Montagne Pyrénées. Pic du Midi de Bigorre (65).

Le Pic du Midi de Bigorre… Une aventure d’Hommes !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’histoire scientifique du Pic du Midi avant d’être astronomique, fut d’abord météorologique. Mais c’est surtout l’histoire d’hommes qui se sont battus depuis plus de 140 ans pour construire et sauvegarder ce formidable patrimoine.

Les Pionniers du Pic…

L’Observatoire du Pic du Midi est né de la rencontre d’une montagne et d’hommes habités par la passion de la connaissance : les précurseurs au XVIIIème siècle, les créateurs à la fin du XIXème siècle et toute une lignée de savants, astronomes, physiciens, botanistes qui ont bâti sa renommée.
Dès 1774, Monge et Darcet montent au Pic du Midi pour y étudier la pression atmosphérique. En 1873, le Général de Nansouty y installe une station météorologique provisoire où il mesure pression, température, humidité et différentes autres grandeurs intéressant la météorologie.
Xavier Vaussenat, ingénieur, est séduit par cette aventure et s’intéresse à tous les aspects scientifiques et historiques de la région. En 1908, Benjamin Baillaud, Directeur de l’Observatoire de Toulouse, y fait construire une coupole de 8 m de diamètre dont le transport sera un véritable exploit. Une seule route de terre permettait alors aux marcheurs d’atteindre le col de Sencours depuis le col du Tourmalet. Les scientifiques accédaient au sommet à pied, par un rude sentier pierreux.
En 1929, Bernard Lyot, un jeune astronome de l’Observatoire de Meudon, se lance dans un projet audacieux : l’observation de la couronne solaire en dehors des éclipses, projet qu’il réalisera grâce à la création d’un appareil baptisé coronographe en 1931. Les chercheurs étudient alors le soleil dans ses moindres détails. C’est notamment grâce aux images obtenues depuis le Pic du Midi dans les années 1940 que l’on a découvert que le sol lunaire était recouvert d’une couche de poussière. Un détail essentiel qui a fait de l’Observatoire du Pic du Midi le centre de cartographie détaillé de la surface lunaire pour les missions Apollo pilotées par la NASA.
En 1952, est construit un deuxième téléphérique qui relie la Mongie au sommet via la gare intermédiaire du Taoulet. Dans les années 1980, le site connaît des années difficiles dues à des problèmes d’ordre financier et matériel et à des conditions de vie extrêmes à cause de l’altitude. Il coûte cher et n’autorise que 120 nuits d’observation par an en moyenne. On parle de fermer le site…

De la menace de fermeture au sauvetage du Pic… Lire la suite

Montagne Pyrénées. Pic du Midi de Bigorre (65).

Le Pic du Midi a 15 ans et plein de projets !

Panoramique depuis le Pic du Midi de Bigorre. Ph. P. Compere.

Panoramique depuis le Pic du Midi de Bigorre. Ph. P. Compere.

Le Pic du Midi fête cette année ses 15 ans d’ouverture au grand public. Grands Sites de Midi- Pyrénées, il porte l’image de toute une région à travers le monde. Plus d’1,5 million de touristes sont montés au Pic en 15 ans, dont 108 718 en 2014. Ces 15 ans sont l’occasion de faire le point sur les grands projets qui animent actuellement le site.

