Observation du ciel au Pic du Midi de Bigorre.

Le Pic du Midi dans le Top 10 des meilleurs endroits pour observer le ciel !

Pluie d'étoiles au-dessus du Pic du Midi. Ph. P. Compère.

Pluie d’étoiles au-dessus du Pic du Midi. Ph. P. Compère.

Le journaliste britannique Jamie Carter du Telegraph a placé le Pic du Midi en 6ème position dans le cadre de son classement des 10 meilleurs endroits au monde pour observer le ciel…

Une véritable consécration pour le site pyrénéen qui se retrouve ainsi aux cotés de Fuerteventura aux Canaries, du désert d’Atacama au Chili ou encore du planétarium de Cuzco au Pérou… Venu en septembre 2014 au Pic du Midi, Jamie Carter avait été séduit par le site du Pic du Midi et son histoire.

40 000 points lumineux…

40 000 points lumineux concernés par l’amélioration des éclairages, 251 communes dont d’aussi importantes que Lourdes et Lannemezan, 87 500 habitants, 65% du département des Hautes- Pyrénées… la labellisation de la Réserve Internationale de Ciel Etoilée (RICE) du Pic du Midi vient confirmer une véritable dynamique mise en marche par l’ensemble des acteurs du territoire.

Grâce à sa labellisation par l’IDA* (International Dark-Sky Association), la RICE du Pic du Midi devient la 6ème au monde et la 1ère en Europe continentale. Cette labellisation va permettre de préserver de la pollution lumineuse le ciel étoilé autour de l’Observatoire du Pic du Midi et plus globalement les espaces naturels haut-pyrénéens. Dans le cadre de l’application des dispositions du Grenelle 2 relatives à la lutte contre la pollution lumineuse, les Hautes-Pyrénées à travers la RICE du Pic du Midi deviennent ainsi un territoire pilote dans la mise en place de nouveaux modes d’éclairage économes et non polluants et dans le développement de nouvelles formes de tourisme scientifique et de nature.

Une zone cœur de 612 km², une zone tampon de 3 000 km² !

Prévue dans un 1er temps sur une surface d’environ 50 km², la zone coeur de la réserve représente désormais 612 km². Elle comprend le site classé du Pic du Midi, la Réserve Naturelle du Néouvielle et une partie du Parc national des Pyrénées. Elle s’étend de part en part des Hautes-Pyrénées (Hautes Vallées d’Azun, de Cauterets, de Gavarnie, d’Aure et du Louron). Cette zone cœur doit être intrinsèquement sombre et ne souffrir d’aucune pollution lumineuse. Basée sur les limites déjà existantes d’espaces classées et protégées, 72% de cette zone se situe à plus de 2 000 mètres d’altitude.

En parallèle, une zone tampon hiérarchisée (rural, périurbain, urbain) a été définie sur plus de 3 000 km². Elle comprend 251 communes regroupées en deux Pays (Pays des Vallées des Gaves, Pays des Nestes) et une communauté de communes (Communauté de communes de Haute Bigorre). Des dynamiques de sensibilisation et de conversion des éclairages y sont développées.

Désormais, protéger le ciel n’est plus simplement une question d’étoiles. Les collectivités, acteurs du territoire, le SDE, EDF, le Parc national des Pyrénées… ont parfaitement saisi les enjeux de l’obtention du très convoité label Réserve Internationale de Ciel Étoilé du Pic du Midi : protection de l’environnement nocturne, économie d’énergie, qualité de vie, développement touristique…Et chacun d’eux s’est engagé à renforcer et faire exister ce nouveau territoire qui vit désormais avec les étoiles.

* International Dark Sky Association (IDA)…

IDA est le seul organisme international dont la mission est de soulever les différentes problématiques liées à la pollution lumineuse, de mener des actions de sensibilisation, de trouver les solutions nécessaires pour en limiter les impacts et d’outiller la communauté internationale à appliquer des mesures de contrôle appropriées. IDA compte plus de 50 sections et plus de 11 000 membres répartis dans 70 pays. A ce jour, il existe 6 réserves internationales de ciel étoilé au monde : Mont Mégantic (Canada), Exmoor National Park (Angleterre), Aoraki Mackensie (Nouvelle Zélande), NamibRand Nature Reserve (Namibie), Brecon Beacons National Park (Angleterre), Pic du Midi (France).

Plus d’infos sur http://www.picdumidicom

Photos : P. Compère

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Culture. 32ème Festival de Gavarnie dans les Hautes-Pyrénées.

