Observation du ciel au Pic du Midi de Bigorre.

Le Pic du Midi dans le Top 10 des meilleurs endroits pour observer le ciel !

Pluie d'étoiles au-dessus du Pic du Midi. Ph. P. Compère.

Pluie d’étoiles au-dessus du Pic du Midi. Ph. P. Compère.

Le journaliste britannique Jamie Carter du Telegraph a placé le Pic du Midi en 6ème position dans le cadre de son classement des 10 meilleurs endroits au monde pour observer le ciel…

Une véritable consécration pour le site pyrénéen qui se retrouve ainsi aux cotés de Fuerteventura aux Canaries, du désert d’Atacama au Chili ou encore du planétarium de Cuzco au Pérou… Venu en septembre 2014 au Pic du Midi, Jamie Carter avait été séduit par le site du Pic du Midi et son histoire.

40 000 points lumineux…

40 000 points lumineux concernés par l’amélioration des éclairages, 251 communes dont d’aussi importantes que Lourdes et Lannemezan, 87 500 habitants, 65% du département des Hautes- Pyrénées… la labellisation de la Réserve Internationale de Ciel Etoilée (RICE) du Pic du Midi vient confirmer une véritable dynamique mise en marche par l’ensemble des acteurs du territoire.

Grâce à sa labellisation par l’IDA* (International Dark-Sky Association), la RICE du Pic du Midi devient la 6ème au monde et la 1ère en Europe continentale. Cette labellisation va permettre de préserver de la pollution lumineuse le ciel étoilé autour de l’Observatoire du Pic du Midi et plus globalement les espaces naturels haut-pyrénéens. Dans le cadre de l’application des dispositions du Grenelle 2 relatives à la lutte contre la pollution lumineuse, les Hautes-Pyrénées à travers la RICE du Pic du Midi deviennent ainsi un territoire pilote dans la mise en place de nouveaux modes d’éclairage économes et non polluants et dans le développement de nouvelles formes de tourisme scientifique et de nature.

Une zone cœur de 612 km², une zone tampon de 3 000 km² !

Prévue dans un 1er temps sur une surface d’environ 50 km², la zone coeur de la réserve représente désormais 612 km². Elle comprend le site classé du Pic du Midi, la Réserve Naturelle du Néouvielle et une partie du Parc national des Pyrénées. Elle s’étend de part en part des Hautes-Pyrénées (Hautes Vallées d’Azun, de Cauterets, de Gavarnie, d’Aure et du Louron). Cette zone cœur doit être intrinsèquement sombre et ne souffrir d’aucune pollution lumineuse. Basée sur les limites déjà existantes d’espaces classées et protégées, 72% de cette zone se situe à plus de 2 000 mètres d’altitude.

En parallèle, une zone tampon hiérarchisée (rural, périurbain, urbain) a été définie sur plus de 3 000 km². Elle comprend 251 communes regroupées en deux Pays (Pays des Vallées des Gaves, Pays des Nestes) et une communauté de communes (Communauté de communes de Haute Bigorre). Des dynamiques de sensibilisation et de conversion des éclairages y sont développées.

Désormais, protéger le ciel n’est plus simplement une question d’étoiles. Les collectivités, acteurs du territoire, le SDE, EDF, le Parc national des Pyrénées… ont parfaitement saisi les enjeux de l’obtention du très convoité label Réserve Internationale de Ciel Étoilé du Pic du Midi : protection de l’environnement nocturne, économie d’énergie, qualité de vie, développement touristique…Et chacun d’eux s’est engagé à renforcer et faire exister ce nouveau territoire qui vit désormais avec les étoiles.

* International Dark Sky Association (IDA)…

IDA est le seul organisme international dont la mission est de soulever les différentes problématiques liées à la pollution lumineuse, de mener des actions de sensibilisation, de trouver les solutions nécessaires pour en limiter les impacts et d’outiller la communauté internationale à appliquer des mesures de contrôle appropriées. IDA compte plus de 50 sections et plus de 11 000 membres répartis dans 70 pays. A ce jour, il existe 6 réserves internationales de ciel étoilé au monde : Mont Mégantic (Canada), Exmoor National Park (Angleterre), Aoraki Mackensie (Nouvelle Zélande), NamibRand Nature Reserve (Namibie), Brecon Beacons National Park (Angleterre), Pic du Midi (France).

Plus d’infos sur http://www.picdumidicom

Photos : P. Compère

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Hautes-Pyrénées. Astronomie.

Le Pic du Midi ouvre le Planétarium le plus haut d’Europe !

la-salle-du-planetarium

La salle du Planétarium.

