Culture. Marie Colombie expose aux Thermes de Luchon.

Le P’tit Pyrénéen est allé à la rencontre de Marie Colombie, artiste hors du commun, qui expose ses œuvres aux Thermes de Luchon (31) jusqu’au 31 mars 2017…

marie-colombie-presentant-le-kiosque-de-luchon-ph-pierre-champion

Marie Colombie présentant le kiosque de Luchon. Ph. Pierre Champion.

Le P’tit Pyrénéen : « Vos tableaux sont tous exposés aux Thermes de Luchon ? « 

Marie Colombie :  » 17 de mes tableaux sont exposés effectivement dans le hall des Thermes de Luchon, mais aussi 10 à Montréjeau au restaurant l’Orangerie du Mont Royal qui va bientôt ouvrir. Certains sont au Grand Hôtel de Superbagnères et à la Boutique éphémère d’Eleonor West à l’occasion du Festival des Créations Télévisuelles de Luchon. « 

LPP :  » Comment avez-vous débuté ? « 

Marie : « Cela fait 4 ans que j’expose mes tableaux à Luchon. J’avais commencé avec une affiche de Luchon qui a beaucoup plu et depuis c’est un conte de fées entre cette ville et moi. Chaque année, je fais un tableau à partir d’une affiche du Festival de Luchon, et aussi de celle de la Fête des Fleurs. »

LPP : « Comment procédez-vous pour réaliser vos tableaux ? « 

Marie : « Je reçois une affiche par internet que j’envoie à mon imprimeur. Ce dernier la sort en 3 exemplaires sur papier spécial. Je colle la première, je découpe les autres. Aux endroits où je veux mettre du relief, je mets du silicone, je travaille le papier et le silicone. Ensuite je nettoie le tableau et après quelques heures, je mets du vernis céramique à froid dessus. Cela représente environ une quarantaine d’heures de travail. Je procède de la même façon avec mes photos. Mais là c’est tout autre chose car je suis vraiment dans la création. Ce travail ne donne pas vraiment sur internet. Il faut que les gens viennent pour réaliser la profondeur et les reliefs que je donne à tous ces tableaux. Notamment le kiosque de Luchon réalisé à chaque saison, sauf le printemps où j’ai créé un tableau avec le Brandon, inscrit au Patrimoine immatériel. Mais ce kiosque… C’est ma muse ! J’aime aussi associer un poème à une de mes créations, c’est le cas avec l’oiseau (NDLR… voir dans le diaporama). « 

LPP : « Vous avez une anecdote à nous raconter qui s’est déroulée ce matin lors du Festival de Luchon… »

Marie : « Oui… Ce matin des malvoyants sont venus aux Thermes suite à une rencontre avec eux la veille, lors d’une projection d’un film qui leur était réservé… Ils font parti de l’association Pourquoi pas Moi. A la fin de la projection, je les ai rencontré et ils m’ont dit que ce qui leur manquait, c’était du relief, du 3D. Alors je leur ai dit de venir à l’exposition. Ils ont passé plus d’une heure devant mes tableaux à les toucher. J’ai pu leur transmettre ma passion. Ils ont réussi à deviner les fleurs, animaux ou paysages grâce au toucher et à mes explications. Cela a été un moment de bonheur intense ! Et pour la petite histoire, quand j’ai commencé à créer mes tableaux, on m’avait dit que c’était de l’art trop populaire… Et maintenant je peux dire que je remercie ceux qui m’avaient dit cela car j’en avais fait mon atout. Je veux et je revendique que ce soit de l’art populaire qui s’adresse à tout le monde et pas qu’à l’élite. C’est de l’art qui parle avec le cœur et ce matin, avec les malvoyants, j’ai vécu un partage intense. J’espère sincèrement qu’il y aura une suite à ces nouvelles rencontres ! « 

Le P’tit Pyrénéen

Photos : Pierre Champion

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Hautes-Pyrénées. Astronomie.

Le Pic du Midi ouvre le Planétarium le plus haut d’Europe !

la-salle-du-planetarium

La salle du Planétarium.

C’est au Pic du Midi, à 2 877 mètres d’altitude, que vient d’ouvrir le planétarium le plus haut d’Europe. Installé dans la plus que centenaire Coupole Baillaud, ce nouveau planétarium vient renforcer l’offre touristique du Pic du Midi, véritable lieu de mémoire, de culture et de sport. Ce planétarium représente la partie émergée d’une révolution qui s’annonce !