Dracula, Prince des Ombres, du 25 juillet au 06 août 2017.Jouer dans un lieu grandiose.

Le Cirque de Gavarnie, taillé pour un roman fantastique, devient la scène la plus haute d’Europe !

Quand on demande à des amateurs de littérature fantastique quel est le chef d’œuvre indiscuté des histoires de vampires…. Dracula de l’écrivain irlandais Bram Stoker est cité en premier. Après les grands mythes que sont Ulysse et Merlin, c’est à un genre peu abordé au théâtre que le metteur en scène Bruno Spiesser et la troupe du Théâtre Fébus ont décidé de s’attaquer : la littérature fantastique. Pour ce 32ème Festival de Gavarnie, le Cirque de Gavarnie inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO dans le bien Pyrénées-Mont Perdu, sera la scène à ciel ouvert de Dracula, Prince des ombres du 25 juillet au 6 août.

L’Histoire…

Le récit se déroule entre l’Angleterre et la Transylvanie au XIXème siècle. Par ses pouvoirs de métamorphose, Dracula provoque la crainte et le rejet mais suscite aussi le désir et l’amour. Loin des images d’épouvantes et d’horreur, Dracula de Bram Stocker nous fascine parce qu’il mène dans les recoins les plus profonds de l’âme humaine avec ses peurs et ses angoisses mais aussi ses joies et son héroïsme. Adapter Dracula à Gavarnie est un pari, une gageure à la dimension du site grandiose et majestueux qu’est le Cirque de Gavarnie. Afin de permettre à Dracula de renaitre et d’assouvir ses pulsions sanguinaires, le site se transformera au fur et à mesure de l’histoire. Dracula errera entre les recoins mystérieux et embrumés de Londres et son château des Carpates. Fiacres caracolant au clair de lune, ambiance tsigane, vampires grimpant sur les arêtes des rochers ou glissant sur les pentes herbeuses, navire dans la tempête… une nouvelle fois le spectacle sera partout où on ne l’attend pas.

Nul doute que Dracula, Prince des ombres remportera un franc succès auprès des nouvelles générations particulièrement férues de littérature fantastique. Cette année, les 11 comédiens nous inviteront à vivre un rêve flou. Frisson, folie, vertige, métamorphose, rien ne sera écarté pour faire revivre un moment étrange et unique aux petits comme aux grands lors du spectacle le plus haut d’Europe à 1 450 mètres d’altitude !

La réservation des places, un nouveau challenge…

Afin de répondre aux nouvelles directives, les responsables du Festival de Gavarnie ont fait le choix de mettre en place une billetterie datée pour chaque soirée. Finie l’éventualité d’acheter un billet non daté et de ne pas trouver de place assise à son arrivée. Désormais, les réservations se font directement sur le site festivaldegavarnie.festik.net. Chacun aura la garantie de trouver une place assise à son arrivée. Par ailleurs et pour la première fois dans l’histoire du Festival de Gavarnie, le paiement par carte bleue est désormais possible sur le site même.

Renseignements pratiques…

http://www.festival-gavarnie.com – 05 62 92 49 10

Sur réservation : festivaldegavarnie.festik.net (billet daté)

Adulte : 23€ / Etudiants, demandeurs d’emploi : 15€

Jeunes de 6 à 18 ans : 10€ / Enfants moins de 6 ans : gratuit

Points de vente Particuliers…

Billetterie à partir de 19h sur le site de la Courade (paiement par carte bleue possible). Par correspondance avant le 8 juillet à l’adresse du Festival – Chèque à l’ordre de Fébus Gavarnie. Par Internet : festivaldegavarnie.festik.net

Offices de Tourisme de Gavarnie, Gèdre, Pierrefitte-Nestalas, Luz-Saint-Sauveur, Lourdes, ArgelèsGazost, Cauterets, Tarbes, Pau

Restauration…

Buvette et petite restauration tous les soirs de 19h à 21h. Possibilité d’apporter son pique-nique

Le Cirque de Gavarnie se situe dans les Hautes-Pyrénées à 1h15 de Tarbes et 50 minutes de Lourdes. Il faut compter ½ heure de marche pour accéder sur le lieu de spectacle. Le retour se fait à la lueur des flambeaux. Site plein air. Prévoir des vêtements chauds.

affiche

Culture. Marie Colombie expose aux Thermes de Luchon.

