Culture. 32ème Festival de Gavarnie dans les Hautes-Pyrénées.

Dracula, Prince des Ombres, du 25 juillet au 06 août 2017.Jouer dans un lieu grandiose.

Le Cirque de Gavarnie, taillé pour un roman fantastique, devient la scène la plus haute d’Europe !

Quand on demande à des amateurs de littérature fantastique quel est le chef d’œuvre indiscuté des histoires de vampires…. Dracula de l’écrivain irlandais Bram Stoker est cité en premier. Après les grands mythes que sont Ulysse et Merlin, c’est à un genre peu abordé au théâtre que le metteur en scène Bruno Spiesser et la troupe du Théâtre Fébus ont décidé de s’attaquer : la littérature fantastique. Pour ce 32ème Festival de Gavarnie, le Cirque de Gavarnie inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO dans le bien Pyrénées-Mont Perdu, sera la scène à ciel ouvert de Dracula, Prince des ombres du 25 juillet au 6 août.

L’Histoire…

Le récit se déroule entre l’Angleterre et la Transylvanie au XIXème siècle. Par ses pouvoirs de métamorphose, Dracula provoque la crainte et le rejet mais suscite aussi le désir et l’amour. Loin des images d’épouvantes et d’horreur, Dracula de Bram Stocker nous fascine parce qu’il mène dans les recoins les plus profonds de l’âme humaine avec ses peurs et ses angoisses mais aussi ses joies et son héroïsme. Adapter Dracula à Gavarnie est un pari, une gageure à la dimension du site grandiose et majestueux qu’est le Cirque de Gavarnie. Afin de permettre à Dracula de renaitre et d’assouvir ses pulsions sanguinaires, le site se transformera au fur et à mesure de l’histoire. Dracula errera entre les recoins mystérieux et embrumés de Londres et son château des Carpates. Fiacres caracolant au clair de lune, ambiance tsigane, vampires grimpant sur les arêtes des rochers ou glissant sur les pentes herbeuses, navire dans la tempête… une nouvelle fois le spectacle sera partout où on ne l’attend pas.

Nul doute que Dracula, Prince des ombres remportera un franc succès auprès des nouvelles générations particulièrement férues de littérature fantastique. Cette année, les 11 comédiens nous inviteront à vivre un rêve flou. Frisson, folie, vertige, métamorphose, rien ne sera écarté pour faire revivre un moment étrange et unique aux petits comme aux grands lors du spectacle le plus haut d’Europe à 1 450 mètres d’altitude !

La réservation des places, un nouveau challenge…

Afin de répondre aux nouvelles directives, les responsables du Festival de Gavarnie ont fait le choix de mettre en place une billetterie datée pour chaque soirée. Finie l’éventualité d’acheter un billet non daté et de ne pas trouver de place assise à son arrivée. Désormais, les réservations se font directement sur le site festivaldegavarnie.festik.net. Chacun aura la garantie de trouver une place assise à son arrivée. Par ailleurs et pour la première fois dans l’histoire du Festival de Gavarnie, le paiement par carte bleue est désormais possible sur le site même.

Renseignements pratiques…

http://www.festival-gavarnie.com – 05 62 92 49 10

Sur réservation : festivaldegavarnie.festik.net (billet daté)

Adulte : 23€ / Etudiants, demandeurs d’emploi : 15€

Jeunes de 6 à 18 ans : 10€ / Enfants moins de 6 ans : gratuit

Points de vente Particuliers…

Billetterie à partir de 19h sur le site de la Courade (paiement par carte bleue possible). Par correspondance avant le 8 juillet à l’adresse du Festival – Chèque à l’ordre de Fébus Gavarnie. Par Internet : festivaldegavarnie.festik.net

Offices de Tourisme de Gavarnie, Gèdre, Pierrefitte-Nestalas, Luz-Saint-Sauveur, Lourdes, ArgelèsGazost, Cauterets, Tarbes, Pau

Restauration…

Buvette et petite restauration tous les soirs de 19h à 21h. Possibilité d’apporter son pique-nique

Le Cirque de Gavarnie se situe dans les Hautes-Pyrénées à 1h15 de Tarbes et 50 minutes de Lourdes. Il faut compter ½ heure de marche pour accéder sur le lieu de spectacle. Le retour se fait à la lueur des flambeaux. Site plein air. Prévoir des vêtements chauds.

affiche

Patrimoine Catalan. Le Belvédère du Rayon Vert à Cerbère (66).