Le Pic du Midi crée un planétarium immersif au sein de la Coupole Baillaud. L’écran hémisphérique de 8 mètres de diamètre prend toute sa place dans le dôme. Au sol, ce sont 45 places assises avec fauteuils inclinables qui permettent de s’immerger totalement dans le spectacle. Les réservations de séance se font dès l’arrivée sur site.

D’une durée de 35 minutes, le 1er film proposé présente le rêve devenu réalité de l’écrivain et reporter scientifique Serge Brunier. Le navigateur des étoiles retrace l’aventure incroyable de ce voyageur infatigable qui, pour réaliser une photo de l’intégralité de notre galaxie, a fait le tour des observatoires du monde en passant bien entendu par le Pic du Midi… une photo qui se compose de plusieurs centaines de clichés ! C’est donc à un véritable voyage à travers l’univers que nous invite le Pic du Midi, un voyage instructif pour mieux comprendre le monde qui nous entoure.

D’ici l’été prochain, un film retraçant l’épopée du Pic du Midi sera proposé dans ce nouveau planétarium. Il est en cours de production par l’entreprise toulousaine Master Film. En attendant, un teaser de quelques minutes sera projeté dès décembre, histoire de donner envie de revenir !

Le nouveau planétarium du Pic du Midi représente un investissement de 360 000 €. La maitrise d’œuvre a été assurée par le Bureau d’Études Implicite qui a notamment travaillé sur la rénovation de l’Aiguille du Midi. La construction et la mise en place de l’écran de projection, de sonorisation et d’éclairage a été confiée à la société spécialisée RSA Cosmos (Loire). Les entreprises hautes-pyrénéennes Lorenzi, Mécamont et Pyrénées Menuiseries sont également intervenues.

Une Coupole pour vivre pleinement l’astronomie… Lire la suite

Culture. 31ème édition du Festival de Gavarnie (65).

Merlin va enchanter le Cirque de Gavarnie du 26 juillet au 07 août 2016 !

Magie d'un spectacle dans un Cirque grandiose. Ph. Maggy Vincent-B.

Magie d’un spectacle dans un Cirque grandiose. Ph. Maggy Vincent-B.

Cet été, avec Merlin, histoire d’un enchanteur, le metteur en scène Bruno Spiesser et la troupe du Théâtre Fébus vont enchanter le Cirque de Gavarnie dans les Hautes-Pyrénées, classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO.

Personnage le plus fascinant du Moyen-Age, Merlin n’est pas seulement le mage et l’enchanteur à la barbe blanche connu par tous, il est aussi le visionnaire en quête d’un monde idéal et l’homme aux désirs affirmés. Merlin, c’est également l’évocation de grands lieux mythiques : la forêt de Brocéliande, les châteaux de Tintagel et Kamelot, l’île sacrée d’Avalon. Mais c’est aussi l’épée Excalibur retirée du rocher par Arthur et les grands noms de la légende : les fées Viviane et Morgane, les chevaliers Gauvain, Perceval, Tristan et Lancelot et enfin la reine Guenièvre aux amours contrariés.

Merlin se sent investi d’une mission : il veut créer un monde meilleur, un âge d’or de paix, de fraternité et d’égalité. 13 comédiens interprèteront les 30 personnages de cette épopée. Appuyés par une musique et des danses aux inspirations irlandaises et des combats aux armes saxonnes, ils mettront tout en oeuvre pour nous faire rêver et voyager. L’éclairage viendra magnifier une nature déjà très généreuse renforcée par la présence d’un arbre merveilleux et de menhirs qui rendront encore plus magique ce spectacle unique à ciel ouvert, le plus haut d’Europe, à quelques 1 500 mètres d’altitude.

A Gavarnie, le spectacle sera partout du 26 juillet au 7 août. Pour cette 31ème édition du 1er festival de théâtre des Hautes-Pyrénées, nul doute que les comédiens enchanteront un lieu magique qui ne demande qu’à l’être. Merlin, histoire d’un enchanteur est un spectacle qui s’adresse à tous, petits et grands. Un spectacle où le mystère, la magie et l’émotion seront omniprésents.

