Tarbes (65). Culture.

Exposition Henri Borde au Musée Massey.

Une superbe exposition à ne pas manquer.

Une superbe exposition à ne pas manquer.

L’exposition «Les gens d’ici» comportent des peintures et sculptures, des portraits conservés dans les collections du musée et dans des collections particulières jusqu’au 24 février au 30 mai 2016.

Henri Charles Louis Germain Borde, dit Henri Borde est né en 1888 à Bagnères-de-Bigorre et décédé à Tarbes en 1958. Après des études secondaires au Lycée de Mont-de-Marsan, il s’installe à Paris pour se consacrer à la sculpture puis à la peinture. Il rencontre le sculpteur originaire de Mont-de-Marsan, Charles Despiau qui le parraine pour le Salon d’Automne.
Ce bigourdan délaisse très vite les fastes de la capitale et s’installe à Tarbes où il enseigne à l’école des Arts de la ville. Il réalise des commandes publiques : il peint les voûtes de la cathédrale, réalise la fontaine des allées à Tarbes, et le monument aux morts de Juillan.
Henri Borde est certainement le peintre le plus marquant des Hautes-Pyrénées tant par son œuvre que par l’influence qu’il exerça sur plusieurs générations d’artistes. Son travail qui couvre la 1ère moitié du vingtième siècle se nourrit de l’étude des maîtres classiques sans pour autant négliger les apports de la production contemporaine (Impressionnisme, Nabisme, Fauvisme, Expressionnisme, Abstraction..). Il aborda tous les genres.

Les portraits…

Cette exposition est consacrée à une thématique qu’il affectionnait : le portrait. Notamment le portrait des gens qu’il cotoyait, portraits de gens d’ici… Outre les effigies de bigourdans illustres, poètes (Henri Desperriers, Laurent Tailhade), notables (Henri Vivés) ou peintres (Louis Buffin, André Sorbets), seront exposés des familiers du peintre, d’hommes et de femmes qui bien qu’anonymes, n’en présentent pas moins un intérêt esthétique ou stylistique tels les fameux dessins de paysans bigourdans dont certains ont servi pour le « Marché » conservé au Musée.

Adresse : Musée Massey, Musée International des Hussards, rue Achille Jubinal, 65000 Tarbes. Tél, 05 62 44 36 95.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Culture. Une pièce de Théâtre sur-titrée… Une 1ère à Tarbes (65).

Belle initiative pour les personnes malentendantes…

L'Auteure Gloria Carreño a écrit Héritage.

L’Auteure Gloria Carreño a écrit Héritage.

Le 11 novembre 2015, à 20h30, la pièce de théâtre  » Héritage « , de Gloria Carreño, sera donnée en sur-titré au PARI de Tarbes, pour les personnes malentendantes !

Lors de la présentation du programme annuel, le public du PARI a appris une heureuse initiative pour la co-production les Pieds Dans Le Plat et la Compagnie Mosaïque. Pour la toute première fois à Tarbes, il y aura du théâtre sur-titré pour personnes malentendantes. Les représentations de cette pièce ont lieu du 10 au 15 novembre 2015.
Les répliques de la pièce « Héritage » de Gloria Carreño seront projetées au-dessus de la scène, permettant à tous de suivre à la fois les dialogues et les comédiens. La représentation est, bien entendu, ouverte à tous, mais on peut imaginer que le public malentendant sera ravi que l’on pense enfin à lui et qu’ils viendront nombreux pour vivre à nouveau l’émotion du spectacle vivant.
« Il y a tellement de causes d’exclusion dans la société pour les jeunes ou pour les moins jeunes que nous avons pensé à ce geste-là », ont expliqué Les Pieds Dans Le Plat et Mosaïque, avant de rajouter : « C’est un gros travail mais comment ne pas apporter cette aide-là qui est tout à fait possible, quand on sait que tellement d’autres exclusions sont hors de notre contrôle ».

