Ski. Vallées d’Aure et du Louron (65).

Un accord historique pour 247 km de pistes !

P1020401 (2)

Les décideurs des deux vallées pyrénéennes ont la même volonté !

Les stations de Saint Lary, Piau-Engaly, Peyragudes et Val Louron proposent désormais un forfait commun pour skier indifféremment sur l’une ou l’autre des stations à tarif préférentiel. L’occasion d’aller découvrir les domaines skiables voisins et de proposer une véritable alternative aux grands domaines skiables européens.

Pyrénées 2 Vallées, des avancées historiques pour une nouvelle ambition…

Conformément à la réorganisation territoriale (loi NOTRe), la Communauté de Communes des Vallées d’Aure et du Louron a été créée en début d’année et s’est dotée d’un Office de Tourisme Communautaire. Une véritable mise en synergie des compétences a été engagée afin de construire une offre touristique commune et une stratégie de promotion du nouveau territoire pour inciter les skieurs et plus globalement les vacanciers à découvrir l’ensemble de la destination. Dans cet objectif, la marque Pyrénées 2 Vallées a été créée en juillet dernier.

Alors que jusqu’à l’hiver dernier, les 4 domaines skiables étaient concurrents malgré quelques tentatives de création de produits communs, ils deviennent désormais complémentaires en affichant une promesse client nouvelle et ambitieuse. Il s’agit désormais de travailler ensemble pour séduire de nouvelles clientèles pour lesquelles la destination pourrait être jugée trop éloignée pour venir en voiture ou trop étroite de par la taille des domaines skiables. Collectivités et exploitants souhaitent désormais promouvoir la destination Pyrénées 2 Vallées sur le territoire national mais également en Europe à commencer par le Royaume Uni, l’Espagne et le Benelux.

L’enjeu pour l’année qui arrive est d’installer cette nouvelle marque et de faire connaitre le Pass Pyrénées 2 Vallées et les services transports associés afin de rapidement se positionner vis-à-vis de la concurrence des grands domaines andorrans, espagnols et alpins.

Le Pass Ski Pyrénées 2 Vallées pour plus de liberté…

Le Pass ski inter stations Pyrénées 2 Vallées est un forfait unique qui permet d’accéder aux 4 stations de ski en toute liberté. Il a été conçu par les exploitants des remontées mécaniques et s’appuie sur une technologie dite « pay per use », associée à un outil de réservation et de suivi des consommations sur chaque domaine skiable.

Ce pass se présente sous la forme d’une carte prépayée à 20 € qui donne droit jusqu’à 8 journées de ski sur une période de 8 jours consécutifs, en formule paiement à la consommation. Les journées skiées sur la période de validité de la carte sont ensuite débitées par prélèvement bancaire sur le compte du client.

Plusieurs avantages sont associés à cette carte avec notamment le fait de ne pas avoir besoin de passer en billetterie à son arrivée sur la station (hors Val Louron pour cette année), un tarif préférentiel sur chaque journée de ski (-10% pendant les vacances scolaires, -15% hors vacances scolaires) et la garantie de ne payer que les journées réellement skiées.

Le Pass Pyrénées 2 Vallées sera prochainement accessible en vente internet depuis les sites des stations, les sites des Offices de Tourisme et de Pyrénées 2 vallées ainsi que ceux d’Altiservice et de N’PY. Il sera également en vente sur place dans l’ensemble des Offices de Tourisme et points d’informations de la destination.

