Parc national des Pyrénées. Déconstruction du Refuge de Barroude (65).

Refuge de Barroude en Vallée d’Aure… bientôt place propre !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans la nuit du 11 au 12 octobre 2014, un incendie détruisait totalement le Refuge de Barroude, propriété du Parc national des Pyrénées en Vallée d’Aure.

Le temps de l’enquête, la gendarmerie n’a pas autorisé la remise en état du site. Jusqu’à son terme, en juillet 2015, malgré les problèmes de salubrité publique qu’ils pouvaient poser (envol de tôles, présence de batteries,…) et les nuisances visuelles, les restes du refuge ne pouvaient pas être déplacés.

Suite à l’appel d’offre public lancé le 24 août 2015, le Parc national des Pyrénées a choisi parmi cinq offres et a confié au groupement d’entreprises locales ATTM & SOCABAT, la déconstruction du refuge. Depuis vendredi 9 octobre 2015, la mise en sécurité du site a débuté : évacuation des matériaux résiduels de l’incendie vers des filières réglementairement agréées, démolition des constructions, ouvrages et installations encore en place, nettoyage complet et fin du terrain. Environ soixante-dix rotations d’héliportage seront nécessaires, en trois phases : montage de la base vie et installation du chantier, évacuation des déchets et repli du chantier.
Il est important de savoir que le refuge est situé tout à la fois dans la zone cœur du Parc national des Pyrénées et dans l’emprise du bien classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO et du site Natura 2000 « Estaubé, Gavarnie, Troumouse, Barroude ». L’ensemble des autorisations nécessaires pour la mise en œuvre des travaux ont été délivrées. Sous réserve de conditions météorologiques favorables, le chantier sera terminé à la date du 23 octobre 2015.
Coût de la déconstruction 70 355,00 € toutes taxes comprises, auquel il faut ajouter environ 16 500,00 € d’héliportage. Équivalent nombre d’heures de travail : 1 440 heures.

Montagne Pyrénées. Belle récompense pour le Parc national des Pyrénées.

Le Totem d’Argent pour le Parc national des Pyrénées au Festival Deauville Green Awards !

Gavarnie et Mont Perdu. Ph. P. Meyer PNP.

Gavarnie et Mont Perdu. Ph. P. Meyer PNP.

La 4ème édition du festival international des productions audiovisuelles pour le développement durable et l’écologie, Deauville Green Awards, vient de décerner le Totem d’Argent au documentaire « Histoire géologique du site Pyrénées-Mont Perdu », dans la catégorie Nature & Préservation, section institutionnels et films d’entreprise.

Histoire géologique du site Pyrénées-Mont Perdu, produit par le Parc national des Pyrénées et la Comarca du Sobrarbe dans le cadre du programme européen POCTEFA, et réalisé par la société White Fox, raconte la fabuleuse histoire géologique du site Pyrénées Mont-Perdu.
Images à couper le souffle, schémas, animations, fossile de crocodile marin et tropical,… de la première ascension de Ramond de Carbonnière aux reconstitutions des mouvements des plaques tectoniques, ce documentaire vous permettra d’appréhender la formation du site Pyrénées Mont-Perdu, classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco au titre des paysages naturels et des paysages culturels.
Avec cette remontée dans le temps de près de 500 millions d’années, vous redécouvrirez les cirques de Gavarnie, Estaubé, Troumouse et Barroude avec un œil neuf, empreint de cette puissance naturelle qui a façonné notre planète.

