Montagne. Faune.

Des Chouettes effraies au secours des éleveurs !

Une chouette Effraie. Ph. D. Peyrusqué.

Une Chouette Effraie. Ph. D. Peyrusqué.

Petit rongeur herbivore, le Campagnol terrestre est la cause de dégradations importantes des prairies de moyenne altitude qu’il colonise. Il est également appelé souvent « rat taupier ».

Expulsant la terre sur son passage, il y crée de petits monticules de terre (tumulus) au fil d’un réseau de galeries pouvant atteindre 60 m. Il y consomme également quotidiennement son équivalent en poids de racines (pissenlits, légumineuses, bulbes et rhizomes). Sans parler de sa capacité de reproduction conséquente : la descendance d’un couple de campagnols sur une année peut atteindre plus d’une centaine d’individus.

Des dégâts notables…

La pullulation du Campagnol terrestre occasionne des pertes fourragères importantes avec un rendement fourrager chutant de 50 % en moyenne et pouvant aller jusqu’à – 80 %. La présence de terre dans les fourrages a des conséquences directes sur la qualité des fourrages. Sur la santé des éleveurs également, puisqu’ils inhalent la poussière de terre lors de la distribution du foin aux animaux. Les pertes financières sont indéniables compte tenu de la diminution de l’autonomie fourragère des exploitations, de la nécessaire remise en état des prairies et l’usure prématurée du matériel.

La lutte intégrée… Lire la suite