Le Pass Ski Pyrénées 2 Vallées permet de se déplacer d’une station à l’autre…

Pour que l’offre deviennent réalité, la nouvelle Communauté de Commune Aure-Louron a souhaité organiser un véritable service de transport inter-station. Avec l’aide du Conseil Départemental des Hautes Pyrénées, l’offre de transport Ma Ligne a été totalement repensée afin de permettre aux vacanciers de se déplacer d’une station à l’autre sans avoir à utiliser son propre véhicule. Un service qui sera certainement apprécié des ados sans permis tout comme de ceux dont la conduite en montagne n’est pas une habitude. Ces navettes seront en service les lundis, mercredis et vendredis hors vacances scolaires et du lundi au vendredi pendant les vacances scolaires (4 €/aller-retour). Départ le matin vers les stations et retour après le ski. Ces navettes permettront aussi au non-skieur de profiter des animations/activités de nos vallées sur la journée ou à la demi-journée. Le détail des horaires seront communiquées très prochainement dans les offices de tourisme du territoire.

Une offre de transport depuis les 3 aéroports de la région…

Cette offre permettra aussi de satisfaire ceux qui font le choix de venir en avion sur leur lieu de vacances. Un nouveau mode de transport de plus en plus pratiqué pour venir dans les Pyrénées. Depuis 5 ans, des navettes à la demande permettent de monter en station depuis l’aéroport Tarbes-Lourdes. Cet hiver, pour la 1ère fois, les skieurs pourront atterrir à Pau et se rendre sur les stations Pyrénées 2 Vallées.

Enfin, une ligne régulière est mise en place par l’Office de Tourisme Communautaire Aure-Louron pour desservir tous les samedis l’aéroport de Toulouse. Hors vacances scolaires, la navette partira des stations Pyrénées 2 Vallées le matin pour un retour dans l’après-midi. Pendant les vacances scolaires, 2 allers-retours dans la journée du samedi sont prévus. Un système de réservation permettra de réserver sa place à l’avance (vendu 23€/trajet) ou dans le bus selon les disponibilités.

Pour mémoire…

Pyrénées 2 Vallées compte 4 stations de ski : Saint Lary, Peyragudes, Piau et Val Louron soit 247 km de pistes, 166 pistes et 64 remontées mécaniques. A ces stations, il convient de rajouter 4 centres de relaxation (Spassio by Balnéa à Peyresourde, Balnéa à Génos-Loudenvielle, Sensoria Rio et Spa Nuxe à Saint Lary et Edeneo à Piau, un centre thermal Sensoria Thermalisme, la Réserve naturelle nationale du Néouvielle, la Réserve régionale d’Aulon et une partie du Parc national des Pyrénées.

42 000 lits – 2,5 millions de nuitées – 1,3 million de journées ski

Plus d’infos sur http://www.pyrénéees2vallées.com

Publicités

Montagne. Val Louron a 40 ans !

Du 3 au 10 février 2017, la Station de Val Louron fête ses 40 ans !

0

Plaisir de skier dans une station familiale.

Il y a 40 ans sur le versant ouest de la Vallée du Louron, dans les Hautes-Pyrénées, Val Louron voyait le jour avec un « stade de neige ». Désormais reconnu comme le paradis blanc pour les enfants mais également par les riders pour son spot du Col, Val Louron est la station familiale par excellence. La 1ère semaine des vacances de Toulouse sera l’occasion de fêter comme il se doit les 40 ans de la station !

Au programme : feux d’artifice, After Ski et animations…

Organisée par l’Union de la Station de Val Louron, cette semaine anniversaire démarrera le vendredi 3 février par une descente aux flambeaux et un feu d’artifices. Un feu d’artifices est également prévu jeudi 9 février à 19h30. Du lundi 6 au vendredi 10 de 16h30 à 19h, le chapiteau en pied de pistes installé spécialement pour l’occasion, accueillera des After Ski Party avec concerts et DJ. A noter une fin de journée aux rythmes andalous le mercredi 8. Ambiance assurée !

Côté animations, un jeu de piste est organisé sur le domaine lundi 6 février à 14h et des visites commentées de la station par l’association Pays d’Art et d’Histoire (6 et 10 février à 14h) seront suivies d’un goûter. Mercredi sera une journée placée sous le signe du Carnaval avec de nombreux jeux et maquillages proposés aux enfants.