C’est au Pic du Midi, à 2 877 mètres d’altitude, que vient d’ouvrir le planétarium le plus haut d’Europe. Installé dans la plus que centenaire Coupole Baillaud, ce nouveau planétarium vient renforcer l’offre touristique du Pic du Midi, véritable lieu de mémoire, de culture et de sport. Ce planétarium représente la partie émergée d’une révolution qui s’annonce !

Le Pic du Midi crée un planétarium immersif au sein de la Coupole Baillaud. L’écran hémisphérique de 8 mètres de diamètre prend toute sa place dans le dôme. Au sol, ce sont 45 places assises avec fauteuils inclinables qui permettent de s’immerger totalement dans le spectacle. Les réservations de séance se font dès l’arrivée sur site.

D’une durée de 35 minutes, le 1er film proposé présente le rêve devenu réalité de l’écrivain et reporter scientifique Serge Brunier. Le navigateur des étoiles retrace l’aventure incroyable de ce voyageur infatigable qui, pour réaliser une photo de l’intégralité de notre galaxie, a fait le tour des observatoires du monde en passant bien entendu par le Pic du Midi… une photo qui se compose de plusieurs centaines de clichés ! C’est donc à un véritable voyage à travers l’univers que nous invite le Pic du Midi, un voyage instructif pour mieux comprendre le monde qui nous entoure.

D’ici l’été prochain, un film retraçant l’épopée du Pic du Midi sera proposé dans ce nouveau planétarium. Il est en cours de production par l’entreprise toulousaine Master Film. En attendant, un teaser de quelques minutes sera projeté dès décembre, histoire de donner envie de revenir !

Le nouveau planétarium du Pic du Midi représente un investissement de 360 000 €. La maitrise d’œuvre a été assurée par le Bureau d’Études Implicite qui a notamment travaillé sur la rénovation de l’Aiguille du Midi. La construction et la mise en place de l’écran de projection, de sonorisation et d’éclairage a été confiée à la société spécialisée RSA Cosmos (Loire). Les entreprises hautes-pyrénéennes Lorenzi, Mécamont et Pyrénées Menuiseries sont également intervenues.

Une Coupole pour vivre pleinement l’astronomie… Lire la suite

Ski. Derby du Pic du Midi de Bigorre (65).

Samedi 12 mars 2016, c’est la 7ème édition du Derby du Pic du Midi !

Grand rassemblement avant le départ du Derby.

Grand rassemblement avant le départ du Derby.

Pour sa 7ème édition, le Derby du Pic du Midi rassemblera tous les types de glisse le samedi 12 mars prochain. A ski, snowboard, monoski ou télémark, chacun s’emploiera à dévaler le plus rapidement possible ce parcours d’exception.

Épreuve de glisse en haute montagne inscrite au Trophée des Derbys et présidée par Mathieu Crépel, cette course chronométrée est ouverte à tous, licenciés ou non. Le principe de la course est simple. Le départ s’effectue du Pic du Midi par vague de cinq concurrents, le meilleur temps à l’arrivée en bas gagne… Les participants choisissent leur moyen de descente et l’itinéraire le plus opportun pour gagner la course. Ils doivent rejoindre l’arrivée le plus rapidement possible. Aucune porte ni tracé ne sont imposés en dehors de quelques passages interdits pour raison de sécurité.
Les 3 meilleurs temps dans chaque catégorie (hommes, femmes, papy riders / engins de glisse,) sont récompensés. Les participants peuvent également s’inscrire par équipe (3 personnes) concourant sur 3 engins de glisse différents. Le temps de l’équipe sera calculé par l’addition des 3 temps.
La journée s’achèvera à La Mongie par une soirée festive avec DJ Pone aux manettes (TTC, Svinkels, Birdy Nam Nam).

Informations/Inscriptions : picdumidi.com – n-py.com
Port du casque obligatoire, protection dorsale ou sac à dos, DVA, pelle et sonde.

Montagne. Bien-être dans les Hautes-Pyrénées (65).

Le Pic du Midi de Bigorre et Aquensis… Hauts lieux de Bien-être !

Le Centre Aquensis à Bagnères-de-Bigorre

Le Centre Aquensis à Bagnères-de-Bigorre

Le Pic du Midi. Ph. P. Compere.

Le Pic du Midi. Ph. P. Compere.

Le Pic du Midi et Aquensis, deux hauts lieux de tourisme et de bien-être sont devenus des passages incontournables dans la Vallée de Campan. C’est donc très naturellement que les deux sites ont décidé de se rapprocher. Forfait combiné, produits communs ou encore animations insolites sont quelques exemples d’un partenariat qui s’inscrit dans la durée.