Le P’tit Pyrénéen est allé à la rencontre de Marie Colombie, artiste hors du commun, qui expose ses œuvres aux Thermes de Luchon (31) jusqu’au 31 mars 2017…

marie-colombie-presentant-le-kiosque-de-luchon-ph-pierre-champion

Marie Colombie présentant le kiosque de Luchon. Ph. Pierre Champion.

Le P’tit Pyrénéen : « Vos tableaux sont tous exposés aux Thermes de Luchon ? « 

Marie Colombie :  » 17 de mes tableaux sont exposés effectivement dans le hall des Thermes de Luchon, mais aussi 10 à Montréjeau au restaurant l’Orangerie du Mont Royal qui va bientôt ouvrir. Certains sont au Grand Hôtel de Superbagnères et à la Boutique éphémère d’Eleonor West à l’occasion du Festival des Créations Télévisuelles de Luchon. « 

LPP :  » Comment avez-vous débuté ? « 

Marie : « Cela fait 4 ans que j’expose mes tableaux à Luchon. J’avais commencé avec une affiche de Luchon qui a beaucoup plu et depuis c’est un conte de fées entre cette ville et moi. Chaque année, je fais un tableau à partir d’une affiche du Festival de Luchon, et aussi de celle de la Fête des Fleurs. »

LPP : « Comment procédez-vous pour réaliser vos tableaux ? « 

Marie : « Je reçois une affiche par internet que j’envoie à mon imprimeur. Ce dernier la sort en 3 exemplaires sur papier spécial. Je colle la première, je découpe les autres. Aux endroits où je veux mettre du relief, je mets du silicone, je travaille le papier et le silicone. Ensuite je nettoie le tableau et après quelques heures, je mets du vernis céramique à froid dessus. Cela représente environ une quarantaine d’heures de travail. Je procède de la même façon avec mes photos. Mais là c’est tout autre chose car je suis vraiment dans la création. Ce travail ne donne pas vraiment sur internet. Il faut que les gens viennent pour réaliser la profondeur et les reliefs que je donne à tous ces tableaux. Notamment le kiosque de Luchon réalisé à chaque saison, sauf le printemps où j’ai créé un tableau avec le Brandon, inscrit au Patrimoine immatériel. Mais ce kiosque… C’est ma muse ! J’aime aussi associer un poème à une de mes créations, c’est le cas avec l’oiseau (NDLR… voir dans le diaporama). « 

LPP : « Vous avez une anecdote à nous raconter qui s’est déroulée ce matin lors du Festival de Luchon… »

Marie : « Oui… Ce matin des malvoyants sont venus aux Thermes suite à une rencontre avec eux la veille, lors d’une projection d’un film qui leur était réservé… Ils font parti de l’association Pourquoi pas Moi. A la fin de la projection, je les ai rencontré et ils m’ont dit que ce qui leur manquait, c’était du relief, du 3D. Alors je leur ai dit de venir à l’exposition. Ils ont passé plus d’une heure devant mes tableaux à les toucher. J’ai pu leur transmettre ma passion. Ils ont réussi à deviner les fleurs, animaux ou paysages grâce au toucher et à mes explications. Cela a été un moment de bonheur intense ! Et pour la petite histoire, quand j’ai commencé à créer mes tableaux, on m’avait dit que c’était de l’art trop populaire… Et maintenant je peux dire que je remercie ceux qui m’avaient dit cela car j’en avais fait mon atout. Je veux et je revendique que ce soit de l’art populaire qui s’adresse à tout le monde et pas qu’à l’élite. C’est de l’art qui parle avec le cœur et ce matin, avec les malvoyants, j’ai vécu un partage intense. J’espère sincèrement qu’il y aura une suite à ces nouvelles rencontres ! « 

Le P’tit Pyrénéen

Photos : Pierre Champion

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Hautes-Pyrénées. Astronomie.

Le Pic du Midi ouvre le Planétarium le plus haut d’Europe !

la-salle-du-planetarium

La salle du Planétarium.

C’est au Pic du Midi, à 2 877 mètres d’altitude, que vient d’ouvrir le planétarium le plus haut d’Europe. Installé dans la plus que centenaire Coupole Baillaud, ce nouveau planétarium vient renforcer l’offre touristique du Pic du Midi, véritable lieu de mémoire, de culture et de sport. Ce planétarium représente la partie émergée d’une révolution qui s’annonce !

Le Pic du Midi crée un planétarium immersif au sein de la Coupole Baillaud. L’écran hémisphérique de 8 mètres de diamètre prend toute sa place dans le dôme. Au sol, ce sont 45 places assises avec fauteuils inclinables qui permettent de s’immerger totalement dans le spectacle. Les réservations de séance se font dès l’arrivée sur site.