Côté sport, un slalom « La coupe des 40 ans », ouvert à tous, sera organisé le mardi 7 février et une course de luge nocturne sur la piste des débutants le mercredi 8 février.

Pour les quarantenaires en 2017, c’est cadeau… ou presque ! Lire la suite

Montagne. N’PY, 7 domaines skiables, 4 espaces nordiques et 3 sites touristiques d’exception.

N’PY, La Communauté des « Nouvelles Pyrénées » !

les-responsables-des-stations-de-ski-et-de-npy-au-grand-complet-photo-le-ptit-pyreneen

Les responsables des stations de ski et de N’PY au grand complet. Photo Le P’tit Pyrénéen.

Il y a 12 ans, alors que l’intelligence collective et l’économie collaborative n’étaient que de vagues concepts, des directeurs de stations soutenus par leurs élus visionnaires ont innové en regroupant des entreprises concurrentes à la base afin de peser davantage sur un marché du ski mature. Ils ont ainsi créé le seul réseau des Pyrénées qui réunit à la fois les territoires, les domaines skiables, les stations, les acteurs du tourisme (prestataires d’activités, hébergeurs…), les habitants et les consommateurs. Une communauté qui est en osmose avec le langage et les valeurs montantes de notre société de plus en plus attachée au progrès, sans renier ses racines territoriales.

N’PY « Nouvelles Pyrénées » est aujourd’hui une marque qui regroupe sept stations de sports d’hiver : Peyragudes, Piau, Grand Tourmalet (Barèges/La Mongie), Luz-Ardiden, Cauterets, Gourette et La Pierre Saint-Martin. A ces 7 domaines skiables s’ajoutent 4 espaces nordiques : Piau-Sobrarbe, Payolle, Le Pont d’Espagne à Cauterets et La Pierre Saint Martin-Le Braca. 1er acteur des Pyrénées françaises, N’PY représente plus de la moitié du marché du ski pyrénéen qui compte 38 stations de sports d’hiver. Chaque saison, les stations du groupe comptabilisent plus de 2 millions de journées ski. Elles totalisent 400 kilomètres de pistes et emploient 1 100 personnes au plus fort de la saison.

N’PY, c’est aussi été comme hiver 3 sites touristiques d’exception : le Pic du Midi, Cauterets Pont d’Espagne et le Train de la Rhune.

20,7 M€ investis cette saison… Lire la suite

Ski. Lutte contre le changement climatique.

La Station de ski de Peyragudes, en Vallée du Louron (65), investit pour son avenir !

Vue aérienne de la Station de Peyragudes. Ph. Soule-Delaffont.

Vue aérienne de la Station de Peyragudes. Ph. Soule-Delaffont.

Les domaines skiables pyrénéens n’ont pas attendu que la hausse globale des températures et son impact sur l’environnement soient au coeur de l’actualité pour se remettre en question. Ils ont notamment su s’équiper en neige de culture et apprendre à travailler la neige naturelle. Aujourd’hui, ce savoir-faire permet de diviser par trois l’exposition des stations aux aléas climatiques.

Néanmoins, les stations de montagne sont dans l’obligation d’adapter leur modèle face aux nouveaux défis à relever. Peyragudes a ainsi été l’une des premières à mettre en place une stratégie de diversification de son offre en développant des activités 4 saisons. Avec notamment la création dès 2000, de Balnéa, devenu le 1er centre de bien-être des Pyrénées françaises. Désormais, la station va encore plus loin.