Pour visionner  » Histoire géologique du site Pyrénées-Mont Perdu  » :

– En français : http://www.parc-pyrenees.com/espace_videos/?video=Histoire-geologique-du-site-Pyrenees-Mont-Perdu-version-francaise.flv

En espagnol : http://www.parc-pyrenees.com/espace_videos/?video=Histoire-geologique-du-site-Pyrenees-Mont-Perdu-version-espagnole.flv

En anglais : http://www.parc-pyrenees.com/espace_videos/?video=Histoire-geologique-du-site-Pyrenees-Mont-Perdu-version-anglaise.flv

Toutes les versions sont disponibles sur le site internet du Parc national des Pyrénées, rubrique vidéo : http://www.parc-pyrenees.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Deauville Green Award est Le festival international des productions audiovisuelles pour le développement durable et l’écologie. À travers la compétition impliquant 250 films sur 30 pays, les conférences, rencontres professionnelles et actions ont pour objectifs de mettre en lumière les pratiques durables et de participer à la sensibilisation et la mobilisation du grand public autour des enjeux du développement durable. Une manière d’accéder à une connaissance du concret, basée sur les solutions mises en place par les entreprises et institutions.

Montagne Pyrénées. Le Pic du Midi de Bigorre (65).

Le Pic du Midi au sommet !

On l'appelle aussi le vaisseau des étoiles. Ph. P. Compère.

On l’appelle aussi le vaisseau des étoiles. Ph. P. Compère.

Si 2012 aura été marquée par une forte progression du chiffre d’affaires du Pic du Midi et un nombre de visiteurs en forte croissance, 2013 restera dans les esprits comme l’année des grands évènements.

Évènements climatiques tout d’abord avec de très fortes chutes de neige en janvier et des inondations en juin qui ont notamment entrainé la fermeture du Col du Tourmalet durant l’été. Évènement pour les skieurs avec la création du 1er espace 100% freeride des Pyrénées. Évènement enfin pour les amoureux de nature avec la labellisation du Pic du Midi comme Réserve Internationale de Ciel Étoilé.
Désormais, les regards se tournent vers l’avenir, en particulier vers deux sujets fondamentaux pour le futur du Pic du Midi : la rénovation de l’Hôtellerie des Laquets et le lancement de la démarche visant à classer le Pic du Midi au Patrimoine Mondial de l’UNESCO dans la catégorie « Naturel et culturel ».

L’Hôtellerie des Laquets en ordre de marche !

Les Laquets sous la neige. Ph. Th. Duhagon.

Les Laquets sous la neige. Ph. Th. Duhagon.

En mars dernier, le Comité Syndical du Pic du Midi a donné son accord sur le positionnement et le financement de l’Hôtellerie des Laquets. L’idée est d’en faire un hébergement de haute montagne de qualité relié au Pic du Midi par un téléphérique. Avec un taux de fréquentation annuelle des nuitées au Pic du Midi de 92%, il permettra de répondre à une forte demande qui ne peut à ce jour être contentée sur certaines périodes. L’objectif est d’offrir une prestation d’hébergement différente du Pic du Midi pour ne pas créer une concurrence directe (hébergement de qualité avec une décoration chaleureuse de type chalet de montagne)
Les périodes d’ouverture de l’Hôtellerie des Laquets seront calquées sur celles du Pic du Midi. 12 chambres (dont une chambre réservée aux personnes en situation de handicap) et 2 duplex composés de deux chambres chacun sont prévus. Chaque chambre disposera de sa propre salle de bain. L’ensemble permettra d’accueillir 32 personnes chaque soir. Un salon cosy avec cheminée et bar sera aménagé. Il donnera sur une véranda chauffée qui permettra la contemplation des étoiles et du panorama… bien au chaud.
L’hiver, l’accueil se fera uniquement la nuit. Tous les clients qui viendront dormir au Pic du Midi dîneront à l’Hôtellerie des Laquets dans un restaurant de 70 places qui proposera une cuisine de qualité orientée produits du terroir. L’été, le bar et un service snack (tartines, assiettes composées, sandwichs élaborés) seront accessibles en journée. Une terrasse de 80m² permettra de se reposer face à la chaîne des Pyrénées.
Un téléphérique (va ou vient) assurera la liaison entre l’Hôtellerie des Laquets et le Pic du Midi. Il sera accessible uniquement aux clients nuit. Les marcheurs et les skieurs ne pourront y accéder. A ce jour, le tarif moyen envisagé sera de 330 € pour une chambre double, 260 € pour une personne et 540 € pour un duplex (4 personnes). Le montant total de l’investissement est de 6,1 M€ dont 2,8 M€ pour les travaux de réhabilitation et d’extension de l’Hôtellerie et 3,3 M€ pour la construction du téléphérique. La recherche de financement a démarré. L’objectif est de débuter les travaux au cours de l’été 2015.

