Ski. Vallées d’Aure et du Louron (65).

Un accord historique pour 247 km de pistes !

P1020401 (2)

Les décideurs des deux vallées pyrénéennes ont la même volonté !

Les stations de Saint Lary, Piau-Engaly, Peyragudes et Val Louron proposent désormais un forfait commun pour skier indifféremment sur l’une ou l’autre des stations à tarif préférentiel. L’occasion d’aller découvrir les domaines skiables voisins et de proposer une véritable alternative aux grands domaines skiables européens.

Pyrénées 2 Vallées, des avancées historiques pour une nouvelle ambition…

Conformément à la réorganisation territoriale (loi NOTRe), la Communauté de Communes des Vallées d’Aure et du Louron a été créée en début d’année et s’est dotée d’un Office de Tourisme Communautaire. Une véritable mise en synergie des compétences a été engagée afin de construire une offre touristique commune et une stratégie de promotion du nouveau territoire pour inciter les skieurs et plus globalement les vacanciers à découvrir l’ensemble de la destination. Dans cet objectif, la marque Pyrénées 2 Vallées a été créée en juillet dernier.

Alors que jusqu’à l’hiver dernier, les 4 domaines skiables étaient concurrents malgré quelques tentatives de création de produits communs, ils deviennent désormais complémentaires en affichant une promesse client nouvelle et ambitieuse. Il s’agit désormais de travailler ensemble pour séduire de nouvelles clientèles pour lesquelles la destination pourrait être jugée trop éloignée pour venir en voiture ou trop étroite de par la taille des domaines skiables. Collectivités et exploitants souhaitent désormais promouvoir la destination Pyrénées 2 Vallées sur le territoire national mais également en Europe à commencer par le Royaume Uni, l’Espagne et le Benelux.

L’enjeu pour l’année qui arrive est d’installer cette nouvelle marque et de faire connaitre le Pass Pyrénées 2 Vallées et les services transports associés afin de rapidement se positionner vis-à-vis de la concurrence des grands domaines andorrans, espagnols et alpins.

Le Pass Ski Pyrénées 2 Vallées pour plus de liberté…

Le Pass ski inter stations Pyrénées 2 Vallées est un forfait unique qui permet d’accéder aux 4 stations de ski en toute liberté. Il a été conçu par les exploitants des remontées mécaniques et s’appuie sur une technologie dite « pay per use », associée à un outil de réservation et de suivi des consommations sur chaque domaine skiable.

Ce pass se présente sous la forme d’une carte prépayée à 20 € qui donne droit jusqu’à 8 journées de ski sur une période de 8 jours consécutifs, en formule paiement à la consommation. Les journées skiées sur la période de validité de la carte sont ensuite débitées par prélèvement bancaire sur le compte du client.

Plusieurs avantages sont associés à cette carte avec notamment le fait de ne pas avoir besoin de passer en billetterie à son arrivée sur la station (hors Val Louron pour cette année), un tarif préférentiel sur chaque journée de ski (-10% pendant les vacances scolaires, -15% hors vacances scolaires) et la garantie de ne payer que les journées réellement skiées.

Le Pass Pyrénées 2 Vallées sera prochainement accessible en vente internet depuis les sites des stations, les sites des Offices de Tourisme et de Pyrénées 2 vallées ainsi que ceux d’Altiservice et de N’PY. Il sera également en vente sur place dans l’ensemble des Offices de Tourisme et points d’informations de la destination.

Le Pass Ski Pyrénées 2 Vallées permet de se déplacer d’une station à l’autre…

Pour que l’offre deviennent réalité, la nouvelle Communauté de Commune Aure-Louron a souhaité organiser un véritable service de transport inter-station. Avec l’aide du Conseil Départemental des Hautes Pyrénées, l’offre de transport Ma Ligne a été totalement repensée afin de permettre aux vacanciers de se déplacer d’une station à l’autre sans avoir à utiliser son propre véhicule. Un service qui sera certainement apprécié des ados sans permis tout comme de ceux dont la conduite en montagne n’est pas une habitude. Ces navettes seront en service les lundis, mercredis et vendredis hors vacances scolaires et du lundi au vendredi pendant les vacances scolaires (4 €/aller-retour). Départ le matin vers les stations et retour après le ski. Ces navettes permettront aussi au non-skieur de profiter des animations/activités de nos vallées sur la journée ou à la demi-journée. Le détail des horaires seront communiquées très prochainement dans les offices de tourisme du territoire.

Une offre de transport depuis les 3 aéroports de la région…

Cette offre permettra aussi de satisfaire ceux qui font le choix de venir en avion sur leur lieu de vacances. Un nouveau mode de transport de plus en plus pratiqué pour venir dans les Pyrénées. Depuis 5 ans, des navettes à la demande permettent de monter en station depuis l’aéroport Tarbes-Lourdes. Cet hiver, pour la 1ère fois, les skieurs pourront atterrir à Pau et se rendre sur les stations Pyrénées 2 Vallées.

