd’hui. Ces panneaux sont accompagnés de clichés effectués en grande partie par le studio Alix (ville de Bagnères-de-Bigorre). Véritable mémoire visuelle, leurs photographies sont une machine à remonter le temps, une invitation à plonger dans cette époque humaine et industrielle extraordinaire. Ce chantier emblématique de la France d’après-guerre a permis aux vallées d’Aure et des Gaves de basculer dans une nouvelle ère économique.

Le Centre d’Études et de Documentation Aure-Sobrarbe de la mairie d’Ancizan (CEDAS) collecte et numérise des documents relevant de la vie des populations de nos territoires. Une recherche sur l’histoire du complexe hydroélectrique de Cap-de-Long – Pragnères est menée depuis plusieurs années.

EDF. Montagne…

Dans les Hautes-Pyrénées, les circuits de visite des centrales hydroélectriques EDF de Campan et Pragnères seront ouverts au public cet été.

La maquette de la centrale de Pragnères dans le hall d'exposition.

La maquette de la centrale de Pragnères dans le hall d’exposition.

Au travers de ces deux circuits, les visiteurs pourront appréhender concrètement l’énergie hydraulique, la première des énergies renouvelables. A compter du 8 juillet et jusqu’au 30 août inclus, les deux circuits de visite seront ouverts au public du lundi au vendredi, hormis les jours fériés, selon les modalités suivantes :
Centrale de Campan (Beaudéan) : Visites gratuites et guidées sans rendez-vous de 14 heures à 17 heures. C’est un parcours pédagogique et ludique pour découvrir l’hydroélectricité et les règles de prudence à observer au bord de l’eau.
Centrale de Pragnères : Visites gratuites et guidées sans rendez-vous de 10 heures à 17 heures. La découverte de la cueillette de l’eau, l’épopée des bâtisseurs des barrages pyrénéens, la visite de l’une des plus grandes centrales des Pyrénées qui fête cette année les 60 ans de sa mise en service avec le barrage de Cap de Long.

Cet été, EDF se mobilise pour la sécurité des vacanciers et des pêcheurs en rivière… Lire la suite

Gèdre (65)

60 ans pour le barrage EDF de Cap de Long… Ça se fête !

 Le barrage de Cap de Long.


Le barrage de Cap de Long.

Trait d’union entre les vallées des gaves et d’Aure, le barrage EDF de Cap de Long fête cette année 60 ans au service des hommes et des territoires pyrénéens.

A l’occasion des Journées de l’Industrie Électrique EDF, et tout particulièrement des 60 ans de la mise en service de l’aménagement de Pragnères/Cap de Long, la centrale de Pragnères sera ouverte au public le 8 juin de 10 heures à 18 heures (visites gratuites). L’aménagement de Pragnères/Cap de Long, est l’un des aménagements des plus importants et des plus complexes de la chaîne des Pyrénées. Il représente aussi une prouesse technique et une épopée humaine hors du commun qui, aujourd’hui encore, force le respect. Profitez de cette journée portes ouvertes pour découvrir ou redécouvrir ce patrimoine industriel des Hautes-Pyrénées. Les mairies de Gèdre, de Saint-Lary et de Luz-Saint-Sauveur, le Parc national des Pyrénées, le CEDAS, la CMCAS et EDF sont partenaires tout au long de cette année pour fêter ce patrimoine commun exceptionnel.

Au programme :

 La maquette de la centrale dans le hall d'exposition


La maquette de la centrale dans le hall d’exposition

Visite guidée de la centrale de Pragnères, le 8 juin, par les exploitants du site de 10 h à 18 h. Exposition de vieux véhicules des années 50 toute la journée. Animation musicale par la Toy Music de 15 h à 18 h.

Autre rendez-vous :
Exposition “Cap de Long – Pragnères… L’eau au sommet de sa force” par le Centre d’Etudes et de Documentation Aure-Sobrarbe au Centre culturel d’Ancizan, du 4 juin au 19 octobre 2013. Site : http://www.aure-sobrarbe.net.

Renseignements à Millaris Porte des Cirques, 65120 Gèdre. Tél, 05 62 92 35 25.
Tenez-vous informés sur le site : http://www.uneriviereunterritoire.fr.