Culture. Marie Colombie expose aux Thermes de Luchon.

Le P’tit Pyrénéen est allé à la rencontre de Marie Colombie, artiste hors du commun, qui expose ses œuvres aux Thermes de Luchon (31) jusqu’au 31 mars 2017…

marie-colombie-presentant-le-kiosque-de-luchon-ph-pierre-champion

Marie Colombie présentant le kiosque de Luchon. Ph. Pierre Champion.

Le P’tit Pyrénéen : « Vos tableaux sont tous exposés aux Thermes de Luchon ? « 

Marie Colombie :  » 17 de mes tableaux sont exposés effectivement dans le hall des Thermes de Luchon, mais aussi 10 à Montréjeau au restaurant l’Orangerie du Mont Royal qui va bientôt ouvrir. Certains sont au Grand Hôtel de Superbagnères et à la Boutique éphémère d’Eleonor West à l’occasion du Festival des Créations Télévisuelles de Luchon. « 

LPP :  » Comment avez-vous débuté ? « 

Marie : « Cela fait 4 ans que j’expose mes tableaux à Luchon. J’avais commencé avec une affiche de Luchon qui a beaucoup plu et depuis c’est un conte de fées entre cette ville et moi. Chaque année, je fais un tableau à partir d’une affiche du Festival de Luchon, et aussi de celle de la Fête des Fleurs. »

LPP : « Comment procédez-vous pour réaliser vos tableaux ? « 

Marie : « Je reçois une affiche par internet que j’envoie à mon imprimeur. Ce dernier la sort en 3 exemplaires sur papier spécial. Je colle la première, je découpe les autres. Aux endroits où je veux mettre du relief, je mets du silicone, je travaille le papier et le silicone. Ensuite je nettoie le tableau et après quelques heures, je mets du vernis céramique à froid dessus. Cela représente environ une quarantaine d’heures de travail. Je procède de la même façon avec mes photos. Mais là c’est tout autre chose car je suis vraiment dans la création. Ce travail ne donne pas vraiment sur internet. Il faut que les gens viennent pour réaliser la profondeur et les reliefs que je donne à tous ces tableaux. Notamment le kiosque de Luchon réalisé à chaque saison, sauf le printemps où j’ai créé un tableau avec le Brandon, inscrit au Patrimoine immatériel. Mais ce kiosque… C’est ma muse ! J’aime aussi associer un poème à une de mes créations, c’est le cas avec l’oiseau (NDLR… voir dans le diaporama). « 

LPP : « Vous avez une anecdote à nous raconter qui s’est déroulée ce matin lors du Festival de Luchon… »

Marie : « Oui… Ce matin des malvoyants sont venus aux Thermes suite à une rencontre avec eux la veille, lors d’une projection d’un film qui leur était réservé… Ils font parti de l’association Pourquoi pas Moi. A la fin de la projection, je les ai rencontré et ils m’ont dit que ce qui leur manquait, c’était du relief, du 3D. Alors je leur ai dit de venir à l’exposition. Ils ont passé plus d’une heure devant mes tableaux à les toucher. J’ai pu leur transmettre ma passion. Ils ont réussi à deviner les fleurs, animaux ou paysages grâce au toucher et à mes explications. Cela a été un moment de bonheur intense ! Et pour la petite histoire, quand j’ai commencé à créer mes tableaux, on m’avait dit que c’était de l’art trop populaire… Et maintenant je peux dire que je remercie ceux qui m’avaient dit cela car j’en avais fait mon atout. Je veux et je revendique que ce soit de l’art populaire qui s’adresse à tout le monde et pas qu’à l’élite. C’est de l’art qui parle avec le cœur et ce matin, avec les malvoyants, j’ai vécu un partage intense. J’espère sincèrement qu’il y aura une suite à ces nouvelles rencontres ! « 

Le P’tit Pyrénéen

Photos : Pierre Champion

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pyrénées Atlantiques (64). Festival Hestiv’Oc.

« Clap de Lenga », 1ère édition du festival de cinéma occitan à Salies de Béarn (64) !