Contribuer à la lutte contre le changement climatique…

Certifiée ISO 14001 dès 2007 (certification au management environnemental), Peyragudes, à l’instar de l’ensemble des domaines skiables du groupe N’PY, a adopté une démarche volontariste pour diminuer son impact sur l’environnement. Tous les effets potentiels ou avérés des activités de la station ont été identifiés et traités qu’il s’agisse d’impact sur les paysages, la pollution de l’air et de l’eau, la production de déchets, l’utilisation de l’eau, les nuisances sonores, la biodiversité ou la consommation d’énergie.
Soucieuses d’aller encore plus loin, les stations N’PY se sont engagées en 2013 dans une démarche de management de l’énergie grâce aux aides de l’ADEME et de la Région Midi-Pyrénées. L’objectif étant de diminuer les consommations énergétiques (électricité et carburants) et ainsi les émissions de gaz à effet de serre. Peyragudes a ouvert la voie en obtenant la certification ISO 50001 (système de management de l’énergie) l’été dernier.
Les premières actions menées ont porté leurs fruits avec une diminution de 5,2 % de la consommation énergétique globale par jour d’exploitation (damage, production neige, fonctionnement des remontées mécaniques et bâtiments) entre la saison 2013/2014 et 2014/2015. Soit une économie de 290 000 Kwh/an… la consommation annuelle moyenne de 115 foyers ! Les efforts vont s’intensifier cette prochaine saison.

Exemples d’actions menées… Lire la suite

Hautes-Pyrénées (65). Alerte météo.

Vigilance Orange Avalanche !

risque avalanche 3 mars 2014D’importantes chutes de neige doivent se produire cette nuit et demain matin sur le massif pyrénéen. De nombreux départs spontanés d’avalanche risquent de se produire.

Le département des Hautes-Pyrénées est donc placé en vigilance orange en raison du très fort risque d’avalanches (niveau 5 sur 5) à partir de ce lundi 3 mars, 16h et ce jusqu’au mardi 4 mars, 12h. Aussi, le préfet appelle à la plus grande vigilance en cette période de vacances scolaires et de forte affluence en montagne et vous rappelle les conseils de sécurité suivants :
• Pour les automobilistes, dans les secteurs routiers d’altitude, conformez-vous aux consignes de sécurité et interdictions en vigueur.
• Pour les pratiquants de la montagne :
– le ski hors-piste est à proscrire ;
– restez sur les pistes damées et balisées des stations de ski ;
– respectez les balisages et la signalisation sur les pistes ;
– respectez strictement les consignes que les stations donnent en matière de pratique du ski. Il est important de garder à l’esprit qu’un comportement imprudent dans de telles conditions nivologiques peuvent mettre en péril non seulement votre sécurité mais également celle d’autres skieurs.
Informations sur l’état des routes :
Sur le site du conseil général des Hautes-Pyrénées http://www.cg65.fr/ où se trouve un bulletin d’information sur l’état des routes du département actualisé deux fois par jour. Par téléphone au 0825 825 065 (n° Inforoutes).
Informations météorologiques :
– Météo montagne ( http://www.meteofrance.com) ;
– Bulletins d’estimation du risque avalanche : 08 92 68 10 20.

Montagne Pyrénées. Ski…

La N’PY CUP en tournée !

N'PY-CP N'PY CUP-06-01-14Après Piau, le 11 janvier c’est autour de Gourette (64) d’accueillir la N’PY CUP, puis au Grand Tourmalet (65) les 8 et 9 février.

Née dans le but de rassembler un public jeune autour de la musique, des sports de glisse et des animations ludiques et festives, la N’PY CUP KING FOR A DAY est désormais l’un des temps forts de la saison hivernale Pyrénéenne. Initialement sur deux jours et afin de répondre à l’attente des jeunes, la N’PY CUP a basculé cette année sur un format de tournée. Deux premières étapes sur une journée permettent de préparer une grande finale sur deux jours. C’est ainsi que la station de Piau-Engaly a accueilli plus de 100 compétiteurs en décembre dernier. Gourette s’apprête à accueillir une étape de la N’PY CUP samedi prochain 11 janvier. La finale se déroulera au Grand Tourmalet (versant La Mongie) les samedi 8 et dimanche 9 février.
Forte du succès de ces deux années précédentes, la N’PY CUP grandit et est pleine de surprises pour le plus grand bonheur de tous. Au programme, des événements sportifs et décalés accessibles aux amateurs comme aux professionnels, des espaces réservés aux enfants avec de nombreux ateliers, des zones Chill Out, des villages gourmands, mais aussi des DJ sets et soirées.