UNESCO : nomination d’une série d’Observatoires de Haute-Montagne

Il y a un an, le Comité syndical décidait de lancer le dossier de demande d’inscription du Pic du Midi au Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’UNESCO. L’université Paul- Sabatier (Toulouse 3) ainsi que l’Observatoire Midi Pyrénées ont également décidé de porter ce projet.
Cette démarche permettra de :
• Donner une dimension nouvelle au site ainsi qu’une reconnaissance internationale prestigieuse
• Offrir des perspectives de développement prometteuses
• Définir une protection maximale du site et une politique de conservation de qualité
• Transmettre un patrimoine authentique et intègre aux générations futures
• Mettre en place un système de gestion qui rassemble tous les acteurs du site pour un développement concerté et durable.
Le premier Comité de pilotage qui réunit près de 60 personnes, s’est tenu le 19 janvier dernier sous la Présidence de la Préfète des Hautes-Pyrénées, du Président du Syndicat Mixte du Pic du Midi et du Président de l’Université Paul Sabatier. Un Groupe projet a été défini et un Comité Scientifique a été mis en place. Le cabinet MCC Héritage accompagne le Pic du Midi dans sa démarche.
Il a été décidé lors de ce Comité de Pilotage de donner un caractère prioritaire à une approche de la candidature UNESCO, sous la forme d’une série transnationale des “Observatoires de Haute Montagne”.
Dans ce processus d’inscription, le Pic du Midi est partenaire de deux autres observatoires de renommées internationales qui sont Aura Observatory au Chili et Canarian Observatories en Espagne. Les critères d’éligibilité prioritaires retenus devraient permettre aux trois sites de postuler sur une inscription au titre des paysages culturels.
Deux autres observatoires (California Observatories aux USA et Mauna Kea Observatory à Hawaï) ont également été contactés pour, ultérieurement, compléter notre série.
De plus dans le cadre de l’étude thématique commandée par l’UNESCO à l’ICOMOS-UAI (vol. 2), le Pic du Midi a été inscrit en septembre dernier par l’UNESCO sur son site internet « Portal to the Heritage of Astronomy » (http://www2.astronomicalheritage.net). Cette inscription est une première étape, les sites retenus devant disposer d’une valeur astronomique et d’une identité naturelle suffisamment forte pour pouvoir être ensuite accompagnés par l’UNESCO dans la rédaction de leur dossier de candidature au Patrimoine de l’Humanité.

Hôtellerie des Laquets : une étude complémentaire d’Atout France… Lire la suite

Pic du Midi de Bigorre (65).

Depuis le 19 décembre 2013, la Réserve Internationale de Ciel étoilé du Pic du Midi est labellisée !

Pluie d'étoiles au-dessus du Pic du Midi. Ph. P. Compère.

Pluie d’étoiles au-dessus du Pic du Midi. Ph. P. Compère.

40 000 points lumineux concernés par l’amélioration des éclairages, 251 communes dont d’aussi importantes que Lourdes et Lannemezan, 87 500 habitants, 65% du département des Hautes- Pyrénées… la labellisation de la Réserve Internationale de Ciel Etoilée (RICE) du Pic du Midi vient confirmer une véritable dynamique mise en marche par l’ensemble des acteurs du territoire.

Grâce à sa labellisation par l’IDA* (International Dark-Sky Association), la RICE du Pic du Midi devient la 6ème au monde et la 1ère en Europe continentale. Cette labellisation va permettre de préserver de la pollution lumineuse le ciel étoilé autour de l’Observatoire du Pic du Midi et plus globalement les espaces naturels haut-pyrénéens. Dans le cadre de l’application des dispositions du Grenelle 2 relatives à la lutte contre la pollution lumineuse, les Hautes-Pyrénées à travers la RICE du Pic du Midi deviennent ainsi un territoire pilote dans la mise en place de nouveaux modes d’éclairage économes et non polluants et dans le développement de nouvelles formes de tourisme scientifique et de nature.

Une labellisation menée tambour battant ! Lire la suite

Pic du Midi de Bigorre (65).

Les coupoles T60 et T1M graffées pour leur anniversaire !

Le T1M est transformé en igloo.

Le T1M est transformé en igloo.

Les 14 et 15 septembre prochains lors des Journées du Patrimoine, l’Observatoire Midi-Pyrénées et le Pic du Midi fêteront l’anniversaire des coupoles T60 et T1M, respectivement 100 et 50 ans.

À cette occasion, l’équipe de graffiti 65ers (« soixantecinqueurs ») de Tarbes a décoré ces deux coupoles, le T60 en stormtrooper et le T1M en igloo. Peindre deux coupoles à près de 2 900 mètres avec de la peinture aérosol dans un lieu aussi emblématique que le Pic du Midi, tel est le pari fou qui a été lancé… Un pari réussi qui permet de redonner une nouvelle jeunesse à ces deux coupoles, l’image du graffiti étant associée à la modernité, à la jeunesse ou encore aux défis. Si l’utilisation de bombes de peinture est particulièrement appropriée à des supports sphériques, l’accessibilité du T60 et du T1M a rendu particulièrement difficile la tâche des graffeurs.

Pour décorer les deux coupoles, deux images fortes ont été retenuesLire la suite