Enfin, une ligne régulière est mise en place par l’Office de Tourisme Communautaire Aure-Louron pour desservir tous les samedis l’aéroport de Toulouse. Hors vacances scolaires, la navette partira des stations Pyrénées 2 Vallées le matin pour un retour dans l’après-midi. Pendant les vacances scolaires, 2 allers-retours dans la journée du samedi sont prévus. Un système de réservation permettra de réserver sa place à l’avance (vendu 23€/trajet) ou dans le bus selon les disponibilités.

Pour mémoire…

Pyrénées 2 Vallées compte 4 stations de ski : Saint Lary, Peyragudes, Piau et Val Louron soit 247 km de pistes, 166 pistes et 64 remontées mécaniques. A ces stations, il convient de rajouter 4 centres de relaxation (Spassio by Balnéa à Peyresourde, Balnéa à Génos-Loudenvielle, Sensoria Rio et Spa Nuxe à Saint Lary et Edeneo à Piau, un centre thermal Sensoria Thermalisme, la Réserve naturelle nationale du Néouvielle, la Réserve régionale d’Aulon et une partie du Parc national des Pyrénées.

42 000 lits – 2,5 millions de nuitées – 1,3 million de journées ski

Plus d’infos sur http://www.pyrénéees2vallées.com

Publicités

Parc national des Pyrénées. Service civique.

Un engagement citoyen au sein du Parc national des Pyrénées !

Clémence, Paul, Marine, Alexandre, Morgane et Bastien.

Clémence, Paul, Marine, Alexandre, Morgane et Bastien.

Clémence, Marine, Morgane, Alexandre, Bastien et Paul : ils ont entre 21 et 24 ans et sont titulaires d’une licence ou d’un BTS Gestion et protection de la nature. Ils ont débuté le 1er novembre dernier, leur service civique au sein du Parc national des Pyrénées.

Jusqu’en juin 2016, chaque d’entre eux sera présent dans l’une des vallées du territoire afin de participer à la valorisation de l’espace naturel exceptionnel qu’est le Parc national des Pyrénées. Ils seront ainsi amenés à renseigner les visiteurs sur les conditions pratiques du Parc national (règlementation, activités, patrimoine culturel, intérêts naturalistes, hébergement en montagne…). Ils participeront également aux opérations d’éducation à l’environnement auprès du grand public et des scolaires.

Leurs présentations…

Clémence Bodin.Clémence Bodin est sur le secteur d’Aure (65) :  » Ma candidature au Parc national a été motivée par mon désir de retourner dans la branche environnementale. Désireuse de découvrir le milieu montagnard, je souhaite améliorer mes connaissances naturalistes et avoir l’opportunité d’échanger avec les professionnels. « 

Marine Bordes.Marine Bordes est sur le secteur du Val d’Azun (65) :  » Intégrer le Parc national par le biais du service civique me permet de travailler dans les Pyrénées. J’avais, par le passé, réalisé un stage au Parc national, une expérience enrichissante que je peux donc poursuivre aujourd’hui. Je vais pouvoir acquérir de l’expérience et de nouvelles connaissances. « 

Morgane Rauwel.Morgane Rauwel est sur le secteur d’Ossau (64) :  » Je souhaitais avoir un nouveau point de vue sur l’environnement à travers le volontariat du service civique tout en restant dans la nature et l’animation. »

Alexandre Lapeyre.Alexandre Lapeyre est sur le secteur de Luz-Gavarnie (65) :  » Le service civique au Parc national me permet d’acquérir une expérience professionnelle ainsi que de définir mon projet d’avenir afin, notamment, de passer le brevet d’État d’accompagnateur de moyenne montagne. « 

Bastien Mascarello.Bastien Mascarello est sur le secteur d’Aspe (64):  » Je cherchais une première expérience dans le domaine de l’environnement que j’adore. Mon parcours scolaire m’a conforté dans le souhait de travailler dans ce type de structure. Suite à l’obtention de mon BTS et n’ayant pas intégré une licence, j’ai privilégié le service civique afin d’enrichir mon expérience. »

Paul Bonsigne Eulacia.Paul Bonsigne Eulacia est sur le secteur de Cauterets (65) :  » J’ai candidaté au Parc national au travers du service civique car je souhaitais avoir l’opportunité d’évoluer et de protéger le milieu dans lequel j’ai grandi et que j’affectionne. Il s’agit là également d’une opportunité pour acquérir une expérience professionnelle dans mon domaine d’étude. « 

Parc national des Pyrénées. Déconstruction du Refuge de Barroude (65).

