Parc national des Pyrénées. Faune.

Une année fructueuse chez les bouquetins ibériques.

KODAK Digital Still Camera

Fraise et son cabri

Signe positif de la bonne appropriation du territoire et de ce nouvel environnement, la saison des amours débutée à l’automne 2015 fut fructueuse pour les bouquetins ibériques relâchés au Parc national des Pyrénées.

Preuve en est les douze cabris de l’année observés sur les falaises depuis juin dernier. Ce sont aujourd’hui dix petits qui évoluent avec dextérité entre éboulis et zones herbeuses, deux n’ayant pas survécu. L’arrivée de ces cabris au sein de cette population d’animaux sauvages récemment réintroduits permet d’attester de l’adaptation des animaux dans leur milieu naturel, et par là même du succès de l’opération avec un retour à des comportements naturels.

Cycle de reproduction

Rut, gestation, mise bas, élevage du jeune : le cycle de reproduction est ainsi mené à bien par dix femelles parmi les trente-trois présentes au Parc national. Restera pour elles à veiller constamment sur leur petit jusqu’à la fin de l’hiver. Identifiées lors des suivis réalisés par les gardes-moniteurs, les mères sont âgées de cinq à dix ans, période la plus propice à la reproduction chez les ongulés femelles. Elles ont alors la capacité, la résistance physique mais aussi l’expérience pour élever un petit. Les femelles nées dans les Pyrénées devraient, quant à elles, se reproduire très jeunes, dès 2 ou 3 ans, et ainsi favoriser la colonisation du massif.

Isis, toujours en exemple… Lire la suite

Publicités

Parc national des Pyrénées. Faune.

Les Bouquetins ibériques ont leur maison grâce à vous !

1 Pedro tente de séduire Léna.

Pedro tente de séduire Léna.

Grâce à la générosité des donateurs, ce sont aujourd’hui non pas soixante mais soixante-trois Bouquetins ibériques qui évoluent dans les montagnes du Parc national des Pyrénées.

Lâchés sur le site du Clôt sur les hauteurs de Cauterets, trente-huit femelles et vingt-cinq mâles, constituent désormais un noyau d’individus qui ont su rapidement rétablir les comportements naturels de l’espèce sur ce nouveau et vaste territoire de la vallée de Saint-Savin.

L’organisation sociale, un pilier de la réussite de l’implantation d’une population…

Animaux grégaires, les bouquetins vivent le plus souvent au sein de groupes dont la composition et le nombre évoluent au fil des saisons. Grâce aux observations visuelles et aux signaux émis par les colliers GPS et VHF dont sont dotés quarante-six bouquetins, les suivis réalisés par les agents du Parc national, de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage et du Gouvernement d’Aragon montrent que des groupes de femelles et des groupes de mâles, se sont constitués dès la fin de l’été 2015. Les massifs de Péguère, du Barbat et du Piarrouy ont été particulièrement appréciés.

Le rut, une affaire de patience pour les mâles… Lire la suite

Montagne Pyrénées. Préservation de la Faune.

Parrainez un bouquetin ibérique !

Les Bouquetins lâchés dans le Parc national des Pyrénées. Ph.  J-P Crampe.

Les Bouquetins lâchés dans le Parc national des Pyrénées. Ph. J-P Crampe.

Le retour des bouquetins ibériques sur leur terre ne vous laisse pas insensible ?
Vous souhaitez participer à l’aventure humaine et scientifique de leur réintroduction au sein du Parc national des Pyrénées ?

Soutenez activement l’arrivée d’un bouquetin ibérique en effectuant un don. Quel que soit son montant, même modeste, votre apport permettra d’acquérir de nouveaux animaux qui viendront conforter la population déjà en place.

Bénéficiez d’une défiscalisation

Votre don ouvre droit à une importante réduction fiscale : 66% en réduction de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20% de votre revenu imposable. Par exemple, un don de 100 € vous revient en réalité à 34 € et vous fait bénéficier d’une réduction d’impôt de 66 €.
Pour faire un don, rien de plus simple : utilisez la plateforme de don sécurisée du Parc national des Pyrénées sur son site internet http://www.parc-pyrenees.com
Vous recevrez un reçu fiscal à valoir sur l’année de référence. En tant que parrain, vous serez invité personnellement au lâcher de votre filleul.
Après seize bouquetins libérés en 2014, au sein du cœur du Parc national des Pyrénées, sur les hauteurs de Cauterets, une réintroduction de huit adultes le 31 mars 2015 et de sept animaux le 25 mai, trente-et-un bouquetins (douze femelles et dix-neuf mâles) ont été lâchés au total. Avec la mort d’un mâle cet hiver et la naissance d’un cabri, la population est actuellement de trente-et-un individus.
Il est important de savoir que pour être viable, une population doit compter deux cents animaux.