D’une durée de 35 minutes, le 1er film proposé présente le rêve devenu réalité de l’écrivain et reporter scientifique Serge Brunier. Le navigateur des étoiles retrace l’aventure incroyable de ce voyageur infatigable qui, pour réaliser une photo de l’intégralité de notre galaxie, a fait le tour des observatoires du monde en passant bien entendu par le Pic du Midi… une photo qui se compose de plusieurs centaines de clichés ! C’est donc à un véritable voyage à travers l’univers que nous invite le Pic du Midi, un voyage instructif pour mieux comprendre le monde qui nous entoure.

D’ici l’été prochain, un film retraçant l’épopée du Pic du Midi sera proposé dans ce nouveau planétarium. Il est en cours de production par l’entreprise toulousaine Master Film. En attendant, un teaser de quelques minutes sera projeté dès décembre, histoire de donner envie de revenir !

Le nouveau planétarium du Pic du Midi représente un investissement de 360 000 €. La maitrise d’œuvre a été assurée par le Bureau d’Études Implicite qui a notamment travaillé sur la rénovation de l’Aiguille du Midi. La construction et la mise en place de l’écran de projection, de sonorisation et d’éclairage a été confiée à la société spécialisée RSA Cosmos (Loire). Les entreprises hautes-pyrénéennes Lorenzi, Mécamont et Pyrénées Menuiseries sont également intervenues.

Une Coupole pour vivre pleinement l’astronomie… Lire la suite

Culture. 31ème édition du Festival de Gavarnie (65).

Merlin va enchanter le Cirque de Gavarnie du 26 juillet au 07 août 2016 !

Magie d'un spectacle dans un Cirque grandiose. Ph. Maggy Vincent-B.

Magie d’un spectacle dans un Cirque grandiose. Ph. Maggy Vincent-B.

Cet été, avec Merlin, histoire d’un enchanteur, le metteur en scène Bruno Spiesser et la troupe du Théâtre Fébus vont enchanter le Cirque de Gavarnie dans les Hautes-Pyrénées, classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO.

Personnage le plus fascinant du Moyen-Age, Merlin n’est pas seulement le mage et l’enchanteur à la barbe blanche connu par tous, il est aussi le visionnaire en quête d’un monde idéal et l’homme aux désirs affirmés. Merlin, c’est également l’évocation de grands lieux mythiques : la forêt de Brocéliande, les châteaux de Tintagel et Kamelot, l’île sacrée d’Avalon. Mais c’est aussi l’épée Excalibur retirée du rocher par Arthur et les grands noms de la légende : les fées Viviane et Morgane, les chevaliers Gauvain, Perceval, Tristan et Lancelot et enfin la reine Guenièvre aux amours contrariés.

Merlin se sent investi d’une mission : il veut créer un monde meilleur, un âge d’or de paix, de fraternité et d’égalité. 13 comédiens interprèteront les 30 personnages de cette épopée. Appuyés par une musique et des danses aux inspirations irlandaises et des combats aux armes saxonnes, ils mettront tout en oeuvre pour nous faire rêver et voyager. L’éclairage viendra magnifier une nature déjà très généreuse renforcée par la présence d’un arbre merveilleux et de menhirs qui rendront encore plus magique ce spectacle unique à ciel ouvert, le plus haut d’Europe, à quelques 1 500 mètres d’altitude.

A Gavarnie, le spectacle sera partout du 26 juillet au 7 août. Pour cette 31ème édition du 1er festival de théâtre des Hautes-Pyrénées, nul doute que les comédiens enchanteront un lieu magique qui ne demande qu’à l’être. Merlin, histoire d’un enchanteur est un spectacle qui s’adresse à tous, petits et grands. Un spectacle où le mystère, la magie et l’émotion seront omniprésents.

Plus d’infos…

http://www.festival-gavarnie.com – 05 62 92 49 10

Adulte : 23€

Etudiants, demandeurs d’emploi : 15€

Jeunes de 12 à 18 ans : 12€ – 6 à 11 ans : 6€

Enfants moins de 6 ans : gratuit

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Valorisation des Patrimoines avec les Parcs nationaux de France.

« Esprit Parc national »… la marque des Parcs nationaux de France !

Les acteurs de la marque Esprit Parc national réunis dans le Val d'Azun (65).

Les acteurs de la marque Esprit Parc national réunis dans le Val d’Azun (65).

