Parc national des Pyrénées. Réintroduction du Bouquetin ibérique.

14 Bouquetins ibériques pour un lâcher réussi.

a-la-decouverte-de-son-nouveau-territoire-ph-y-bielle

A la découverte de son nouveau territoire. Ph. Y. Bielle.

Début novembre 2016, aux alentours de 22h, quatorze bouquetins ibériques originaires du Parc national de Guadarrama (Espagne), ont rejoint les hauteurs de la commune de Gavarnie-Gèdre dans les Hautes-Pyrénées. Un merveilleux ciel étoilé a permis à la quarantaine de personnes ayant bravé le froid, d’assister à l’arrivée de dix femelles et de quatre mâles. Un moment toujours émouvant et fort en symbolique d’autant qu’il s’agissait du lâcher présentant le plus d’animaux jusqu’alors réalisé.

Ainsi Pyrène, Cléo, Chipie, Soeix, Yoni, Sylène, Chloris (déesse des fleurs grecque), Merkha (Belle en améridien), Dora et Missa pour les femelles, Jazzy, Titou, Pelton et Monmon pour les mâles ont été lâchés au col de Ripeyre. Le lâcher a été réalisé avec le soutien logistique des agents du Parc national, des chasseurs barégeois, de la commission syndicale de la vallée de Barèges, de la commune de Gavarnie-Gèdre, et de la commune de Viscos qui ont mis à disposition les 4×4 pour monter les bouquetins au Col de Ripeyre. Certains nouveaux arrivants ont dès le lendemain retrouvé les deux femelles, Fraise et Mendi, et leur cabri, qui évoluent à proximité immédiate. La population de bouquetins ibériques au Parc national des Pyrénées dénombre désormais environ 85 individus.

EDF, partenaire financier du programme de réintroduction du Bouquetin ibérique… Lire la suite

Publicités

Faune des Pyrénées. Décès d’un des bouquetins ibériques réintroduits.

Pitou retrouvé mort sur le versant des Pyrénées espagnoles.

Pitou le Bouquetin ibérique lors de son lâcher. Ph. J-P. Crampe.

Pitou le Bouquetin ibérique lors de son lâcher. Ph. J-P. Crampe.

Grand et beau bouquetin mâle de 10 ans originaire de Sierra de Guadarrama, Pitou est arrivé dans le Parc national des Pyrénées lors du lâcher du 10 octobre 2014.

Son comportement exploratoire l’avait mené dès la fin octobre 2014 en Espagne, à proximité de Canfranc. Il n’avait pas quitté cette zone bien que se retrouvant seul loin de ses congénères. Grâce aux bonnes relations entretenues avec les services du gouvernement d’Aragon, le suivi minutieux de ses déplacements et de ses comportements se poursuivait. Mi-décembre, le collier GPS qu’il portait semblait ne plus indiquer de mouvement de sa part. Les agents de l’environnement et de la chasse du gouvernement aragonais se sont rendus sur place et n’ont pu que constater son décès. La cause de la mort reste encore indéterminée.
Après le décès de Sumo dans une avalanche l’hiver dernier sur les hauteurs de Cauterets (65), la mort de Pitou est la seconde perte à déplorer parmi les Bouquetins ibériques réintroduits au sein du Parc national. Il faut cependant tenir compte aussi de la disparition d’un autre individu, Chico, dont on a perdu la trace depuis le printemps 2015. Malgré ces pertes, le taux de survie de 95% est particulièrement important et bien au-dessus des taux habituellement rencontrés pour ce type d’opération.
A ce jour, la population de Bouquetins ibériques présente dans le Parc national des Pyrénées est de 61 individus dont 23 mâles.

Sur la carte les déplacements de Pitou.

Sur la carte, les déplacements de Pitou.

Montagne Pyrénées. Préservation de la Faune.

Déjà deux bouquetins ibériques parrainés !

Isis et Jaime, les Bouquetins déjà lâchés dans les Pyrénées. Ph. PNP J-P. Crampe.

Isis et Jaime, les Bouquetins déjà lâchés dans les Pyrénées. Ph. PNP J-P. Crampe.

Il aura fallu moins d’une semaine pour que, grâce à la générosité des donateurs, deux femelles bouquetins puissent être parrainées pour être réintroduites dès septembre 2015, dans le Parc national des Pyrénées.

La mobilisation autour de la réintroduction du bouquetin ibérique est réelle et va au-delà du territoire du Parc national des Pyrénées. Ainsi les parrains viennent à 40% de la région Midi-Pyrénées, à 20% de la région Aquitaine et à 40% du reste du monde voire de New York… Des associations relayent le message tandis que des collectivités telles que la Commission syndicale de la vallée de Saint-Savin, s’engagent dans cette démarche.

Vous souhaitez participer à cette aventure humaine et scientifique et parrainer un bouquetin ibérique en réalisant un don ?

Rien de plus simple : utilisez la plateforme de don sécurisée du Parc national des Pyrénées sur son site internet http://www.parc-pyrenees.com
Votre don ouvre droit à une importante réduction fiscale : 66% en réduction de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20% de votre revenu imposable. Par exemple, un don de 100 € vous revient en réalité à 34 € et vous fait bénéficier d’une réduction d’impôt de 66 €. Vous recevrez un reçu fiscal à valoir sur l’année de référence.
En tant que parrain, vous serez invité personnellement au lâcher de votre filleul.

Montagne Pyrénées. Réintroduction du Bouquetin dans les Pyrénées.

De nouveaux bouquetins attendus par… leurs congénères !

Lâcher d'un des bouquetins. PNP L. Nedelec.

Lâcher d’un des bouquetins. PNP L. Nedelec.

Lundi 25 mai 2015, sur le site du Clôt, au-dessus du Pont d’Espagne à Cauterets (65), sept nouveaux bouquetins ibériques, en provenance de la Sierra de Guadarrama près de Madrid, sont venus conforter la population de 24 adultes déjà relâchés depuis juillet 2014, sur le territoire du Parc national des Pyrénées.

Ce complément de 5 femelles et de 2 mâles, était particulièrement attendu afin de poursuivre le développement de la population. Un cabri né la semaine passée et la mort d’un mâle durant l’hiver portent désormais l’effectif à 31 individus. Un comité d’accueil sans pareil attendait ces nouveaux venus : quatre bouquetins d’un précédent lâcher étaient réunis sur le site. Ce lâcher s’est passé sans encombre. Les animaux, très vifs, ont rapidement pris du champ.
Cet événement a réuni une cinquantaine de spectateurs et de personnalités ainsi que des agents du Parc national des Pyrénées et de l’ONCFS des Hautes-Pyrénées.
A noter que les financeurs de ce programme de réintroduction sont l’Europe, l’État, la Région Midi Pyrénées, le Commissariat au massif des Pyrénées, le département des Hautes-Pyrénées, EDF, le parc animalier des Pyrénées et le Parc national des Pyrénées.

Le choix des sites de réintroduction… Lire la suite