Ski. 1er bilan d’ouverture des stations de ski N’PY.

Des vacances de Noël assurées !

Le Cirque du Lys à Cauterets. Ph. M. Pinaud.

Le Cirque du Lys à Cauterets. Ph. M. Pinaud.

Malgré un enneigement difficile, les stations N’PY des Hautes-Pyrénées (Peyragudes, Piau-Engaly, Grand Tourmalet, Luz-Ardiden et Cauterets) ont pu tirer leur épingle du jeu depuis le début de la saison.

Après avoir bénéficié d’une très belle chute de neige fin novembre, elles ont su conforter et renforcer leur manteau neigeux grâce à des techniques innovantes et à la mobilisation de leurs équipes. Niveau investissement, des choix stratégiques ont été réalisés ces dernières années avec par exemple l’installation d’enneigeurs permettant de produire des volumes importants de neige lorsque les fenêtres météo -souvent furtives- l’autorisent. Ou encore avec l’installation de barrières à neige en bois, solution écologique et efficace qui piège la neige transportée par le vent. Côté fonctionnement quotidien, les progrès technologiques ont également permis d’optimiser l’enneigement par l’utilisation de GPS et de sonars embarqués dans les dameuses pour une répartition stratégique des quantités de neige sur le domaine. Ces innovations et la grande implication des équipes ont permis de proposer de bonnes conditions de ski durant les vacances de Noël. Il est intéressant de rappeler qu’il n’y a pas si longtemps, en 1989/1990, des conditions de neige similaires n’avaient pas permis l’ouverture des domaines skiables et contraint les saisonniers au chômage technique.

280 000 journées ski enregistrées… Lire la suite

Ski. Ouvertures des pistes annoncées dans les Hautes-Pyrénées (65).

Après Cauterets, 4 autres stations N’PY ouvriront leurs pistes le week-end prochain !

A fond la glisse.

A fond la glisse !

Grâce aux importantes chutes de neige de ces 15 derniers jours et à l’important travail de préparation des pistes engagé par les équipes, les stations de Peyragudes, Piau, Grand Tourmalet (Barèges, La Mongie) et Luz-Ardiden sont désormais en ordre de bataille pour ouvrir leurs domaines d’ici la fin de semaine. Les prévisions de Météo France sont optimistes pour les 5 jours à venir.

D’ici l’ouverture de ces stations, et vue le soleil annoncé, N’PY engage les skieurs à se rendre à Cauterets. 18 pistes sont ouvertes. La station enregistre 1 m de neige au sommet et 40 cm au pied des pistes. L’accès est dégagé.

Tout savoir sur les ouvertures…

Peyragudes propose une ouverture de son domaine à 80%. A noter que Peyragudes sera ouvert du 5 au 8 décembre, les 12 et 13 décembre, puis définitivement à partir du 19 décembre. On note 30 cm à
1 600 m et 70 cm à 2 400 m.
Piau ouvre son domaine à partir de vendredi 4 décembre, histoire d’accueillir sereinement les plus férus de ski. 30 cm au pied des pistes et 70cm au sommet.
Grand Tourmalet (Barèges/La Mongie) sera ouvert à 75%. 30 cm au pied de pistes et 65 cm au sommet.
Le Pic du Midi ouvre son espace freeride à partir du samedi 5 décembre.
Luz-Ardiden annonce une ouverture des secteurs Aulian et Caperette ainsi que l’espace débutant. Tarif unique à 23€. Forfait offert aux 30 premiers skieurs. Petit déjeuner offert entre 8h30 et 10h. 20 cm en pied de pistes et 70 cm au sommet.
Dans les Pyrénées-Atlantiques, la décision d’ouvrir Gourette et La Pierre Saint Martin sera prise jeudi 3 décembre.

Toutes les informations à retrouver sur http://www.n-py.com

Ski. Une plateforme de réservation unique dans les Pyrénées.

Avec N’PY, que c’est bon de skier dans les Pyrénées !

Plaisir de skier dans les stations N'PY.

Plaisir de skier dans les stations N’PY.

« Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite », Henri Ford a parfaitement résumé N’PY et le rapprochement de 7 domaines skiables (Peyragudes, Piau, Grand Tourmalet, Luz-Ardiden, Cauterets, Gourette et La Pierre-Saint-Martin), 3 grands sites (Pic du Midi, Cauterets-Pont d’Espagne et le Train de la Rhune) et 4 espaces nordiques (Piau Sobrarbe, Payolle, Cauterets-Pont d’Espagne et la Forêt du Braca).

Que ce soit pour les skieurs débutants, les skieurs confirmés ou les non skieurs, les domaines pyrénéens regroupés sous la marque N’PY, poursuivent leur développement. Cette année, ce sont plus de 8,5 M€ qui sont investis afin de rendre accessible le ski au plus grand nombre, dont plus de 300 000€ sur le développement de la plateforme de réservation n-py.com. Avec 2 millions de journées skieurs vendues l’année dernière et un CA de 50,8 M€, les stations N’PY représentent à elles-seules 55% du massif pyrénéen.