Refuge de Barroude en Vallée d’Aure… bientôt place propre !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans la nuit du 11 au 12 octobre 2014, un incendie détruisait totalement le Refuge de Barroude, propriété du Parc national des Pyrénées en Vallée d’Aure.

Le temps de l’enquête, la gendarmerie n’a pas autorisé la remise en état du site. Jusqu’à son terme, en juillet 2015, malgré les problèmes de salubrité publique qu’ils pouvaient poser (envol de tôles, présence de batteries,…) et les nuisances visuelles, les restes du refuge ne pouvaient pas être déplacés.

Suite à l’appel d’offre public lancé le 24 août 2015, le Parc national des Pyrénées a choisi parmi cinq offres et a confié au groupement d’entreprises locales ATTM & SOCABAT, la déconstruction du refuge. Depuis vendredi 9 octobre 2015, la mise en sécurité du site a débuté : évacuation des matériaux résiduels de l’incendie vers des filières réglementairement agréées, démolition des constructions, ouvrages et installations encore en place, nettoyage complet et fin du terrain. Environ soixante-dix rotations d’héliportage seront nécessaires, en trois phases : montage de la base vie et installation du chantier, évacuation des déchets et repli du chantier.
Il est important de savoir que le refuge est situé tout à la fois dans la zone cœur du Parc national des Pyrénées et dans l’emprise du bien classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO et du site Natura 2000 « Estaubé, Gavarnie, Troumouse, Barroude ». L’ensemble des autorisations nécessaires pour la mise en œuvre des travaux ont été délivrées. Sous réserve de conditions météorologiques favorables, le chantier sera terminé à la date du 23 octobre 2015.
Coût de la déconstruction 70 355,00 € toutes taxes comprises, auquel il faut ajouter environ 16 500,00 € d’héliportage. Équivalent nombre d’heures de travail : 1 440 heures.

Parc national des Pyrénées.

Première signature en Vallée d’Aure de la convention d’application de la charte du Parc national des Pyrénées.

André Berdou, président du PNP et Emile Ribatet, maire d’Ancizan.

André Berdou, président du PNP et Emile Ribatet, maire d’Ancizan.

En vallée d’Aure, la première signature de convention d’application de la charte du Parc national a été apposée vendredi 28 février, à la mairie d’Ancizan, par Emile Ribatet, maire d’Ancizan, Gilles Perron, directeur du Parc national et de son président André Berdou.

Après l’adhésion à la charte, le Parc national des Pyrénées s’est fixé l’objectif de rencontrer toutes les communes une par une. Cela a permis d’identifier les projets conformes aux objectifs et orientations de la charte que le Parc national pouvait accompagner. La convention avec la commune d’Ancizan, validée en conseil municipal, court sur une durée de quatre ans. Elle reflète de façon concrète la charte sur le territoire de la commune et précise les actions que les deux partenaires mèneront ensemble :

– Mise en place de l’opération « zéro pesticide ma commune adhère » ;
– Aménagement de l’entrée de bourg ;
– Réflexion sur l’affichage publicitaire et la signalétique de la route départementale 929 ;
– En partenariat avec le CAUE, réaménagement du quartier d’Houssat, au niveau de la route départementale 929 ;
– Enfouissement des réseaux et de rénovation de l’éclairage public, en accord avec le label RICE (Réserve Internationale de Ciel Etoilé) et en partenariat avec le Syndicat Départemental d’Electricité ;
– En partenariat avec le CAUE, réaménagement de la place du village.

Parc national des Pyrénées. Saint-Lary (65).

Une nouvelle Maison du Parc national des Pyrénées à Saint-Lary Soulan !

La Maison du Parc national des Pyrénées de Saint-Lary.

La Maison du Parc national des Pyrénées de Saint-Lary.

Accueillir tous les publics, voilà l’une des missions majeures du Parc national des Pyrénées. Aussi, en collaboration avec la commune de Saint-Lary qui a réalisé les travaux de gros œuvre, la Maison du Parc national de Saint-Lary a été entièrement réhabilitée.

Le nouvel aménagement répond aux normes du label « Tourisme & Handicap » pour les quatre familles de handicap (auditif, visuel, moteur et mental) et du Grenelle de l’Environnement. La maison a été conçue pour limiter sa consommation énergétique, participant ainsi à la diminution des rejets.

Un espace muséographique riche, varié et ludique

Le nouvel aménagement intérieur propose, dans des espaces adaptés, une découverte de la forêt en vallée d’Aure et de ses habitats naturels. A l’extérieur, un cheminement amène le visiteur à une meilleure connaissance de l’utilisation écoresponsable du bois. Un auditorium, d’une capacité de 55 places, complète l’installation.