Parc national des Pyrénées. Faune.

Les Bouquetins ibériques ont leur maison grâce à vous !

1 Pedro tente de séduire Léna.

Pedro tente de séduire Léna.

Grâce à la générosité des donateurs, ce sont aujourd’hui non pas soixante mais soixante-trois Bouquetins ibériques qui évoluent dans les montagnes du Parc national des Pyrénées.

Lâchés sur le site du Clôt sur les hauteurs de Cauterets, trente-huit femelles et vingt-cinq mâles, constituent désormais un noyau d’individus qui ont su rapidement rétablir les comportements naturels de l’espèce sur ce nouveau et vaste territoire de la vallée de Saint-Savin.

L’organisation sociale, un pilier de la réussite de l’implantation d’une population…

Animaux grégaires, les bouquetins vivent le plus souvent au sein de groupes dont la composition et le nombre évoluent au fil des saisons. Grâce aux observations visuelles et aux signaux émis par les colliers GPS et VHF dont sont dotés quarante-six bouquetins, les suivis réalisés par les agents du Parc national, de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage et du Gouvernement d’Aragon montrent que des groupes de femelles et des groupes de mâles, se sont constitués dès la fin de l’été 2015. Les massifs de Péguère, du Barbat et du Piarrouy ont été particulièrement appréciés.

Le rut, une affaire de patience pour les mâles… Lire la suite

Publicités

Parc national des Pyrénées. Faune.

Les vautours, de si illustres méconnus…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Parfois malmenés, si souvent admirés, les vautours ne laissent pas indifférents. En France, sur les quatre espèces de rapaces strictement nécrophages (Famille des accipitridés), trois sont présentes sur le territoire du Parc national des Pyrénées : Gypaète barbu, Vautour percnoptère et Vautour fauve (le Vautour moine n’étant pas nicheur).

Samedi 05 septembre, la journée internationale de sensibilisation aux vautours coordonnée par la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) est l’occasion de mettre en lumière les actions menées par le Parc national des Pyrénées en faveur de ces espèces remarquables et indispensables aux écosystèmes pastoraux. http://journee-vautours.lpo.fr/vautours.php

Les missions du Parc national des Pyrénées

Depuis toujours présents dans le ciel Pyrénéen, Gypaètes barbus, Vautours percnoptères, Vautours fauves sont des espèces protégées qui jouent un rôle d’équarrisseurs naturels de nos montagnes. Dès sa création en 1967, le Parc national s’est attaché à inventorier et suivre les populations de grands rapaces présents sur son territoire et pour lesquelles il avait une responsabilité de conservation forte. Deux espèces sont aujourd’hui concernées par la veille écologique mise en place sur les grands rapaces : le Gypaète barbu (13 couples) et le Vautour percnoptère (25 couples).
Menée sur les grands rapaces, elle consiste à suivre chaque année, l’évolution de la reproduction de la totalité ou d’une partie des couples présents sur le territoire du Parc national des Pyrénées. En fonction des espèces, le suivi est réalisé entièrement par les gardes-moniteurs du Parc national (cas du Vautour fauve) ou en collaboration avec d’autres structures (associations LPO et Groupe d’Études Ornithologiques Béarnais (GEOB) pour le Vautour percnoptère et de la Réserve naturelle régionale d’Aulon et l’Office National de la Chasse et de la faune sauvage, l’Office National de la Faune, Nature Midi-Pyrénées et la LPO).
Le Parc national des Pyrénées s’attache à cette veille écologique. Elle permet d’identifier les facteurs limitant la bonne reproduction ou survie des individus (ex : dérangement) dans l’objectif de mener, le cas échéant, des actions de conservation adaptées. La présence des grands rapaces est d’ores et déjà systématiquement prise en compte dans les porter à connaissance ou avis rendus par le Parc national en zone cœur ou aire optimale d’adhésion.

Conventions avec les utilisateurs de l’espace aérien… Lire la suite

Montagne Pyrénées. Festival Image Nature Montagne.

1er Festival de l’image nature et montagne à Cauterets (65).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La richesse de la biodiversité pyrénéenne et la passion pour la photo naturaliste développée dans les Pyrénées depuis plusieurs décennies se rencontreront à Cauterets, du 11 au 13 septembre 2015, à l’occasion du premier Festival de l’image nature et montagne.

Organisé par la ville de Cauterets, le Parc national des Pyrénées, l’Office national de la chasse et de la faune sauvage et Pyrénées Magazine, cet événement accueillera les grands noms de la photographie naturaliste rassemblés pour la première fois dans les Pyrénées, parmi lesquels Louis-Marie Préau, Jean-Christophe Moudens, Carole Reboul, Jacques Loset, Jean-François Marsalle et bien d’autres.

Des animations pour toute la famille

Tout au long du festival, le grand public pourra découvrir l’exposition des magnifiques images de montagne, de faune et de flore, des plus grands photographes de nature, mais aussi découvrir des techniques photographiques et une approche de la nature propres à cet art exigeant.
Projections de films et un cycle de conférences – histoire de la photo animalière, le retour du bouquetin dans les Pyrénées, les milieux aquatiques en Pyrénées occidentales – seront proposés à tous.
Curieux ou initiés pourront également participer à des sorties naturalistes accompagnées sur le terrain par les gardes-moniteurs du Parc national des Pyrénées et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage.

Un concours ouvert à tous

A l’occasion du Festival Image nature montagne, Pyrénées Magazine lance, en partenariat avec EDF, la ville de Cauterets, le Parc national des Pyrénées et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, le premier concours de photo de nature pyrénéen.
Que vous soyez professionnel ou amateur, ce concours vous est ouvert gratuitement. Vous photographiez la faune, la flore, les paysages, vous vous intéressez aux relations entre la nature et l’homme, vous arpentez la nature la nuit, vous êtes un jeune photographe passionné, ce concours est pour vous !
Les plus belles images dans chacun des thèmes proposés (faune, flore, paysages, nuit, nature « junior », reportage en 10 photos) seront primées par un jury composé de professionnels de l’image et feront l’objet de tirages exposés lors du Festival de l’Image nature montagne. Le grand public décernera un prix spécial du public.

Date limite des inscriptions : dimanche 14 juin 2015.
Informations et inscription : http://www.concours.pyreneesmagazine.com