Plus d’infos…

http://www.festival-gavarnie.com – 05 62 92 49 10

Adulte : 23€

Etudiants, demandeurs d’emploi : 15€

Jeunes de 12 à 18 ans : 12€ – 6 à 11 ans : 6€

Enfants moins de 6 ans : gratuit

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Valorisation des Patrimoines avec les Parcs nationaux de France.

« Esprit Parc national »… la marque des Parcs nationaux de France !

Les acteurs de la marque Esprit Parc national réunis dans le Val d'Azun (65).

Les acteurs de la marque Esprit Parc national réunis dans le Val d’Azun (65).

Les parcs nationaux ont créé la marque « Esprit parc national » pour fédérer les acteurs de chaque territoire et sensibiliser le consommateur aux valeurs portées par les parcs nationaux depuis plus de 50 ans. Les valeurs de la marque sont l’engagement, l’authenticité, le respect, le partage, la vitalité.

Presque cinq années de réflexion collective ont été nécessaires pour parvenir au dépôt à l’INPI en 2010 des noms des parcs nationaux et du logo commun et, en 2013, de la marque collective Esprit Parc national. Elle a été présentée officiellement au Président de la République François Hollande le 18 juillet 2015.

« Esprit parc national » met en valeur des produits et services imaginés et créés par des hommes et des femmes qui s’engagent dans la préservation et la promotion de ces territoires d’exception. Marque collective, « Esprit Parc national » est aussi porteuse d’un message de solidarité en privilégiant l’économie locale.

« Esprit parc national » est attribuée par les Parcs nationaux à des acteurs économiques volontaires, qui proposent des produits et services issus ou exercés sur les territoires des Parcs nationaux. Pour obtenir la marque, les produits ou services doivent répondre aux principes prévus dans le règlement générique ainsi qu’aux critères des règlements spécifiques à chaque activité. Ces règlements sont communs à tous les parcs nationaux pour une même catégorie d’activité. Les acteurs économiques engagés dans la marque signent un contrat avec le parc national concerné.

Le logo « Esprit parc national », accompagné du nom de chaque territoire, est apposé sur les produits et services qui ont rempli les conditions d’attribution de la marque. Il symbolise le partage et le respect des valeurs de la marque par le prestataire marqué et signe son engagement pour la protection des patrimoines et la sensibilisation du public. L’idée est de faire bénéficier les entreprises des territoires de la reconnaissance et de la notoriété des parcs nationaux, pour que les habitants, les visiteurs ou les touristes identifient ces produits ou services particuliers. C’est aussi un repère pour les visiteurs qui souhaitent que leurs choix de consommation soient cohérents avec la préservation du caractère exceptionnel des parcs nationaux français.

À ce jour, le déploiement de la marque concerne 5 grandes catégories de produits ou de services : Lire la suite

Tarbes (65). Culture.

Exposition Henri Borde au Musée Massey.

Une superbe exposition à ne pas manquer.

Une superbe exposition à ne pas manquer.

L’exposition «Les gens d’ici» comportent des peintures et sculptures, des portraits conservés dans les collections du musée et dans des collections particulières jusqu’au 24 février au 30 mai 2016.

Henri Charles Louis Germain Borde, dit Henri Borde est né en 1888 à Bagnères-de-Bigorre et décédé à Tarbes en 1958. Après des études secondaires au Lycée de Mont-de-Marsan, il s’installe à Paris pour se consacrer à la sculpture puis à la peinture. Il rencontre le sculpteur originaire de Mont-de-Marsan, Charles Despiau qui le parraine pour le Salon d’Automne.
Ce bigourdan délaisse très vite les fastes de la capitale et s’installe à Tarbes où il enseigne à l’école des Arts de la ville. Il réalise des commandes publiques : il peint les voûtes de la cathédrale, réalise la fontaine des allées à Tarbes, et le monument aux morts de Juillan.
Henri Borde est certainement le peintre le plus marquant des Hautes-Pyrénées tant par son œuvre que par l’influence qu’il exerça sur plusieurs générations d’artistes. Son travail qui couvre la 1ère moitié du vingtième siècle se nourrit de l’étude des maîtres classiques sans pour autant négliger les apports de la production contemporaine (Impressionnisme, Nabisme, Fauvisme, Expressionnisme, Abstraction..). Il aborda tous les genres.