Inscription du Pic du Midi à l’UNESCO : 1ères démarches… Lire la suite

Gèdre – Héas en Pays Toy (65)

2ème édition de la Journée de Herbe et du Près.

Partir à la découverte des traditions du Pays Toy.

Partir à la découverte des traditions du Pays Toy.

Jeudi 1er août à Héas, à partir de 9 h 30, se déroule la 2ème édition de la Journée de l’Herbe et du Près.

Cette manifestation est organisée par l’association Montagne Culture Avenir dans le cadre du programme transfrontalier de valorisation du site transfrontalier Pyrénées Mont-Perdu, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, au double titre de patrimoine naturel et paysage culturel.
Tout au long de cette journée, vous allez découvrir les techniques de fauches des anciens : Concours de dalhade (fauche). A cette occasion, se tiennent de nombreuses expositions : Les outils anciens de la fauche, Fleurs de nos montagnes, fleurs de nos vallées. Des années 1965 aux années 1980 : autour de la fauche dans le Pays Toy. Atelier de découverte de la flore pour les enfants à 14 heures. Exposition et vente de produits locaux. Dégustation du mouton Barèges-Gavarnie (AOP). Animation musicale avec des chants traditionnels. Restauration sur réservation (menu 20 €) : Le Maillet (05 62 92 48 97), La Munia (05 62 92 48 39) et Le Refuge (05 59 80 38 66).

Plus d’informations sur http://www.gavarnie.com.

Gavarnie (65)

Gavarnie-Gèdre, patrimoine mondial de l’UNESCO accueille l’Odyssée du Flocon à la Vague !

Inscrit, au même titre que le massif transfrontalier du Mont-Perdu sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO pour la beauté de ces paysages ainsi que pour la richesse de ses valeurs culturelles et pastorales, Gavarnie-Gèdre accueille les 5 et 6 juin l’Odyssée « Du Flocon à la vague ».

Gavarnie, un cirque grandiose classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO.

Gavarnie, un cirque grandiose classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Il était normal que ce site référencé par l’UNESCO, l’année internationale de l’eau, soit partie prenante de cette manifestation. De la grande cascade du Cirque de Gavarnie, donnant naissance au Gave de Pau, jusqu’à Biarritz, au fil de l’eau, les champions et personnalités participant à l’Odyssée vont pouvoir découvrir et faire partager les multiples activités, et le riche patrimoine des territoires traversés.
A Gavarnie, au cœur du cirque, berceau du pyrénéisme, ils iront à la rencontre et à la recherche de l’âme des premiers guides de haute montagne qui ont fait la réputation du village et font référence dans le milieu de la montagne. L’eau, eux ils l’ont à la fois vénérée pour leurs activités pastorales puis sous forme de neige ou de glace l’ont « affrontée », parfois apprivoisée souvent pour accompagner les personnalités qui voulaient découvrir ces montagnes, quelques fois pour leurs défis sportifs.
Tout comme eux, à l’hôtellerie du cirque, ils auront l’impression de vivre la montagne, ses traditions, qu’elles soient sportives, culinaires ou festives. Au sein de ce site situé en plein cœur du Parc national des Pyrénées, peut-être auront-ils l’occasion d’apercevoir le fameux Desman en redescendant vers le village. A Gavarnie, l’eau est également source de richesse hivernale sous sa forme neigeuse avec les diverses pratiques présentes sur le site : ski alpin, ski de fond, ski de randonnée, raquettes, cascades de glace… Lire la suite