A Gourette…

Format réduit sur une journée, Gourette accueille le samedi 11 janvier une étape qui comprend tous les ingrédients du KING. A savoir un village test avec de nombreuses marques ambassadrices des sports de glisse telles que Nitro, Gnu, Pipolaki, Fisher ou encore Blackcrows pour n’en citer que quelques unes… le Banked slalom, succession de virages relevés dans un tracé naturel avec modules gonflables, igloos et autres surprises (épreuve individuelle accessible à tous, qualificative pour la grande finale), le Big Air ainsi que le Big Air Bag. Pour les moins sportifs, la N’PY CUP réserve des zones Chill Out tout confort avec bars à bière, vin chaud, transats et village gourmand pour des dégustations de produits originaux (Saké, agneau, huitres, sushis et fromage du pays). Pendant que les parents s’amusent, la Kid Area propose aux enfants de 2 à 10 ans des ateliers créatifs et récréatifs sur neige. La journée sera ponctuée par l’After Ski Party animée par les Dj du collectif MoïMoï (initiateur et créateur du festival Baleapop).

La finale au Grand Tourmalet (côté La Mongie)…

Encore plus de marques, de surprises et d’activités seront proposées au Grand Tourmalet. Le Banked Slalom s’annonce d’ores et déjà très disputé. Point d’orgue de l’évènement, la soirée du samedi à la Salle Horizons accueillera un large public avec une belle programmation musicale. Après Dj Falcon, Brodinski, Club Cheval et Monsieur Monsieur, cette année Dj Pone (Birdy Nam Nam), Victor Aime (Because) et Naughty J (NTM) se partageront l’affiche.
Tout est donc réuni pour rassembler jeunes, enfants et parents autour de journées et soirées festives. Un cocktail détonnant pour cet événement associant sports de glisse, fête et musique…

Inscriptions et renseignements: http://www.n-py.com

Dossier Montagne Pyrénées.

La neige de culture… C’est quoi ?

Schéma de la neige de culture.

Schéma de la neige de culture.

La neige de culture est indispensable sur nos stations afin de maintenir l’activité toute la saison dans les meilleures conditions possibles pour les amateurs de glisse.

Les prélèvements en eau sont règlementés par des arrêtés préfectoraux afin de maintenir les débits nécessaires à la vie biologique dans les cours d’eau. Les stations disposent d’un ou plusieurs bassins qu’elles remplissent en fonction des possibilités du milieu. Il est dit qu’en général 1m3 d’eau produit 2m3 de neige ; cela dépend bien évidemment de nombreux facteurs, mais ce sont à peu près les proportions.

Bon à savoir !

18 millions de m3 d’eau sont prélevés en France pour la neige de culture alors que 35 millions de m3 sont nécessaires pour l’appoint en eau pour le remplissage des piscines en France. La neige de culture est un mélange d’eau et d’air que l’on pulvérise à plusieurs mètres du sol. Le « brouillard givrant » ainsi créé, en se refroidissant dans l’air ambiant, se transforme naturellement en neige. Ce mécanisme ne fait intervenir aucun additif, aucun agent chimique, aucun adjuvant.
Le « Snomax », additif utilisé par nos voisins suisses, italiens et autrichiens, n’a fait qu’une brève apparition en France (liée à une étude sur son innocuité) et n’est plus commercialisé en France depuis 2005, sur une initiative volontaire des exploitants français.
La production se fait par temps froid mais également en fonction de l’humidité de l’air. Plus l’air est sec et plus il sera possible de produire à des températures légèrement plus élevées ; les stations commencent à pouvoir produire à -2°C par temps sec.