Pic et Bulles, une formule qui fonctionne…
Depuis 2012, le Pic du Midi et Aquensis proposent un forfait combiné qui comprend une visite au Pic du Midi et 2 heures de détente au centre de bien-être d’Aquensis. Vendue tout au long de l’année à 45€/personne, la formule Pic et Bulles a conquis en 2015 plus de 700 clients. Pour les clients Nuit au Sommet, des produits Pure Altitude aux plantes des montagnes… Ce sont plus de 5 000 personnes qui vont bénéficier cette année des bienfaits des produits.

Pure Altitude à base d’edelweiss et de plantes des montagnes…
Une évidence pour le Pic du Midi de proposer des produits dont les principaux bienfaits proviennent d’une fleur que l’on retrouve dans les Pyrénées entre 1 800 et 3 000 m d’altitude. Présents en exclusivité sur les Hautes Pyrénées à Aquensis (soins personnalisés visage et corps), les produits Pure Altitude seront désormais offerts aux clients des Nuits au Sommet. Véritables concentrés d’efficacité issus de la nature, gel douche, shampoing et lotion pour le corps composent le kit de bienvenue mis à disposition des visiteurs.

Mardi 23 février, adoptez la ZEN Altitude !!
Durant toute la journée du mardi 23 février, les visiteurs pourront se laisser chouchouter au sommet du Pic. Les professionnelles de l’esthétique d’Aquensis leur proposeront une pause relaxation. L’occasion de découvrir les produits de la gamme Pure Altitude et de vivre une expérience de détente et de bien-être unique. Animation gratuite proposée entre 10h et 18h. Lire la suite

Ski. La S.A.S. N’PY RESA ouvre son capital.

Publics et privés s’associent pour commercialiser les Pyrénées. Leur but : faire des Pyrénées une destination touristique été comme hiver.

Michel Pélieu, président de N'PY et Christine Massoure, directrice générale de N'PY avec leurs partenaires.

Michel Pélieu, président de N’PY et Christine Massoure, directrice générale de N’PY avec leurs partenaires.

La Caisse des Dépôts investit ses fonds propres dans une place de marché dont la mission principale est l’attractivité des Pyrénées. A ses côtés, PG Invest, SAFIDI et la Caisse d’Épargne de Midi-Pyrénées apportent au capital de la S.A.S. N’PY RESA. Un intérêt marqué pour le travail mené depuis 11 ans par les domaines skiables du regroupement N’PY pour faire des Pyrénées une destination touristique à part entière !

Fort du constat que près de 80 % des journées ski sont produites par des clients en séjour, la SEM N’PY a lancé en 2014 la 1ère plateforme de réservation de vacances au ski dans les Pyrénées regroupant ainsi les offres de près de 550 prestataires (hébergements -20 000 lits-, forfaits, cours de ski, location de matériel et activités). En septembre 2015, la SEM N’PY créait la S.A.S N’PY RESA, filiale commerciale dédiée à la commercialisation des forfaits et des prestations annexes. Sa mission : augmenter le taux de transformation des nuitées en journées ski en facilitant l’accès à l’offre grâce à une plateforme technologique innovante qui assure un paiement unique et une offre en temps réel.
La création d’une S.A.S -Société par Actions Simplifiées- dans laquelle une SEM -Société d’Économie Mixte- reste majoritaire (et donc des élus représentant les territoires) est une véritable révolution. Il s’agit d’un montage public / privé totalement inédit en France.

Un savoir-faire valorisé…

En créant la S.A.S N’PY RESA, les élus représentant les domaines skiables ont voulu valoriser le savoir-faire de leur regroupement. Depuis 11 ans, alors que l’intelligence collective et l’économie collaborative n’étaient que de vagues concepts, les stations N’PY ont su se remettre en cause, innover et développer de nouvelles technologies désormais recopiées par les majors du ski.
Sur un marché mature où les canaux de distribution prennent le pas sur la destination, N’PY a mené un véritable travail de fond pour proposer un canal de distribution 100% local et une offre touristique pour toutes les saisons en phase avec les attentes des touristes. Pensée pour que le séjour soit organisé en quelques clics seulement, la plateforme de réservation n-py.com lancé en 2014, a permis d’investir de nouveaux marchés bien au-delà des régions limitrophes.
Cette capacité d’anticipation a conduit N’PY à vouloir séparer les activités d’intérêt général au service des domaines skiables (échange de bonnes pratiques, mobilisation collective des moyens, formation des personnels, groupement des commandes…) de l’activité commerciale.
Cette dernière, valorisée à 3 M€ au sein de la S.A.S. N’PY RESA, a offert à N’PY l’opportunité de se rapprocher d’investisseurs privés pour amplifier son développement commercial et aller chercher de nouveaux clients, tout en restant maîtres des décisions. Ainsi, les élus assurent le développement de leur territoire respectif en toute saison sans solliciter de fonds publics.