Les parcs nationaux ont créé la marque « Esprit parc national » pour fédérer les acteurs de chaque territoire et sensibiliser le consommateur aux valeurs portées par les parcs nationaux depuis plus de 50 ans. Les valeurs de la marque sont l’engagement, l’authenticité, le respect, le partage, la vitalité.

Presque cinq années de réflexion collective ont été nécessaires pour parvenir au dépôt à l’INPI en 2010 des noms des parcs nationaux et du logo commun et, en 2013, de la marque collective Esprit Parc national. Elle a été présentée officiellement au Président de la République François Hollande le 18 juillet 2015.

« Esprit parc national » met en valeur des produits et services imaginés et créés par des hommes et des femmes qui s’engagent dans la préservation et la promotion de ces territoires d’exception. Marque collective, « Esprit Parc national » est aussi porteuse d’un message de solidarité en privilégiant l’économie locale.

« Esprit parc national » est attribuée par les Parcs nationaux à des acteurs économiques volontaires, qui proposent des produits et services issus ou exercés sur les territoires des Parcs nationaux. Pour obtenir la marque, les produits ou services doivent répondre aux principes prévus dans le règlement générique ainsi qu’aux critères des règlements spécifiques à chaque activité. Ces règlements sont communs à tous les parcs nationaux pour une même catégorie d’activité. Les acteurs économiques engagés dans la marque signent un contrat avec le parc national concerné.

Le logo « Esprit parc national », accompagné du nom de chaque territoire, est apposé sur les produits et services qui ont rempli les conditions d’attribution de la marque. Il symbolise le partage et le respect des valeurs de la marque par le prestataire marqué et signe son engagement pour la protection des patrimoines et la sensibilisation du public. L’idée est de faire bénéficier les entreprises des territoires de la reconnaissance et de la notoriété des parcs nationaux, pour que les habitants, les visiteurs ou les touristes identifient ces produits ou services particuliers. C’est aussi un repère pour les visiteurs qui souhaitent que leurs choix de consommation soient cohérents avec la préservation du caractère exceptionnel des parcs nationaux français.

À ce jour, le déploiement de la marque concerne 5 grandes catégories de produits ou de services : Lire la suite

Tarbes (65). Culture.

Exposition Henri Borde au Musée Massey.

Une superbe exposition à ne pas manquer.

Une superbe exposition à ne pas manquer.

L’exposition «Les gens d’ici» comportent des peintures et sculptures, des portraits conservés dans les collections du musée et dans des collections particulières jusqu’au 24 février au 30 mai 2016.

Henri Charles Louis Germain Borde, dit Henri Borde est né en 1888 à Bagnères-de-Bigorre et décédé à Tarbes en 1958. Après des études secondaires au Lycée de Mont-de-Marsan, il s’installe à Paris pour se consacrer à la sculpture puis à la peinture. Il rencontre le sculpteur originaire de Mont-de-Marsan, Charles Despiau qui le parraine pour le Salon d’Automne.
Ce bigourdan délaisse très vite les fastes de la capitale et s’installe à Tarbes où il enseigne à l’école des Arts de la ville. Il réalise des commandes publiques : il peint les voûtes de la cathédrale, réalise la fontaine des allées à Tarbes, et le monument aux morts de Juillan.
Henri Borde est certainement le peintre le plus marquant des Hautes-Pyrénées tant par son œuvre que par l’influence qu’il exerça sur plusieurs générations d’artistes. Son travail qui couvre la 1ère moitié du vingtième siècle se nourrit de l’étude des maîtres classiques sans pour autant négliger les apports de la production contemporaine (Impressionnisme, Nabisme, Fauvisme, Expressionnisme, Abstraction..). Il aborda tous les genres.

Les portraits…

Cette exposition est consacrée à une thématique qu’il affectionnait : le portrait. Notamment le portrait des gens qu’il cotoyait, portraits de gens d’ici… Outre les effigies de bigourdans illustres, poètes (Henri Desperriers, Laurent Tailhade), notables (Henri Vivés) ou peintres (Louis Buffin, André Sorbets), seront exposés des familiers du peintre, d’hommes et de femmes qui bien qu’anonymes, n’en présentent pas moins un intérêt esthétique ou stylistique tels les fameux dessins de paysans bigourdans dont certains ont servi pour le « Marché » conservé au Musée.

Adresse : Musée Massey, Musée International des Hussards, rue Achille Jubinal, 65000 Tarbes. Tél, 05 62 44 36 95.

Ce diaporama nécessite JavaScript.