Le Festival va envahir Salies de Béarn (64) du 9 au 11 mai 2014.

Le Festival va envahir Salies de Béarn (64) du 9 au 11 mai 2014.

En 2010, le festival Hestiv’Òc programmait pour la première fois une après-midi de projections de films en occitan au théâtre Saint Louis. Une surprise pour certains, qui découvraient alors cet art qui sait aussi s’exprimer et imaginer en « lenga nosta » !

Cette proposition s’est répétée à chaque édition, puis amplifiée en 2012 et 2013 avec deux soirées de cinéma en plein air le mercredi, en préambule de la soirée d’ouverture du festival. Cette dynamique a permis rapidement de mettre en lumière la production audiovisuelle et cinématographique en occitan, et ses faiblesses : manque de lieux de diffusion pérennes, de visibilité, et de conditions favorables à la création. Des difficultés qui ne favorisent pas l’envie de réaliser et tourner en occitan…
En décembre 2012, l’association Accents du Sud a organisé les premières Rencontres Professionnelles de l’Audiovisuel et du Cinéma Occitans, à Salies de Béarn. L’occasion de mettre sur la table tous ces enjeux pour travailler ensemble. Quelques mois plus tard, un concours de scénarios de courts métrages en occitan est lancé par Accents du Sud, puis fin 2013, la société Òcprod dévoile la première chaine de télévision en occitan, « Òctele », conventionnée par le CSA, et diffusée sur internet.

Un festival d’images en occitan, du 9 au 11 mai 2014 !

2En 2014, Accents du Sud va encore plus loin et organisera le 1er festival de cinéma occitan : « Clap de Lenga », du 9 au 11 mai 2014 à Salies de Béarn. Un événement fort pour mettre à l’honneur la production cinématographique et audiovisuelle en occitan.
Les objectifs sont clairs et ambitieux : promouvoir la culture occitane par le prisme de la production audiovisuelle et cinéma, valoriser la création en « lenga nosta », faire connaître et découvrir ce pan artistique occitan encore trop méconnu du grand public, et proposer un nouveau rendez vous aux professionnels pour échanger et avancer ensemble. Plusieurs volets seront abordés pendant 3 jours : – La diffusion d’une vingtaine de films en tous genres (fiction, animation, documentaire, jeune public…) et de tous formats (court, moyen et long métrages).
– La sensibilisation et la médiation culturelle auprès des scolaires (projections de dessin animé en occitan, pratique vidéo en occitan, atelier de court;métrage…).
– Une masterclass, ouverte au public, avec un réalisateur et le parrain du festival.
– Des rencontres professionnelles : partages d’expériences et ateliers de travail avec les différents acteurs de la filière.
– Des apéros;concerts festifs et conviviaux qui rappelleront bien évidemment l’esprit du festival Hestiv’Òc.
Autour de ce nouvel événement, l’association Accents du Sud reste fidèle à ses valeurs : une programmation artistique ambitieuse, qui s’inscrit en dehors des sentiers battus, tout en étant accessible au plus grand nombre. Parce que le cinéma occitan touche à tout, du documentaire à la fiction, de diffusions régionales.

Plus d’infos sur : http://www.hestivoc.com

Région Midi-Pyrénées. Culture…

« En attendant Lou futur » … l’avenir de nos campagnes en BD !

Une quarantaine de personnes se sont déplacées pour le lancement de cette BD.

Une quarantaine de personnes se sont déplacées pour le lancement de cette BD.

Une BD nous raconte l’avenir de nos territoires ruraux ! Tout juste rentrés du festival d’Angoulême le collectif d’auteurs « Indélébile » a rejoint les 5 territoires initiateurs du projet pour présenter le résultat de leurs 7 semaines de résidence de création à la maison des écritures de Lombez Midi-Pyrénées.