Une levée de fonds d’envergure ! Lire la suite

Ski. Freeride au Pic du Midi de Bigorre (65).

Samedi 23 janvier 2016, 1ère descente freeride pleine lune au Pic du Midi !

Avant d'entamer la descente du Pic du Midi de Bigorre.

Avant d’entamer la descente du Pic du Midi de Bigorre.

Le temps s’annonce parfait samedi 23 janvier pour la première descente freeride de l’année. Ce soir-là, le Pic du Midi propose aux skieurs aguerris de descendre du Pic du Midi, à ski ou en snowboard, éclairés par la seule luminosité de la lune.

Les amoureux de freeride sont attendus dès 15h pour une prise en charge par un moniteur qui évaluera le niveau de chacun. A partir de 16h, les skieurs passeront une soirée inoubliable et totalement insolite avec au programme : la montée en téléphérique au Pic du Midi en fin de journée, le coucher de soleil, la visite du site (terrasses et musée), un buffet traditionnel campagnard et enfin, la descente à ski, depuis le sommet, encadrée par des moniteurs. L’itinéraire le plus opportun sera déterminée en fonction des conditions du jour.

Deux autres soirées pleine lune prévues les samedi 20 février et vendredi 25 mars…

Rappelons qu’à l’instar de l’Aiguille du Midi à Chamonix et de La Grave dans les Alpes, le Pic du Midi a ouvert en décembre 2013 un espace de ski unique dans les Pyrénées. Depuis son sommet à 2 877 m, deux descentes s’offrent aux skieurs :
· Versant La Mongie jusqu’à Artigues-Campan, l’itinéraire « la Coume du Pic » avec son dénivelé de 1 700 m pour 10 km de descente. Une navette gratuite remonte les skieurs au pied des pistes.
· Versant Barèges jusqu’au Télésiège du Tourmalet, le forfait Pic du Midi Unlimited inclut le retour par cette remontée mécanique.
Les skieurs moins aguerris peuvent également emprunter les itinéraires de « la Jaune », « la Verte » ou « la Violette » depuis la gare intermédiaire du Taoulet à 2 341 m.

Connaissance de la haute montagne exigée !

Ainsi, à près de 3 000 mètres d’altitude, c’est un domaine exceptionnel de haute montagne qui s’offre aux skieurs. Une bonne connaissance de la haute montagne et un équipement adapté sont indispensables car ces espaces ne sont ni surveillés, ni aménagés, ni balisés. Afin de bénéficier de conseils avisés et de profiter au maximum de ces magnifiques descentes, l’accompagnement par un professionnel de la montagne est fortement recommandé.

Soirée sur réservation : 99€/personne
Plus d’infos sur http://www.picdumidi.com

Ski. 1er bilan d’ouverture des stations de ski N’PY.

Des vacances de Noël assurées !

Le Cirque du Lys à Cauterets. Ph. M. Pinaud.

Le Cirque du Lys à Cauterets. Ph. M. Pinaud.

Malgré un enneigement difficile, les stations N’PY des Hautes-Pyrénées (Peyragudes, Piau-Engaly, Grand Tourmalet, Luz-Ardiden et Cauterets) ont pu tirer leur épingle du jeu depuis le début de la saison.

Après avoir bénéficié d’une très belle chute de neige fin novembre, elles ont su conforter et renforcer leur manteau neigeux grâce à des techniques innovantes et à la mobilisation de leurs équipes. Niveau investissement, des choix stratégiques ont été réalisés ces dernières années avec par exemple l’installation d’enneigeurs permettant de produire des volumes importants de neige lorsque les fenêtres météo -souvent furtives- l’autorisent. Ou encore avec l’installation de barrières à neige en bois, solution écologique et efficace qui piège la neige transportée par le vent. Côté fonctionnement quotidien, les progrès technologiques ont également permis d’optimiser l’enneigement par l’utilisation de GPS et de sonars embarqués dans les dameuses pour une répartition stratégique des quantités de neige sur le domaine. Ces innovations et la grande implication des équipes ont permis de proposer de bonnes conditions de ski durant les vacances de Noël. Il est intéressant de rappeler qu’il n’y a pas si longtemps, en 1989/1990, des conditions de neige similaires n’avaient pas permis l’ouverture des domaines skiables et contraint les saisonniers au chômage technique.

280 000 journées ski enregistrées… Lire la suite