La pièce…

Dans un village où la vie est paisible, voire même prévisible, le quotidien est savouré par tous, tranquillement. Michel rend visite à Betty et boit le café ; Joseph lui porte le courrier et boit une mousse. Chacun croit savoir presque tout sur l’autre. Les petites absences, ou les choses tues, n’entament en rien la certitude que demain ressemblera à aujourd’hui.
Betty est suédoise et vit en marge du village à l’abri de la curiosité ordinaire des gens de la campagne. Elle parle, mais pas trop, elle sourit, mais pas trop. Pourtant elle suscite l’amour et l’admiration… beaucoup.
Ses amis ne cherchent pas à connaitre son secret, car ils ne savent pas encore qu’un secret existe. La tectonique des secrets, où un secret peut en cacher un autre, viendra menacer l’édifice que chacun a fait de sa vie.
Metteur en scène : Mercedes Tormo
Comédiens : Roland Abadie, Anna Mazzotti, Bernard Monforte, Françoise Delile-Manière.
Voix : Christophe Verzeletti.

Le PARI, 21 rue Georges Clémenceau, Tarbes (65).

Midi-Pyrénées. Le Haras national de Tarbes (65).

Un parc naturel au cœur de la ville, berceau de l’anglo-arabe et musée vivant !

L'Artiste en résidence, Gilliane Senn et sa cavalerie. Ph. A. Bassaler.

L’Artiste en résidence, Gilliane Senn et sa cavalerie. Ph. A. Bassaler.

Les huit hectares de jardins du Haras national recèlent de trésors muséographiques qui permettent de réaliser à quel point la capitale Bigourdane s’est développée aux rythmes de ses chevaux : reflet d’une ville de garnison qui expérimenta, chercha et trouva sa propre race issue de savants croisements. Collections historiques, atelier de maréchal-ferrant, selles anciennes, voitures d’attelage, écuries fastueuses, ensemble architectural de style Empire…
C’est aussi le cadre d’Equestria, Festival de la Création Équestre, qui a lieu chaque année fin juillet.

Créé sous Napoléon Ier

Le Haras national de Tarbes a été créé en 1806 sous Napoléon Ier. Du haras de Tarbes est sorti le meilleur cheval d’armes européen. C’est le produit d’un croisement de la race indigène (issue des chevaux introduits au Moyen Âge par l’invasion sarrasine), de la race anglaise et d’étalons arabes importés d’Orient au XIXe siècle. L’élevage est orienté actuellement vers la production de chevaux de compétition. Tout au long du XIX siècle, les architectes se succèdent et dotent le haras de différents bâtiments qui forment encore à ce jour un ensemble harmonieux, fortement imprégné du style Empire.

Tarbes berceau de race de l’Anglo-Arabe

Le Haras national de Tarbes est le berceau de race de l’Anglo-Arabe. C’est un cheval de courses ou de sports. Il ne fait pas pour autant de l’ombre à ses autres congénères : Pur-Sang Arabe, Poney Landais, Mérens, Trait Breton et Comtois (chevaux lourds).

La maréchalerie

Restaurée en 1999, elle est à présent un lieu agréable et fonctionnel. Sachant que tout cheval sollicité, même très peu, doit être ferré. La maréchalerie dispose de 2 zones de ferrage, l’une adaptée aux chevaux légers, l’autre aux chevaux lourds. Sur la première zone, on attache le cheval au mur par l’intermédiaire d’un licol, le maréchal fait ensuite appel à un aide, qui maintient le pied du cheval tandis qu’il opère : c’est le ferrage à la française. Sur la deuxième zone, on utilise un appareil appelé « travail ou métier », uniquement destiné au ferrage des chevaux de trait. Les deux zones sont recouvertes de pavés de bois afin d’éviter aux chevaux de glisser, mais ils s’avèrent aussi très utiles lorsqu’un cheval impatient se met à gratter énergiquement le sol, détériorant de ce fait le travail du maréchal (quand ce dernier vient de parer le pied).

Les Écuries

– Écurie Devèze
C’est la plus ancienne du haras. Elle sert occasionnellement pour le dépôt momentané (la journée) de chevaux de passage. C’est le seul bâtiment à ce jour qui ne soit pas restauré.
– Écurie Artigala
Elle date du milieu du XIXe siècle. C’est une bâtisse rustique, avec une architecture particulière. Elle se divise en deux parties : l’une, avec les portes des box qui donnent directement à l’extérieur, derrière l’autre partie, possède une avancée qui permet de pouvoir s’occuper du cheval dans les meilleures conditions.
– Écurie Larrieu
C’est la plus récente du haras puisqu’elle fut construite, à la fin du XIXe siècle. Ces boxes quoique récents, respectent le style d’origine. Ils sont faits en chêne massif, et sont équipés d’abreuvoirs automatiques, de mangeoires en marbre, et sont chacun dotés d’une trappe.