Un paquebot sur terre !

L'Hôtel Belvédère du Rayon Vert surplombe la Méditerranée.

L’Hôtel Belvédère du Rayon Vert surplombe la Méditerranée.

Le Belvédère du Rayon Vert est un ancien hôtel, de style Art Nouveau ou Art Déco, classé depuis 2002. Il est inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Lorsque vous entrez dans Cerbère, en venant de Perpignan et en direction de la frontière franco-espagnole, vous tombez nez à nez avec un énorme paquebot de béton. Ce navire sur terre était l’Hôtel du Belvédère. La proue de l’édifice porte encore le nom d’hôtel inscrit sur une cheminée qui n’a jamais fumé.
Depuis 1983 le client ne vient plus, le Belvédère est fermé. La construction qui avait débuté en 1928, aura duré quatre années. A la frontière, il était du dernier chic de prendre pension dans l’établissement entre deux trains ou pour des vacances ensoleillées. Le son de l’orchestre ne résonne plus dans la salle de bal. Ne reste que des souvenirs d’une époque aujourd’hui révolue.

Son Histoire…

Construit à partir de 1928 et terminé en 1932, l’hôtel est conçu par l’architecte de la Ville de Perpignan, Léon Baille, pour Jean de Léon, gérant du buffet de la gare de Cerbère. L’hôtel était destiné à la clientèle des «sleepings» contrainte à un arrêt obligatoire à Cerbère, dû aux formalités de dédouanement et à l’inévitable changement de train entre la France et l’Espagne. L’hôtel est bâti entre la Méditerranée et la voie ferrée, sur une parcelle triangulaire. L’architecte reprend la métaphore du paquebot, formule à la mode dans les années 20, pour dessiner les lignes et le décor de ce «transatlantique» et placer un garage-station service en rez-de-chaussée, comme dans un ferry-boat. L’édifice de quatre niveaux est entièrement réalisé en béton armé, dans le style « Paquebot ». La « poupe » du bâtiment, les coursières aux extrémités arrondies et la sortie d’un escalier sur le toit-terrasse, imitant une cheminée de navire, sont autant de références à l’architecture navale, inspiration qui marque également l’intérieur de l’édifice. Avec son restaurant, ses salles de bal et de spectacles et son court de tennis sur le toit-terrasse, tout est conçu pour séduire, l’espace d’un soir, ces passagers du navire immobile ancré sur un flot jaillissant de gerbes de béton aujourd’hui très dégradé que semblent soulever son étrave. Désaffecté depuis 1983, il est protégé depuis 1987.
Il est possible de le visiter. Ouvert toute l’année de 9h à 11h et de 15h à 18h. Tél. : 04 68 88 41 54 http://www.cerbere-village.com.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Faune. Comptage des Milans royaux.

Comptage européen Milan royal les 9 et 10 janvier 2016 : participez à sa préparation !

Milan royal en vol. Ph. P. Harlé.

Milan royal en vol. Ph. P. Harlé.

Pour la 10ème année consécutive, le comptage simultané des dortoirs de Milans royaux aura lieu les 9 et 10 janvier prochains dans plusieurs pays européens. Ainsi, au Danemark, en Suède, Pologne, Angleterre, Allemagne, Belgique, Luxembourg, Suisse, Italie, République tchèque, Slovaquie, Espagne, Portugal … et en France, les ornithologues bénévoles ou professionnels seront mobilisés sur le terrain pour les dénombrer.

Les objectifs de cette opération sont de préciser la répartition géographique de cette espèce, d’évaluer la taille de la population ainsi que les tendances des effectifs en hiver. En période d’hivernage, à la tombée de la nuit, les Milans royaux se rassemblent en dortoirs, lieux de rassemblement nocturne concentrant plusieurs dizaines d’individus. Ils répéteront leur ballet crépusculaire, véritable spectacle de haute voltige, de la fin novembre à la fin janvier.

4 000 Milans dans les Pyrénées… Lire la suite