N-PY.COM poursuit sa révolution.

Le site n-py.com qui permet de réserver et payer en quelques clics l’ensemble de son séjour ski (de l’achat des forfaits en passant par la réservation de l’hébergement, des cours de ski, du matériel ou bien encore des activités), a été entièrement repensé. Désormais, plus de 550 prestataires sont regroupés sur une même place de marché encore plus intuitive et simple à manipuler avec les disponibilités de tous les prestataires en temps réel. Pour le skieur, c’est la garantie d’un service 100% local, 100% sécurisé, 100% sur-mesure, sans intermédiaire et au meilleur prix garanti !
Et pour ceux qui ne s’y retrouvent pas ou qui souhaitent des conseils, le centre d’appel N’PY avec ses conseillers pyrénéens est désormais ouvert même le dimanche (tchat, mail et téléphone de 8h à 17h).

Nouveau : le forfait semaine à la carte ! Lire la suite

7ème édition du Jour de la Nuit !

Agir contre la pollution lumineuse en Pays de Lourdes et Pays des Gaves (65)… Et sur le plan national !

Observation du ciel depuis le Pic du Midi de Bigorre.

Observation du ciel depuis le Pic du Midi de Bigorre.

7ème édition du Jour de la Nuit… Il est grand temps de rallumer les étoiles ! *

Pour cette 7ème édition du Jour de la Nuit qui a lieu samedi 10 octobre 2015, une vingtaine de communes éteindront l’’éclairage public de leur commune pour redécouvrir, le temps d’’un soir la magie de la nuit noire où la voûte étoilée se révèle être une fenêtre sur l’’histoire de l’’Univers.… Adé, Argelès-Gazost, Agos-Vidalos, Arras en Lavedan, Aspin en Lavedan, Bartrès, Beaucens, Boô-Silhen, Cauterets, Chèze, Jarret, Julos, Lau-Balagnas, Loubajac, Lourdes, Pierrefitte-Nestalas, Poueyferré, Saint-Créac, Saint-Pé-de-Bigorre, Sassis, Viella et Villelongue éteindront leur éclairage public samedi soir !

Les communes du Pays de Lourdes et des Vallées des Gaves connaissent bien ces problématiques car elles appartiennent à la Réserve Internationale de Ciel Étoilé du Pic du Midi ; nombreuses sont celles qui se sont déjà engagées dans des actions de conversion de leur parc d’’éclairage public pour moins polluer le ciel et réduire leur facture énergétique.
Le Jour de la Nuit est une manifestation nationale de sensibilisation à la pollution lumineuse unique en France : pendant une soirée et une nuit de nombreuses communes fêtent la nuit noire car aujourd’hui’ la pollution lumineuse est très présente dans notre environnement et, mal utilisée, elle se révèle néfaste pour les écosystèmes et la santé humaine. De plus, la pollution empêche les citoyens de pouvoir observer les étoiles et contribue à un gaspillage énergétique et donc économique non négligeable.

Les animations dans et autour des communes… Lire la suite

Montagne Pyrénées. Pic du Midi de Bigorre (65).

Le Pic du Midi de Bigorre… Une aventure d’Hommes !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’histoire scientifique du Pic du Midi avant d’être astronomique, fut d’abord météorologique. Mais c’est surtout l’histoire d’hommes qui se sont battus depuis plus de 140 ans pour construire et sauvegarder ce formidable patrimoine.

Les Pionniers du Pic…

L’Observatoire du Pic du Midi est né de la rencontre d’une montagne et d’hommes habités par la passion de la connaissance : les précurseurs au XVIIIème siècle, les créateurs à la fin du XIXème siècle et toute une lignée de savants, astronomes, physiciens, botanistes qui ont bâti sa renommée.
Dès 1774, Monge et Darcet montent au Pic du Midi pour y étudier la pression atmosphérique. En 1873, le Général de Nansouty y installe une station météorologique provisoire où il mesure pression, température, humidité et différentes autres grandeurs intéressant la météorologie.
Xavier Vaussenat, ingénieur, est séduit par cette aventure et s’intéresse à tous les aspects scientifiques et historiques de la région. En 1908, Benjamin Baillaud, Directeur de l’Observatoire de Toulouse, y fait construire une coupole de 8 m de diamètre dont le transport sera un véritable exploit. Une seule route de terre permettait alors aux marcheurs d’atteindre le col de Sencours depuis le col du Tourmalet. Les scientifiques accédaient au sommet à pied, par un rude sentier pierreux.
En 1929, Bernard Lyot, un jeune astronome de l’Observatoire de Meudon, se lance dans un projet audacieux : l’observation de la couronne solaire en dehors des éclipses, projet qu’il réalisera grâce à la création d’un appareil baptisé coronographe en 1931. Les chercheurs étudient alors le soleil dans ses moindres détails. C’est notamment grâce aux images obtenues depuis le Pic du Midi dans les années 1940 que l’on a découvert que le sol lunaire était recouvert d’une couche de poussière. Un détail essentiel qui a fait de l’Observatoire du Pic du Midi le centre de cartographie détaillé de la surface lunaire pour les missions Apollo pilotées par la NASA.
En 1952, est construit un deuxième téléphérique qui relie la Mongie au sommet via la gare intermédiaire du Taoulet. Dans les années 1980, le site connaît des années difficiles dues à des problèmes d’ordre financier et matériel et à des conditions de vie extrêmes à cause de l’altitude. Il coûte cher et n’autorise que 120 nuits d’observation par an en moyenne. On parle de fermer le site…