Le parc du Haras… Lire la suite

Equitation. Haras national de Tarbes (65).

Benjamin Aillaud, 8ème au CAIO d’Aix la Chapelle (GER) et Maître incontesté des 2 épreuves de maniabilité en attelage !

Benjamin Aillaud sur le parcours de maniabilité.

Benjamin Aillaud sur le parcours de maniabilité.

Le CAIO d’Aix la Chapelle, concours prestigieux du circuit mondial regroupe chaque année les 25 meilleurs mondiaux en Dressage, CSO, complet, voltige et attelage à 4.

C’est donc un véritable succès pour le Team Tarbais qui non seulement termine 8ème du classement général individuel (à une poignée de points de la tête) et qui remporte brillamment les 2 épreuves de maniabilité du concours devant les meilleurs meneurs mondiaux.
Par équipe, Benjamin mène la France au pied du podium avec une très belle 4ème place; les Pays Bas remporte cette Coupe des nations devant la Hongrie et l’Allemagne. Et maintenant, dernière ligne droite pour la préparation des Jeux Équestres Mondiaux qui auront lieu dans 6 semaines à Caen. Bonne route au Team du Haras national de Tarbes mené par Benjamin !

Aviation. Aéroport Tarbes Lourdes Pyrénées (65).

Le premier vol en provenance de Madrid opéré par la compagnie Iberia Regional Air Nostrum s’est posé à l’Aéroport Tarbes Lourdes Pyrénées, géré par le Groupe SNC-Lavalin.

Selon la tradition, le 1er avion a été arrosé par les lances des véhicules des pompiers de l’aéroport

Selon la tradition, le 1er avion a été arrosé par les lances des véhicules des pompiers de l’aéroport.

La compagnie hispanique assurera deux vols par semaine, chaque mardi et samedi, entre la capitale de l’Espagne et l’Aéroport Tarbes Lourdes Pyrénées. Le billet aller simple est proposé à partir de 59 €. Les horaires des vols permettent des correspondances multiples à l’aéroport de Madrid Barajas vers d’autres destinations espagnoles, vers le Portugal ou l’Italie, mais aussi vers les vols long-courriers intercontinentaux du réseau Iberia.
Fort attendue, cette nouvelle ligne est la seule connexion aérienne entre l’Espagne et le département français des Hautes-Pyrénées et représente la neuvième destination du groupe Iberia entre la capitale espagnole et la France, après Paris, Bordeaux, Toulouse, Nice, Marseille, Lyon, Strasbourg et Nantes. Cette nouvelle liaison est aussi très importante pour le développement touristique et économique du territoire grâce au potentiel de clients nouveaux en provenance d’Espagne, du Portugal ou d’Amérique du Sud. Elle bénéficie, pour son lancement et sa promotion, d’un soutien apporté par le Conseil général des Hautes-Pyrénées et la Communauté de communes du Pays de Lourdes.
Pour Bertrand Bilger, directeur général de l’Aéroport Tarbes Lourdes Pyrénées, « cette connexion offre à notre territoire de nouvelles perspectives grâce au réseau de la compagnie Iberia. Nous souhaitons un grand succès à cette nouvelle ligne ».

Horaires vols et Réservations

Madrid-Lourdes : Départ à 12:20 ; Arrivée à 13:30 ; les mardi et samedi.
Lourdes-Madrid : Départ à 14:00 ; Arrivée à 15:00 ; les mardi et samedi.

Réservations en ligne sur http://www.iberia.com, directement à l’aéroport Tarbes-Lourdes-Pyrénées ainsi que dans les agences de voyages. Ces tarifs sont également disponibles par téléphone au 0825 800 965.

Tarbes (65). Musique…

Concours Jeunes Talents Caisse d’Epargne : The Greeds élu lauréat régional pour le territoire Midi-Pyrénées / Languedoc Roussillon !