Les portraits…

Cette exposition est consacrée à une thématique qu’il affectionnait : le portrait. Notamment le portrait des gens qu’il cotoyait, portraits de gens d’ici… Outre les effigies de bigourdans illustres, poètes (Henri Desperriers, Laurent Tailhade), notables (Henri Vivés) ou peintres (Louis Buffin, André Sorbets), seront exposés des familiers du peintre, d’hommes et de femmes qui bien qu’anonymes, n’en présentent pas moins un intérêt esthétique ou stylistique tels les fameux dessins de paysans bigourdans dont certains ont servi pour le « Marché » conservé au Musée.

Adresse : Musée Massey, Musée International des Hussards, rue Achille Jubinal, 65000 Tarbes. Tél, 05 62 44 36 95.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Toulouse. Culture Exposition.

« L’écriture du temps – Paysages géologiques »…

Une vue de l'exposition des clichés de Pierre Meyer.

Une vue de l’exposition des clichés de Pierre Meyer.

Le site Pyrénées – Mont-Perdu s’invite à l’Espace EDF Bazacle de Toulouse. Les roches ont une histoire que la photographie en noir et blanc sublime, mieux que n’importe quel autre moyen».

Tout au long de l’exposition « L’écriture du temps – Paysages géologiques », le photographe pyrénéen Pierre Meyer nous propose un voyage au fil des spectaculaires formations et déformations imprimées dans les grès, les calcaires et les granits du site Pyrénées – Mont-Perdu classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Vingt-six photographies de la vallée du site Pyrénées – Mont-Perdu qui poussent à la contemplation, vingt-six photographies qui montrent toute la puissance qu’il a fallu pour que ces paysages se façonnent au cours du temps. Lire la suite

Patrimoine Catalan. Le Belvédère du Rayon Vert à Cerbère (66).

Un paquebot sur terre !

L'Hôtel Belvédère du Rayon Vert surplombe la Méditerranée.

L’Hôtel Belvédère du Rayon Vert surplombe la Méditerranée.

Le Belvédère du Rayon Vert est un ancien hôtel, de style Art Nouveau ou Art Déco, classé depuis 2002. Il est inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Lorsque vous entrez dans Cerbère, en venant de Perpignan et en direction de la frontière franco-espagnole, vous tombez nez à nez avec un énorme paquebot de béton. Ce navire sur terre était l’Hôtel du Belvédère. La proue de l’édifice porte encore le nom d’hôtel inscrit sur une cheminée qui n’a jamais fumé.
Depuis 1983 le client ne vient plus, le Belvédère est fermé. La construction qui avait débuté en 1928, aura duré quatre années. A la frontière, il était du dernier chic de prendre pension dans l’établissement entre deux trains ou pour des vacances ensoleillées. Le son de l’orchestre ne résonne plus dans la salle de bal. Ne reste que des souvenirs d’une époque aujourd’hui révolue.

Son Histoire…

Construit à partir de 1928 et terminé en 1932, l’hôtel est conçu par l’architecte de la Ville de Perpignan, Léon Baille, pour Jean de Léon, gérant du buffet de la gare de Cerbère. L’hôtel était destiné à la clientèle des «sleepings» contrainte à un arrêt obligatoire à Cerbère, dû aux formalités de dédouanement et à l’inévitable changement de train entre la France et l’Espagne. L’hôtel est bâti entre la Méditerranée et la voie ferrée, sur une parcelle triangulaire. L’architecte reprend la métaphore du paquebot, formule à la mode dans les années 20, pour dessiner les lignes et le décor de ce «transatlantique» et placer un garage-station service en rez-de-chaussée, comme dans un ferry-boat. L’édifice de quatre niveaux est entièrement réalisé en béton armé, dans le style « Paquebot ». La « poupe » du bâtiment, les coursières aux extrémités arrondies et la sortie d’un escalier sur le toit-terrasse, imitant une cheminée de navire, sont autant de références à l’architecture navale, inspiration qui marque également l’intérieur de l’édifice. Avec son restaurant, ses salles de bal et de spectacles et son court de tennis sur le toit-terrasse, tout est conçu pour séduire, l’espace d’un soir, ces passagers du navire immobile ancré sur un flot jaillissant de gerbes de béton aujourd’hui très dégradé que semblent soulever son étrave. Désaffecté depuis 1983, il est protégé depuis 1987.
Il est possible de le visiter. Ouvert toute l’année de 9h à 11h et de 15h à 18h. Tél. : 04 68 88 41 54 http://www.cerbere-village.com.

Ce diaporama nécessite JavaScript.