Dernièrement a été lancé officiellement la BD « En attendant Lou futur » à l’Hôtel de Région en présence des auteurs, des élus des territoires concernés, de Dominique Salomon, vice présidente de la Région, de Pierre-Jean Dupuy directeur adjoint de la DRAC accompagné de Nicolas Georges, directeur du service Livre et lecture au ministère de la culture. Plus d’une quarantaine de personnes s’étaient déplacées pour venir découvrir cette édition et pouvoir échanger avec les artistes et les territoires concernés par cette expérience.

Mieux comprendre l’avenir de nos campagnes d’ici 2040, pour anticiper et innover ?

Un enjeu que 5 territoires de Midi-Pyrénées ont partagé au premier trimestre 2013 dans le cadre du festival « La vie rurale, c’est pas de la science fiction ! ». Ainsi, le Pays Portes de Gascogne, le Pays d’Auch, le Pays Bourian, le Pays Midi-Quercy et le Parc naturel régional des Causses du Quercy avaient souhaité croiser les contributions artistiques, culturelles, scientifiques et débats de société pour mettre en perspective les évolutions actuelles et à venir de la ruralité. Spectacles, conférences, projections, débats, expositions : pas moins de 120 occasions étaient ainsi données au public de se projeter dans l’avenir.
C’est de ce trimestre bouillonnant que les auteurs Fränek, Basile Harel, Claire Petry, Pipocolor, Marion Puech, David Pujol et Megi Xexo, tous membres du collectif « Indélébile » ont été invités à être les témoins privilégiés et à nous en offrir une trace. Que retenir une fois les rideaux tombés, quand on rallume les salles, quand les micros sont coupés et les expos décrochées ? Ce que ces moments ont laissé derrière eux dans les villages est immatériel et propre à chaque spectateur. Heureusement, les Indélébiles sont des créateurs ! C’est en nous questionnant, en nous faisant douter, rire et imaginer que leurs planches peuvent faire perdurer nos expériences de ce premier trimestre 2013.

Retrouvez tous les comptes rendus de conférences, enregistrements radios, documents d’appui du Festival « La vie rurale c’est pas de la science fiction ! » dans la rubrique « Ressources » du site http://www.lavierurale.fr.

Culture. Région Midi-Pyrénées.

Près de 26 000 € pour soutenir 12 librairies indépendantes en Région Midi-Pyrénées.

Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées.

Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées.

Parce que l’accès à la culture pour tous est au cœur de la politique régionale, les élus régionaux ont approuvé lors de leur dernière commission permanente, sur proposition du président Martin Malvy, une aide de près de 26 000 € pour l’informatisation de 12 librairies indépendantes réparties sur l’ensemble du territoire régional.

Les librairies soutenues sont :
ML Librairie Papeterie « Aux temps modernes », Pamiers (09); Maison du livre, Rodez (12); La Préface, Colomiers (31); Librairie Escalire, Escalquens (31); Librairie des Lois, Toulouse (31); L. Books, Toulouse; Librairie Série B, Toulouse; Librairie Terra Nova, Toulouse; Nouvelle Librairie toulousaine, Toulouse; Libres Librairies, librairie « Le Square », Lourdes (65); Attitude, Lavaur (81); La femme renard, Montauban (82).

Afin de doter les librairies d’un équipement numérique complet et adapté, ces aides faciliteront notamment l’installation de logiciels de gestion permettant de rechercher et de commander en ligne des titres disponibles de manière rapide et complète, de réceptionner et enregistrer les commandes qui arrivent chaque jour, de réaliser les factures, de fidéliser la clientèle grâce à une réactivité améliorée et à une meilleure connaissance de son fonds ainsi que de retourner les invendus en temps et en heure pour éviter tout déséquilibre de trésorerie. Ce dispositif est réalisée en partenariat avec la DRAC Midi-Pyrénées.
logo-region-midi-pyreneesCe soutien aux librairies indépendantes s’inscrit dans un vaste plan de promotion culturelle effectuée par la Région. A ce titre, elle organisera Vivons livres !, le salon du livre de Midi-Pyrénées, au centre de congrès Pierre Baudis de Toulouse, les 23 et 24 novembre. Pour cette sixième édition, le salon s’ouvre aux écrivains de l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée, que Martin Malvy préside pour 18 mois.