The Greeds, groupe de Pop-Rock.

The Greeds, groupe de Pop-Rock.

Le Groupe Tarbais  » The Greeds  » s’est classé parmi les 10 lauréats régionaux de cette troisième édition du Concours Jeunes Talents Caisse d’Epargne.

Pour l’ensemble de cette troisième édition du Concours Jeunes Talents, 55 artistes ont été sélectionnés par des directeurs des Scènes en Régions, les 55 salles de musiques actuelles partenaires de la Caisse d’Epargne.
The Greeds, comme chacun des 10 lauréats régionaux, remporte 1 000 € sur la plateforme de financement participatif, Oocto pour amorcer le financement d’un projet musical et la présence du titre de son choix dans la troisième compilation Esprit Musique #03, diffusée sur Internet ainsi qu’en format CD, accompagné de chroniques diffusées sur Radio Nova.
Le groupe de pop-rock Bengale, révélé par le Rocher de Palmer à Cénon (33), remporte la finale de la troisième édition du Concours Jeunes Talents Caisse d’Epargne. Elu par un jury de professionnels de la musique, il remporte un chèque de 5 000 euros, une guitare Gibson, et participera à la tournée de concerts Esprit Musique.

The Greeds – Pop/Rock

Né « du côté de Tarbes » au printemps 2011, le jeune groupe a rapidement atteint une grande maturité. Anaïs Belmonte (batterie) et Adrien Forgues (chant, guitare, mini-clavier) sont deux des membres du trio originel. L’arrivée de Guillaume Robin à la basse (ex Dirty Apes) et un nouveau line up, ont fortement enrichi The Greeds. Le groupe qui s’affranchit de toute obligation, de contrainte morale, et de réussite à tout prix a choisi cyniquement comme nom de scène un nom anglais greed, qui signifie l’avidité.
En Janvier 2012, le groupe entre en accompagnement artistique avec la scène de musiques actuelles de La Gespe à Tarbes ce qui leur permet de rapidement progresser en live, et d’assurer de belles premières parties dont celle d’Izia le 19 octobre de la même année.
Un premier EP 7 titres intitulé « The Economic Big War « , sort en juillet 2012. Aujourd’hui ils vous proposent « L’Enfer », un EP 5 Titres enregistré à La Smac La Gespe par Denis Toomey, à découvrir en live !

Hautes-Pyrénées (65).

Le Pic du Midi de Bigorre fête ses coupoles !

Les prochaines Journées du Patrimoine, les 14 et 15 septembre, seront l’occasion pour le grand public de découvrir le Pic du Midi « de l’intérieur ».

L’Université Paul Sabatier, l’Observatoire Midi-Pyrénées et le Pic du Midi vont en effet célébrer le centenaire du Télescope 60 cm et le demi-siècle du Télescope 1m et à cette occasion ouvrir les portes de ces deux coupoles.
Depuis le début de l’été, les coupoles T60 et T1M suscitent l’intérêt et la curiosité des visiteurs. L’équipe de graffiti 65ers (« soixantecinqueurs ») de Tarbes les a décorées, le T60 en stormtrooper et le T1M en igloo, leur redonnant ainsi une nouvelle jeunesse, l’image du graffiti étant associée à la modernité, à la jeunesse ou encore aux défis.
Les 14 et 15 septembre prochains entre 15h et 19h, le grand public pourra exceptionnellement découvrir l’intérieur de ces coupoles. Des scientifiques de l’Observatoire Midi-Pyrénées seront présents pour expliquer le fonctionnement et l’histoire de ces deux coupoles. En outre, des animations scientifiques ouvertes à tous sont prévues samedi et dimanche à 14h.
Deux conférences de 30 minutes sont ainsi organisées : la première donnée par Jean-Christophe Sanchez racontera l’histoire du T1M et du T60 ; la deuxième portera sur les sciences modernes et sera donnée par François Colas.
Afin de fêter dignement l’événement, 150 ballons biodégradables seront lâchés à midi depuis les terrasses du Pic du Midi (50 ballons pour le 1m et 100 ballons pour le T60).

Trois ânes en vedette, véritable bête de l’impossible… Lire la suite