De la menace de fermeture au sauvetage du Pic… Lire la suite

Pic du Midi de Bigorre (65). Saut Pendulaire.

Battre le record de France de Saut Pendulaire établi à 240 m !vercor4

Après avoir réussi l’exploit en mai dernier de rejoindre en marchant dans les airs les deux téléphériques du Pic du Midi, les toulousains de l’équipe Pyrénaline se lance un nouveau challenge…

Battre le record de France de saut pendulaire établi à 240 m, et ceci pour la première fois à partir d’un téléphérique, vendredi 04 septembre 2015, de 16h30 à 21h.
Variante du saut à l’élastique, le saut pendulaire consiste à tendre dans un premier temps un câble entre le Taoulet (gare téléphérique intermédiaire à 2 341 mètres) et le Pic du Midi (2 877 mètres). A ce câble est accrochée une corde d’alpiniste décalée par rapport au lieu de saut. La trajectoire du saut du jumper ressemble ainsi à celle d’une pendule.
Les premiers sauts se dérouleront le vendredi 04 septembre de 16h30 à 21h et se poursuivront le samedi 05 septembre de 17h à 21h.

Plus d’infos sur http://www.pyrenaline.fr et http://www.picdumidi.com

Montagne Pyrénées. Le Pic du Midi de Bigorre (65) fête ses 15 ans d’ouverture au public.

15 ans, 15 évènements durant la saison !

Beaucoup de monde sur les terrasses pour contempler les Pyrénées. Ph. C. Espigat.

Beaucoup de monde sur les terrasses pour contempler les Pyrénées. Ph. C. Espigat.

Le Pic du Midi fête cette année 15 années d’ouverture au grand public. Afin de marquer cet évènement, 15 manifestations exceptionnelles sont organisées tout au long de l’année. Elles offrent l’occasion de découvrir le Pic du Midi sous un autre angle. Et il y en aura pour tous les goûts !

Des exploits…

La 1ère animation a donné le ton. Une dizaine de membres de l’association Pyrénaline, tous funambules de l’extrême, ont rejoint les deux téléphériques entre le Taoulet et le Pic du Midi en marchant dans les airs sur une Highline (sangle molle tendue entre les deux téléphériques). Une distance d’une quinzaine de mètres et un aplomb d’environ 250 mètres les séparaient… Le week-end du 5 et 6 septembre, les membres de l’association Pyrénaline tenteront de battre le record de France de saut pendulaire aujourd’hui établi à 240 mètres. Il s’agira de sauter dans le vide depuis le Pic du Midi avec deux cordes dynamiques installées de façon décalée de sorte à réaliser un saut qui a la forme d’un pendule oscillant. Du grand spectacle à voir depuis les terrasses du Pic !

De la musique…

Le dimanche 19 juillet en fin de journée, BDA (Boulevard des Airs) lancera son 3ème album en donnant un concert de rock alternatif à 2 877 m. Changement total de registre, le vendredi 24 juillet avec Piano Pic et son concert donné par Pierre Reach, Denis Pascal, Eric Lacrouts et Damien Ventula sur le thème de Schubert. Le Cartel Bigourdan organise une soirée DJ set sur les terrasses du Pic du Midi le vendredi 31 juillet. La fanfare Gimmick Five Syndicate et ses 15 musiciens seront au Pic du Midi le dimanche 27 septembre dans le cadre du Big Bag Festival de Bagnères de Bigorre organisé par le Cartel Bigourdan.

Du sport…

Descente en VTT du Pic du Midi.

Descente en VTT du Pic du Midi.

De la course à pied avec un trail de 23 kilomètres autour du Pic du Midi le samedi 1er août lors de la Trail Qu’ei Atau (Trophée Pain de Sucre). Du VTT avec le 1er Raid Enduro VTT en test les 4 et 5 juillet avant la véritable course le 29 août. 30 riders affronteront la piste allant du Pic du Midi au Pic du Jer. De la trottinette avec la descente du Pic du Midi à la Mongie les vendredi 7 et 14 août lors de la Mont’N’roll Trottinettes.

Des soirées magiques… Lire la suite